Jeudi, 25 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > L'invité >

Walid Atta : Mon but ultime est une médaille olympique 

Doaa Badr, Mardi, 20 janvier 2015

Walid Atta, président de la Fédération égyptienne d’athlétisme, s'exprime sur la préparation des athlètes pour la saison 2015 et les Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016.

Walid Atta
Walid Atta, président de la Fédération égyptienne d’athlétisme.

Al-Ahram Hebdo : Quelle est l’importance de l’année 2015 pour l’athlétisme égyptien ?

Walid Atta: 2015 est une année très décisive pour l’athlétisme égyptien. Elle comporte deux événements très importants. Premièrement, à partir du mois de mai commence la qualification olympique, c’est-à-dire que chaque athlète aura la chance de se qualifier pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro 2016, en réalisant le record minimum pour son épreuve dans n’importe quelle compétition. Deuxièmement, les Championnats du monde auront lieu le 22 août à Beijing (Chine). C’est la plus importante compétition pour nous. Aux prochains Mondiaux, nous espérons réaliser un exploit pour confirmer que nous sommes sur la bonne voie. Les athlètes poursuivront leur parcours 2015 en confiance. Notre objectif principal est de nous qualifier tôt aux JO et réaliser une bonne performance aux Mondiaux.

Comment travaillez-vous au sein de la Fédération, surtout après la prouesse réalisée l’année dernière ?

— Après l’excellent résultat réalisé en 2014, nous nous sommes rassurés: nous sommes sur la bonne voie et notre système fonctionne à merveille. J’ai divisé les athlètes de la sélection nationale en catégories A, B et C. Les athlètes de la catégorie A, dont les records leur permettent de réaliser des exploits internationaux, jouissent d’un statut privilégié. Ils bénéficient d’une préparation spéciale. J’ai eu recours à ce système, afin de mieux maîtriser le budget limité de la Fédération. Ne pas dilapider cet argent sur des athlètes incapables de remporter de bons résultats. L’année dernière, j’ai concentré mes efforts sur Ihab Abdel-Rahmane Al-Sayed (javelot) et Moustapha Al-Gamal (marteau). En fait, dès le début de la saison 2014, ces deux athlètes ont commencé une nouvelle ère pour l’athlétisme égyptien. Al-Sayed a débuté la saison avec un exploit pour l’Egypte en réalisant un lancé record de 89,21 m, lors du meeting de Shanghai, comptant pour la Ligue de Diamant en mai dernier. Alors qu’Al-Sayed a réalisé la meilleure performance mondiale. Il est devenu ainsi le 13e meilleur performant de tous les temps. Personne n’avait lancé le javelot aussi loin depuis 14 août 2011 et les 90,61 m du Norvégien Andreas Thorkildsen. Quelques mois plus tard, Al-Sayed a confirmé son niveau en décrochant l’or du meeting de Paris. Puis, il a obtenu l’argent aux Championnats d’Afrique de Marrakech, et enfin, il a décroché l’or lors de la Coupe continentale en septembre dernier. Son compatriote, Moustapha Al-Gamal, a réalisé, lui aussi, une saison parfaite en remportant plusieurs médailles internationales, dont l’or au meeting de Finlande et l’argent au meeting de Madrid. Puis, il a décroché le titre africain du marteau aux Championnats d’Afrique de Marrakech et enfin la médaille d’argent à la Coupe continentale. Al-Sayed occupe la première place au classement mondial tandis qu’Al-Gamal occupe la 3e.

— Cela veut-il dire que pendant la saison 2015 vous travaillerez davantage et exclusivement avec ces 2 athlètes ?

— Non, cette saison j’ai ajouté 2 autres athlètes dans la catégorie A. Il s’agit de Anas Bichr, en 400 m, et Mohamad Abdel-Gawad, en marteau. Ces deux athlètes ont réalisé beaucoup de progrès. Bichr, médaillé d’argent aux Jeux méditerranéens de Mersin en 2013, sera une nouvelle surprise pour l’Egypte, qui n’a pas eu jusque-là des athlètes compétitifs dans les épreuves de course. Mais aujourd’hui, ce jeune athlète de 21 ans pourra changer les choses. Il a besoin d’un peu d’attention et de concentration pour progresser et atteindre un niveau international. Avec le temps, il pourra réaliser des exploits. Son compatriote Abdel-Gawad est un athlète prometteur. Il est très important d’avoir deux athlètes en marteau, ce qui augmentera nos chances.

— Comment se passe la préparation pour eux ?

— Chaque athlète a un programme de préparation spécifique et un entraîneur particulier. En athlétisme, il est impossible d’avoir un seul directeur technique avec un programme commun pour tous. Je me suis réuni avec chaque athlète pour élaborer un programme de préparation et étudier toutes ces demandes. Ihab Al-Sayed a choisi de continuer avec son entraîneur Mohamad Naguib, et Moustapha Al-Gamal a opté pour Khaled Chawqi. Au début, nous étions, tous, contre le choix d’Al-Gamal puisque Chawqi était son coéquipier. En plus, il est très jeune et n’avait aucune expérience en entraînement. Malgré tout cela, j’ai accepté le choix d’Al-Gamal en lui disant qu’il y aurait une évaluation dans les 6 mois. Et les jours suivants ont prouvé que l’athlète avait fait un bon choix.

— Quel est le programme détaillé de chaque athlète ?

Ihab Al-Sayed
Ihab Al-Sayed, 1er mondial, se prépare dur pour les Mondiaux et les JO. (Photo : Reuters)

— Ihab Abdel-Rahman a commencé son programme de préparation le 19 décembre dernier avec un stage en Finlande, où il s’entraîne dans un camp international qui regroupe les meilleurs athlètes du monde avec le directeur technique de la Finlande. La première compétition de la saison sera les Championnats arabes qui auront lieu en avril prochain, à Bahreïn. Puis, il disputera en mai, au Qatar, la première étape de la Ligue de Diamant. D’autres meetings comptant pour la Ligue de Diamant seront au programme aussi. Il sera enfin aux Mondiaux, tout en essayant de se qualifier pour les JO. Tandis que son compatriote Moustapha Al-Gamal, qui vient de se récupérer d’une blessure, a choisi de commencer sa préparation avec un stage en Egypte, avec son entraîneur. Après les Championnats arabes en avril, il commencera son stage en Pologne, le 1er mai. A partir de cette date, il doit encore disputer les meetings de la Challenge League en Chine, Russie, Brésil, Allemagne, Finlande, Hongrie et Espagne. Pour le jeune Anas Bichr, il s’entraîne à Colorado Spring aux Etats-Unis, avec un entraîneur égyptien, Karim Abdel-Wahab. Sa première compétition sera un meeting en Afrique du Sud en avril.

— Quel est votre but principal ?

— En fait, j’ai plusieurs objectifs à réaliser. D’abord la qualification de ces 3 athlètes pour les JO. J’espère réaliser ensuite une médaille aux Championnats du monde 2015, mais mon but ultime est une médaille olympique.

Focus

Ihab Al-Sayed
Ihab Al-Sayed.

Anas Bichr

Né le : 19 juillet 1993.

Epreuve : 400 m.

Club : Institut militaire.

Classement mondial : 83e.

Record : 45,59 à Sasolburg, le 25 mars 2014.

Palmarès :

2e aux Jeux méditerranéens de Mersin 2013.

Moustapha Al-Gamal
Moustapha Al-Gamal.

Ihab Al-Sayed

Né le : 1er mai 1989.

Epreuve : Javelot.

Club : Ahli.

Classement

mondial : 1er.

Record : 89,21 m, à Shanghai le 18 mai 2014.

Palmarès :

1er à la Coupe continentale 2014.

7e aux Mondiaux 2013.

16e aux JO 2012.

17e aux Mondiaux 2011.

2e aux Mondiaux juniors 2008.

Anas Bichr
Anas Bichr.

Moustapha Al-Gamal

Né le : 1er octobre 1988.

Epreuve : Marteau.

Club : Ahli.

Classement mondial : 3e.

Record : 81,27m, au Caire, le 21 mars 2014.

Palmarès :

2e à la Coupe continentale 2014.

15e aux JO 2012.

17e aux Mondiaux 2011.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique