Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Panorama africain >

A chaque surnom une symbolique

Aliaa Al-Korachi , Mercredi, 24 janvier 2024

Les équipes africaines ont choisi comme surnom des noms d’animaux ou des noms faisant référence à l’histoire et à la culture. Chacun d’eux a une signification particulière. Tour d’horizon.

A chaque surnom une symbolique

Trois lions et un léopard

 Le lion est un animal qui occupe une place de choix dans la culture africaine où il symbolise le leadership, la force et la royauté. C’est pourquoi trois équipes participant à la CAN l’ont choisi comme symbole : le Cameroun, le Sénégal et le Maroc. Selon Mohamed Abdel-Karim, spécialiste de l’Afrique, le choix du lion est également lié à l’histoire et à la culture de ces pays. Le surnom du Maroc (les Lions de l’Atlas) fait référence au lion marocain qui vivait dans les montagnes de l’Atlas avant son extinction au milieu des années 1960. Ce lion, appelé également « lion berbère » avait une taille et une force supérieures à celles des autres races de lions. Quant au surnom de l’équipe sénégalaise (les Lions de la Teranga), il est profondément ancré dans l’histoire du pays. Le terme « Teranga » signifie dans la langue wolof « la bonne hospitalité » ; il a été inventé par l’ancien président, Léopold Senghor, pour renforcer l’unité de la communauté sénégalaise. L’équipe du Cameroun est surnommée les Lions indomptables, c’est-à-dire les lions qui sont impossibles à maîtriser ou à vaincre. Depuis 1972, cette expression est le symbole de la victoire du peuple camerounais sur le colonialisme franco-britannique. Sur le maillot de l’équipe du Cameroun, il y a l’image d’un lion rugissant. Quant à l’équipe nationale de la République démocratique du Congo, appelée entre 1997 et 2006 les Simba, (lions en swahili), elle a changé son surnom pour devenir les Léopards, symbole de force et de résilience.

Les Eléphants

 Tout comme le lion, l’éléphant est un animal qui symbolise la puissance et l’intelligence. Dans la culture africaine, c’est un animal de combat ou de guerre. Deux équipes participant à la CAN en ont fait leur mascotte : la Côte d’Ivoire et la Guinée. L’éléphant est l’emblème national de la Côte d’Ivoire, pays hôte de la CAN. Son équipe est connue sous le nom des Eléphants en référence à la longue histoire de ce pays dans le commerce de l’ivoire au XIXe siècle. Quant à l’équipe nationale de la Guinée, elle est surnommée le Syli national (ou l’éléphant national). Le mot « Syli » signifie éléphant dans la langue des Soussous, l’une des trois ethnies majoritaires du pays. Les éléphants se trouvent dans la partie nord-est de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Ce surnom revêt également une grande importance, car il était autrefois le nom de la monnaie du pays de 1971 à 1985.

 Les Aigles

 Alliant beauté, vitesse et prestige, l’aigle est l’emblème de trois équipes africaines : le Mali, le Nigeria et la Tunisie. Le Nigeria est l’une des équipes les plus anciennes du continent africain. Les aigles sont répandus dans diverses régions du pays. Selon Abdel-Karim, l’aigle est un symbole national au Nigeria, « Un pays confronté pendant de longues années à la guerre civile », affirme-t-il. L’équipe de la Tunisie est également surnommée les Aigles de Carthage, en raison du lien historique entre ce pays et la civilisation carthaginoise. Carthage était la capitale de l’Afrique du Nord à l’époque de l’Empire romain, avec l’aigle pour emblème. Quant à l’équipe nationale malienne, elle a également choisi l’aigle qui est un symbole de l’Etat et qui a une grande importance dans la mythologie populaire du Mali.

 Autres animaux emblématiques

 Certaines équipes africaines ont choisi des noms d’animaux emblématiques plus petits mais plus rusés pour intimider leurs adversaires. Le fennec est l’animal national de l’Algérie. C’est un petit renard nocturne qui habite les déserts de l’Afrique du Nord. C’est pourquoi l’équipe algérienne porte le surnom de Fennecs, il porte également le surnom de Guerriers du désert. Quant aux joueurs du Mozambique, ils sont surnommés les Mambas, en référence au serpent le plus dangereux du monde. Ce surnom symbolise la vitesse, l’habileté et le danger que l’équipe du Mozambique représente pour ses adversaires. Les Scorpions est le surnom porté par la sélection gambienne à la CAN 2024. Le choix de cet animal mystérieux symbolise la défense solide et la tactique qui consiste à « piquer » l’adversaire avec précision et rapidité. Quant à l’équipe nationale angolaise, elle porte le surnom de Palancas Negras ou les antilopes noires, en référence à la force et à la vitalité de cet animal. En effet, l’antilope noire est le symbole national de l’Angola. Ce cervidé est menacé d’extinction. Il se trouve uniquement au Parc national de Cangandala en Angola.

 Histoire, patrimoine et culture

 En quête d’une identité, certaines équipes africaines ont choisi des surnoms inspirés de l’histoire et des traditions pour exprimer leur fierté nationale.

L’équipe égyptienne est surnommée l’équipe des Pharaons. Ce surnom fait référence à l’une des plus anciennes civilisations de l’Histoire. Les Egyptiens sont également appelés les Rois d’Afrique, un titre qui reflète leur statut dans le football africain. L’Egypte est le pays le plus titré de l’histoire de la CAN (7 titres).

Les Black Stars du Ghana doivent leur surnom à la compagnie maritime Black Star Line de Marcus Garvey, qui a dirigé le mouvement Back to Africa au XXe siècle pour plaider en faveur du retour des descendants d’esclaves afro-américains en Afrique. L’étoile noire, qui se trouve au milieu du drapeau ghanéen, symbolise l’émancipation de l’Afrique contre le colonialisme.

Quant à l’équipe nationale de la Namibie, elle tire son surnom de l’hymne national du pays intitulé « Les Guerriers courageux ». Cet hymne a été choisi après l’indépendance de ce pays situé au sud-ouest de l’Afrique en 1990. Les principales caractéristiques des guerriers sont le courage, la force et l’esprit de groupe pour vaincre l’ennemi. Des qualités nécessaires aux équipes de football pour remporter le titre continental.

Certaines équipes africaines ont opté pour des surnoms insolites comme les Bafana Bafana sud-africains et les Chipolopolo zambiens. Bafana Bafana signifie « Allez les garçons, Allez les garçons » en langue zoulou. Les supporters sud-africains ont commencé à donner ce surnom à leur équipe nationale masculine après la réintégration de la Fédération d’Afrique du Sud de football à la CAF et à la FIFA en 1992 et après la fin du régime de l’apartheid.

Chipolopolo, le surnom de la Zambie, signifie les « balles de cuivre ». Anciennement connue sous le nom de KK 11 ou les Onze de Kenneth Kaunda, en référence au nom du président fondateur Kenneth Kaunda, l’équipe a opté pour ce surnom effrayant en 1993 pour refléter un secteur commercial important du pays. Les exportations de cuivre et de cobalt représentent environ 78 % de l’ensemble des exportations en Zambie.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique