Mercredi, 19 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Francophonie >

Alexis Moyrand : Nous voulons améliorer la santé et la qualité de vie de 90 millions d'Egyptiens 

Lundi, 21 novembre 2016

Alexis Moyrand, directeur général de Sanofi Egypte, évoque la stratégie d’expansion de l’entreprise et le rôle de Sanofi pour contribuer à l’amélioration de la santé en Egypte.

Alexis Moyrand,
Alexis Moyrand

Al-Ahram Hebdo : Depuis quand Sanofi est présente sur le marché égyptien et quel est l’avantage compétitif de votre implantation sur le sol égyptien ?

Alexis Moyrand : L’Egypte est un pays attractif pour les entreprises du secteur de la santé du fait de sa démographie très dynamique et de l’émergence d’une classe moyenne qui aspire à une meilleure qualité de soins.

Sanofi est présente en Egypte depuis 1961, soit 55 ans, et emploie plus d’un millier de personnes, dont 400 pour nos activités de production.

Plus de 85% des produits Sanofi vendus sur le marché égyptien sont en effet fabriqués localement dans notre usine d’Al-Amériya au Caire qui produit une grande variété de formes comme des comprimés, des sirops, des crèmes, des suppositoires et des ampoules. Etant donné que notre usine a des coûts très compétitifs, nous exportons notre production vers le Soudan, la Syrie, le Yémen, le Maroc, Bahreïn, Oman et le Qatar.

— Quelle est la position de Sanofi sur le marché égyptien ?

— Avec un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros, Sanofi est la troisième plus grande entreprise pharmaceutique en Egypte.

Sanofi est notamment leader pour les traitements des maladies chroniques (diabète, maladies cardiovasculaires, maladies du système nerveux), les traitements hospitaliers (thrombose, oncologie, maladies rares) et les vaccins (pédiatrique et grippe).

Quels sont vos plans d’investissements futurs ?

— Nous avons lancé depuis cinq ans un plan stratégique d’investissement visant à accompagner notre croissance en volume et à élargir notre gamme de produits. Ainsi, nous avons inauguré une unité de fabrication d’ampoules en 2011 et un nouvel atelier de fabrication de sirops en 2015. Nous allons, au cours des trois prochaines années, augmenter la capacité de notre unité dédiée aux céphalosporines, ainsi que nos lignes produisant des formes solides.

Sanofi a par ailleurs inauguré en 2014 un nouveau centre de stockage et de distribution dans la ville du 6 Octobre.

Tous ces investissements sont faits en respectant les normes de qualité les plus exigeantes, ce qui est attesté par plusieurs certifications dont ISO 14001 et OHSAS 18001.

— Quels sont les engagements de Sanofi en Egypte ?

Sanofi s’engage depuis 55 ans pour répondre aux besoins médicaux de la population et en faveur de l’amélioration de la santé et de la qualité de vie de plus de 90 millions d’Egyptiens. Notre ambition est de transformer l’innovation scientifique et médicale en solutions pratiques pour les patients via la production et la commercialisation de produits de qualité à prix abordables.

Sanofi adapte son offre de produits aux besoins de santé de chaque pays en étroite collaboration avec les autorités locales. En Egypte, nous collaborons plus particulièrement avec le ministère de la Santé et de la Population, les sociétés scientifiques et les associations de patients afin de développer des campagnes de sensibilisation contre le diabète, les maladies mentales, la polio et des programmes de vaccination contre la grippe.

— Pouvez-vous nous donner une idée approfondie de votre portefeuille de la responsabilité sociale (CSR) et nous dire quels en sont les objectifs ?

— En tant que l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la santé, Sanofi a toujours considéré qu’il relève de sa responsabilité de développer des programmes à vocation sociale. En Egypte, nous consacrons à ces programmes un budget de plus de 700000 euros.

Nous capitalisons sur notre expertise médicale pour développer des actions de prévention et de sensibilisation, notamment contre le diabète.

1. Children Camps, Educate-me, Star kids Academy, Safe Type 1 sont des programmes d’information et d’accompagnement qui s’adressent aux parents et aux enfants diabétiques de type 1.

2. Nous avons également un programme de sensibilisation et de formation pour les patients diabétiques de type 2 traités par insuline via 36 centres dédiés répartis à travers l’Egypte.

3. Madar est un programme de sensibilisation au diabète de type 2 organisé pendant le mois du Ramadan.

L’Egypte occupe en effet le huitième rang parmi les pays où le nombre de patients diabétiques est le plus élevé. Entre 2013 à 2015, grâce à nos actions, 67600 Egyptiens ont pu faire des analyses de sang gratuites, et nos campagnes de sensibilisation ont touché 28 millions de personnes.

Sanofi a également lancé depuis plus d’un an en partenariat avec le ministère de la Santé une campagne d’information et de sensibilisation pour les personnes souffrant de maladies mentales.

Dans quelle mesure Sanofi Egypte s’engage-t-elle pour le respect de l’environnement et l’économie d’énergie ?

— Pour la sauvegarde de notre environnement, Sanofi Egypte applique continuellement de nouvelles mesures visant à réduire l’impact énergétique de sa production. Notre stratégie porte sur la rationalisation de l’énergie et de la gestion de l’eau. Sanofi Egypte est ainsi passée au gaz naturel depuis 2010. Et malgré la multiplication des activités sur le site du Caire, nous avons réduit notre consommation d’électricité de 17% en 2014. D’autres mesures de rationalisation ont été adoptées comme l’installation de lampes à économie d’énergie dans tous les bâtiments ou d’un système de capteurs solaires. Pour ce qui est de la gestion de l’eau, Sanofi Egypte a mis en place un système de recyclage dans la zone consacrée à la fabrication des ampoules, permettant d’économiser 9600 litres d’eau par jour. Deux autres programmes sont au cours d’exécution pour limiter notre impact écologique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique