Lundi, 22 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Rosendo Alonso Topia : je crois que l’équipe est capable de remporter une médaille olympique

Doaa Badr, Lundi, 23 février 2015

L’Espagnol Rosendo Alonso Topia débutera sa mission de directeur technique avec la sélection égyptienne de taekwondo en disputant, du 28 février au 1er mars, l’Open de Louqsor, étape du Grand Prix du G2, comptant pour la qualification olympique. Entretien.

Rosendo Alonso Topia
Rosendo Alonso Topia

AL-AHRAM HEBDO : L’Open de Louqsor sera votre première compétition majeure avec la sélection égyptienne de taekwondo. En tant que directeur technique de l’équipe, que pensez-vous de cette compétition ?

Rosendo Topia : L’Open de Louqsor sera une compétition très importante pour l’Egypte, puisqu’elle regroupe 622 athlètes représentant 48 pays, et les meilleurs au niveau mondial seront présents. Ainsi, les taekwondoïstes égyptiens pourront tirer profit de cette compétition : les plus jeunes pourront acquérir de l’expérience en se mesurant aux meilleurs athlètes, et les plus expérimentés, les numéros 1 égyptiens dans chaque catégorie, pourront récolter un bon nombre de points, comptant pour la qualification olympique. Il est à noter que la qualification pour les Jeux Olympiques (JO) 2016 a commencé dès le début de l’année. Elle se fait à travers deux moyens : Le classement mondial comptant pour la qualification olympique qui offre un ticket olympique aux 6 premiers de chaque catégorie, et à travers les éliminatoires africaines qui offrent 2 tickets aux hommes et 2 autres aux dames. Vu que l’Egypte possède plusieurs athlètes ayant un bon classement mondial, ces derniers pourront améliorer davantage leur classement dans cette compétition.

##

— Que pensez-vous du niveau de la sélection égyptienne ?

— J’ai pris en charge l’équipe depuis un mois seulement, donc je ne suis pas encore capable d’évaluer le niveau des athlètes. Mais je peux dire que l’Egypte possède des athlètes très talentueux d’un très haut niveau, surtout sur le plan technique. C’est une équipe très jeune et prometteuse. Plusieurs taekwondoïstes sont compétitifs sur le plan international. Six Egyptiens sont dans le top 8 du classement mondial. Chez les dames, Hédaya Malak, Séham Al-Sawalhi, Nour Hussein et Radwa Réda sont très proches du classement olympique. Elles sont capables de se qualifier aux JO. Les hommes sont un peu plus loin de ce but, mais plusieurs athlètes ont cette capacité de se qualifier. Toujours est-il que les chances des dames sont meilleures.

— Pourquoi avez-vous accepté ce poste d’entraîneur de la sélection égyptienne de taekwondo ?

— Ce n’était pas une décision facile ; c’est sûr. L’Egypte est un pays totalement différent avec une culture différente et une vie totalement différente. Comme j’aime beaucoup les défis, j’ai accepté ce poste, car la sélection égyptienne est une équipe connue sur le plan international grâce aux excellents résultats réalisés dans les compétitions majeures. L’Egypte possède des taekwondoïstes capables de monter sur le podium mondial et olympique. S’ajoute à cela le fait que je jouis du soutien de tout le monde : de la Fédération égyptienne et du ministère de la Jeunesse et du Sport. J’aimerais préciser aussi que je travaille avec l’un des meilleurs athlètes du monde, Tamer Salah, le médaillé de bronze aux JO 2004 qui est mon assistant avec ma femme Gülsa. Tous les deux entraînent la sélection sous ma houlette.

— Avant de prendre en charge l’équipe égyptienne, quelle était votre expérience précédente ?

— Je faisais partie de la sélection espagnole de taekwondo de 1999 jusqu’en 2004, une période durant laquelle j’ai remporté un bon nombre de médailles internationales. En 2004, j’ai commencé ma carrière d’entraîneur dans plusieurs clubs espagnols. A partir de 2009 jusqu’en 2011, j’étais directeur technique de la sélection du Guatemala. Ensuite j’ai pris en charge la sélection du Mexique avec laquelle j’ai réalisé 6 médailles différentes dans les Championnats du monde et 6 médailles différentes dans les étapes du Grand Prix de 2012 jusqu’en 2014.

— Qu’espérez-vous réaliser avec la sélection égyptienne ?

— Cette saison est d’une importance cruciale pour tous les sports olympiques. Donc, mon premier but avec l’équipe égyptienne est la qualification pour les JO, avec le maximum d’athlètes. Et pour réaliser cela, il faudra améliorer leur classement mondial. Durant la saison, nous devrons disputer un bon nombre de Grands Prix pour récolter un bon nombre de points. Notre compétition majeure de la saison sera les Championnats du monde, une compétition de G12 qui offre 120 points pour le premier. J’espère réaliser une bonne performance aux Mondiaux pour continuer ma mission avec plus de confiance. Mais mon but principal est de remporter une médaille olympique avec l’Egypte. C’est cela qui m’a poussé à accepter l’offre égyptienne. Et je pense que l’équipe possède la capacité de réaliser cela .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique