Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

Nader Farag : Fixer des limites permet de tisser des liens émotionnels plus sains

Amira Doss , Mercredi, 03 avril 2024

Fixer des limites dans ses relations avec les autres est un concept peu familier dans notre culture. Pourtant, selon le life coach Nader Farag, c’est une démarche nécessaire pour préserver son bien-être. Et pour les faire respecter, explique-t-il, il faut d’abord savoir les identifier. Entretien.

Fixer des limites permet de tisser des liens émotionnels plus sains

Al-Ahram Hebdo : Qu’est-ce qu’une limite ? Et comment apprendre à définir ses propres limites ?

Nader Farag : Une limite est cette démarcation, cette frontière entre ce qui est considéré comme notre espace et le reste du monde. Les limites sont un mécanisme d’autoprotection, pour prendre soin de nous-mêmes. Nous développons notre identité et notre personnalité en fonction de nos contacts avec les autres. Ce sont ces liens qui sécurisent nos besoins émotionnels, mais aussi notre autonomie et notre indépendance. Avoir des connexions saines avec les autres est nécessaire et bénéfique pour notre équilibre mental et émotionnel. Mais lorsque nos limites ne sont pas respectées, là il faut agir. Mais avant de savoir agir, il faut d’abord comprendre, connaître et identifier ses propres limites. Cela nécessite une certaine conscience et une connexion à soi-même pour pouvoir distinguer les sentiments qui émergent, le mal à l’aise que l’on ressent en cas d’effraction. Parfois même, le corps lance des signaux d’alarme : des maux de ventre, des tremblements, des nausées, etc. Tout cela alerte que quelque chose ne va pas bien.

Etre à l’écoute de ses états émotionnels et se faire comprendre permettent de progressivement définir les contours de son espace à préserver, ses limites ou ses « boundaries ». Comprendre ses limites vous permet d’expliquer pourquoi elles sont nécessaires. Vous ne vous sentirez pas obligés d’en douter ou de les remettre en question. Définir ses limites commence par une observation consciente de soi et de ses propres sentiments. Dans certaines situations, si vous ressentez de la colère, du stress, de la déception, ce sont souvent des indices que vos limites ont été franchies. Avec le temps, en portant votre attention à l’intensité de vos réactions, vous pourrez définir vos limites.

— Pourquoi est-ce nécessaire de fixer des limites dans ses relations ?

— Nos relations sont fondées sur le concept des attentes mutuelles, qu’elles soient exprimées ou supposées. Dans le domaine professionnel ou émotionnel, nous ne pouvons pas répondre à toutes les attentes des autres. Poser des limites est une façon de dire aux autres que nous refusons d’aller au-delà d’un certain cadre. A l’encontre de ce que l’on peut penser, fixer des limites permet de tisser des liens émotionnels plus authentiques, plus riches, et notamment plus sains. Il faut savoir communiquer aux autres que l’intention derrière la limite n’est pas égoïste, mais c’est un droit légitime pour se sentir sécurisés et à l’aise dans ses relations. C’est un message que vous transmettez à l’autre, qui sert à rendre la communication et la relation plus franches et non pas les bloquer. Le but, par cette démarche, est de protéger votre intégrité psychique, votre équilibre interne. Fixer des limites permet aussi de créer une relation autonome pour chacun, sans dépendance, avec davantage de connexion, d’amour et d’intimité.

— Est-ce qu’en fixant des limites nous risquons de nous trouver seuls et isolés ?

— Nous n’avons pas cette culture d’oser dire non. Bien que dire non à quelqu’un signifie souvent dire oui à nous-mêmes et aux valeurs que nous respectons. Nous sommes habitués à nous comporter en fonction des attentes des autres, nous faisons ce que les gens veulent pour être aimés. Il faut apprendre à se libérer de ce cercle vicieux des regards des autres. Il faut savoir qu’en fixant des limites, vous décidez de ne pas plaire à tout le monde. On n’a donc peur ni d’être abandonné, ni de décevoir, ni de blesser par crainte de la confrontation ou du conflit. Il n’est pas acceptable de permettre à quelqu’un de surpasser vos limites, en passant ses besoins avant les vôtres. Avec le temps, vous allez finir par vous épuiser. Dans toute relation, notamment dans nos sociétés peu habituées à ce genre de protection, il faut vous attendre à ce que vos limites soient voilées. Il faut avoir la subtilité de faire comprendre à l’autre que vos limites ne sont pas à l’encontre de l’empathie ou de la compassion. Mais si la personne continue de ne pas respecter vos limites, ce serait peut-être un signal que cette relation est toxique. Vos besoins et vos valeurs vous appartiennent. L’idée est d’arriver à trouver le juste équilibre entre implication et réserve, entre connexion et protection. C’est le début d’une autre manière de tisser des liens, une preuve d’amour à soi-même et aux autres, une sécurité. L’idée n’est pas d’être hostile aux autres, mais d’établir des liens basés sur l’estime de soi. Les relations qui ne résisteront pas et ne respecteront pas vos limites sont probablement des relations malsaines. Ne culpabilisez surtout pas en les éliminant de votre vie, vous éviterez ainsi sur le long terme un épuisement émotionnel et mental. Donner la priorité aux besoins des autres au détriment de nos propres besoins est un indicateur que vous avez tendance à tisser des liens basés sur la peur du rejet. Il est primordial de vous libérer de cette tension d’être sur le qui-vive et de vous sentir coupables de ne pas faire ce que les autres attendent de vous. Fixer des limites, c’est tout simplement trouver ce juste milieu entre « trop et pas assez ».

 Si vous n’êtes pas capables de fixer des limites saines avec les autres, ce genre de problèmes survient probablement dans vos relations :

1. Vous vous impliquez trop dans les problèmes des autres.

2. Il vous est très difficile de dire non aux demandes des autres.

3. Vous partagez trop d’informations personnelles avec d’autres personnes.

4. Vous cherchez toujours à plaire parce que vous avez peur du rejet.

5. Vous n’osez pas exprimer vos limites.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique