Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

A chacun son régime !

Amira Doss , Mardi, 08 février 2022

Perdre du poids, le rêve de tout un chacun ou presque! Les régimes ne manquent pas et promettent des résultats optimaux. Mais chacun a ses avantages et ses risques. Que choisir ? Al-Ahram Hebdo vous propose 3 régimes tendance. En attendant la pilule miracle !

A chacun son r gime

Dukan et Keto : Maigrir vite, mais …

Ils sont connus depuis longtemps et restent toujours d’actualité. Le régime Dukan est un régime hyperprotéiné qui privilégie la viande pour intégrer progressivement d’autres aliments. La phase d’attaque est essentiellement basée sur les aliments riches en protéines, associée à 20 minutes de marche quotidienne. Dans les phases de croisière et de consolidation, le régime intègre petit à petit des légumes, des fruits et des féculents. Puis dans la phase de stabilisation, on se tourne vers une alimentation équilibrée mais en tenant une journée protéines par semaine. Mais il présente certains risques: carences en minéraux et vitamines, constipation sévère (en raison du manque de fibres lors de la phase de protéines pures), migraines, nausées et augmentation du mauvais cholestérol. Aussi, si on ne boit pas suffisamment d’eau lors de la première phase, les reins peuvent même être touchés. Et si on ne respecte pas à la lettre la phase de stabilisation, ainsi que la journée protéinée hebdomadaire à vie, l’effet yoyo est à craindre.

Quant au Keto diet, sa forte teneur en graisse ferait presque rêver. Avec un apport élevé en protéines et la suppression totale des glucides, c’est un régime «  low carb » qui consiste à bannir tous les sucres. Scientifiquement parlant, avec cette suppression des apports en glucides, l’organisme entre en cétose, ce qui signifie que la majorité de ses cellules, y compris au niveau du cerveau, utilisent désormais les cétones, issues de la transformation des acides gras, comme carburant, au lieu du glucose. C’est donc un régime qui inverse la pyramide alimentaire. Pour certains experts, en éliminant de nombreux éléments comme le calcium et la vitamine D, on s’expose à des problèmes de densité osseuse. En outre, le manque d’apport en fibres peut causer des problèmes de digestion, de constipation, ou au contraire de diarrhée quand l’alimentation est trop grasse. Sur le long terme, on risque un excès de lipides, des carences, ou dans le pire des cas, la malnutrition. Ce régime peut également augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, d’AVC ou encore de sclérose, estiment certains médecins. Bref, il n’est conseillé que sous forme de cure de trois mois au maximum. Autre inconvénient, ce mode d’alimentation ne marche qu’à court terme. Dès que l’on reprend un peu de glucides, le corps va se venger et tout stocker sous forme de graisse.

Végan : Un style de vie plus qu’un régime

Contrairement au Keto et au Dukan, les régimes végétaliens ou alimentation végan consiste à éliminer tous les aliments d’origine animale: viande, poisson, crustacés, mais aussi à la différence du régime végétarien, éliminer les oeufs, les produits laitiers et le miel. Il est surtout pratiqué pour des raisons éthiques, de santé et écologiques, et est en ce moment adopté par de nombreuses stars et célébrités. Il s’agit plus d’un mode de vie qu’un régime. Grâce à la consommation très fréquente de fruits riches en acides gras et l’absence de graisses animales, le système cardiovasculaire est très bien entretenu. Son point négatif, c’est qu’il nécessite la prise de supplément en vitamine B12. Les produits animaux étant les plus riches en protéines et en fer, les végans ont besoin de compenser ce manque par d’autres moyens. Il n’est pas conseillé après l’âge de 65 ans ni en période de grossesse et d’allaitement. Il est aussi difficile à associer avec une vie sociale active et nécessite un profond changement des habitudes alimentaires.

De par sa teneur en éléments nutritifs et la quantité très limitée d’aliments industriels qu’il contient, il permet souvent de maigrir. Cependant, ce n’est pas son intérêt premier. L’amaigrissement s’explique en grande partie par l’introduction de plus d’aliments riches en fibres et à faible densité énergétique. Puis, à la suppression de nombreux aliments gras, salés et sucrés souvent élaborés à base d’aliments d’origine animale. Et au bout de quelques temps, et si le régime végan est équilibré, le poids va donc se stabiliser et il n’y aura plus de perte de poids

Le jeûne intermittent : Tentant mais pas si facile

Le jeûne 16/8 est très populaire dernièrement, de nouveaux adeptes parlent des pouvoirs amaigrissants de cette nouvelle approche alimentaire. L’idée est de manger tout ce que vous voulez tout en perdant du poids à condition de prendre tous vos repas dans un intervalle de 8 heures chaque jour. Pour les 16 heures qui restent, vous vous privez volontairement de nourriture. Cette méthode, limitée dans le temps, restreint l’apport calorique à certaines heures. Le jeûne permet la diminution de la production d’insuline et le stockage des graisses et du sucre dans l’organisme. Il stimule aussi le déstockage des graisses, d’où l’effet d’amaigrissement. D’autres formes de jeûne intermittent alternent des journées entières de jeûne (avec une très faible consommation d’aliments ou entièrement de boissons) et des journées d’alimentation normale. Les partisans de ce régime parlent d’une amélioration de la glycémie et du taux de cholestérol. Des recherches suggèrent également que ce régime réduit le risque de diabète de type 2 et la résistance à l’insuline. Mais il ne convient évidemment pas aux femmes enceintes, influence l’humeur, et dans certains cas, ses adeptes déclarent avoir souffert de nausées, de vertiges, de maux de tête, de diarrhée ou de constipation. Une chose est sûre: ce régime a besoin d’une période d’adaptation et il n’est pas aussi facile que l’on pense. Surtout, il ne faut pas tomber dans le piège de manger en plus grande quantité durant la période de prise alimentaire, car il est souvent tentant de se jeter sur la nourriture, de manger en plus grande quantité et de se tourner vers des aliments plaisirs. Ce qui ne permet pas de perdre du poids. Ainsi, il faudra favoriser des repas riches en végétaux, en céréales complètes, en protéines maigres et en acides gras essentiels. Et comme pour tout autre régime, il faut boire beaucoup d’eau

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique