Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Chérif Al-Aryane : Mon objectif principal est d’assurer le plus tôt possible la qualification olympique 

Doaa Badr, Mardi, 17 février 2015

La sélection nationale de pentathlon moderne débute la saison en disputant, du 18 au 23 février, à Sarasota aux Etats-Unis, la première étape de la Coupe du monde 2015. Entretien avec Chérif Al-Aryane, président de la Fédération égyptienne.

Chérif Al-Aryane
Chérif Al-Aryane, président de la Fédération égyptienne.

Al-Ahram Hebdo : Quels sont vos objec­tifs lors de cette première étape de la Coupe du monde qui débutera le 18 février à Sarasota aux Etats-Unis ?

Chérif Al-Aryane: Cette Coupe du monde est la première compétition de la saison. De plus, c’est la première compétition pour récolter des points pour la qualification olym­pique. Ainsi, tous les pentathloniens seront à cette compétition, afin de récolter le maxi­mum de points. La concurrence sera féroce entre les meilleurs athlètes du monde. Nous comptons réaliser une bonne performance pour bien débuter la saison, un bon début sti­mule les athlètes. La saison 2015 est celle de la qualification olympique. Il faut savoir que la qualification pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro 2016 en pentathlon moderne peut être réalisée à travers plusieurs moyens, le classement mondial, le champion­nat d’Afrique et le Championnat du monde.

— Comment était la préparation pour cette saison ?

— Nos athlètes sont en préparation conti­nuelle. Ils n’ont jamais arrêté l’entraînement, mais nous avons plusieurs programmes de préparation. Le premier est réservé aux 2 meilleurs athlètes égyptiens, Amr Al-Guézeiri (numéro 1 égyptien) et Yasser Hefni (numéro 2). Ces 2 athlètes sont dans un centre de pré­paration, le Centre olympique américain de Colorado Spring, avec la sélection américaine depuis le mois d’octobre dernier. C’est dans ce même centre que Amr Al-Guézeiri avait préparé la saison 2014. Et grâce à ce centre, Al-Guézeiri a pu remporter la médaille d’ar­gent aux championnats Mondiaux 2014, une première dans l’histoire du pentathlon égyp­tien. Après la grande amélioration du niveau de jeu d’Al-Guézeiri, nous avons décidé de payer les frais de ce stage pour lui et son compatriote Hefni. Il est à noter que Omar Al-Guézeiri, lui aussi, se trouve à Colorado Spring, lieu de son travail. Ce stage va améliorer davantage le niveau de ces ath­lètes, puisqu’ils s’entraînent avec les meilleurs athlètes du monde, non seulement en pen­tathlon, mais aussi en natation, en escrime et en course à pied, 3 épreuves du pentathlon qui en compte 5. De plus, les meilleures nations du monde en pentathlon, telles la Russie, la France et l’Ukraine, effectuent leurs stages dans ce même endroit. Ce centre se trouve en altitude, ce qui améliore l’état physique des athlètes.

— Qui est responsable de la préparation de ces 2 athlètes ?

— C’est la Fédération égyptienne qui assume tout. Le directeur technique national, Raouf Hossam, a ficelé leur programme de prépara­tion, mais c’est le directeur technique de la sélection américaine qui suit l’application de ce programme, puisqu’ils s’entraînent avec lui. Ils sont cependant en contact direct avec leur entraîneur égyptien.

— Et pour les autres pentathloniens de la sélection nationale ?

— Le reste de la sélection nationale est en stage continu en Egypte sous la houlette de Raouf Hossam. En décembre dernier, Islam Hamed, Haïdi Adel et Sondos Tareq ont effectué un stage de 3 semaines en Suisse pour l’équi­tation seulement. Il est à noter que les 2 filles titulaires de la sélection nationale sont très jeunes. Sondos a 18 ans et Haïdi a 16 ans seulement. Donc, elles sont encore juniors. Elles ont commencé à pratiquer l’équita­tion il y a peu de temps. Elles ont besoin de travailler intensé­ment sur cette épreuve. Dès le début de ce mois, tous les ath­lètes de la sélection nationale vont se retrouver pour un stage à Colorado Spring avec leur directeur technique, Raouf Hossam.

— Quel sera le programme de la sélection après cette Coupe du monde ?

— Juste après la Coupe du monde, les ath­lètes, à l’exception de Amr et de Omar Al-Guézeiri, retourneront en Egypte, afin de disputer le Championnat d’Egypte qui aura lieu les 27 et 28 février. Puis le 1er mars, nous allons choisir les 12 hommes et 12 dames qui disputeront la 2e étape de la Coupe du monde qui aura lieu au Caire du 17 au 24 mars, consi­dérée comme la plus importante compétition de la saison.

— Quelle est l’importance de la Coupe du monde d’Egypte ?

— Elle est très importante pour plusieurs raisons. En tant que pays organisateur, nous avons le droit de participer à la compétition avec 12 hommes et 12 dames, ce qui est un nombre élevé, car nous ne pourrons disputer les autres épreuves qu’avec 4 hommes et 4 dames. Cela augmente nos chances de réaliser de bonnes performances et de récolter un bon nombre de points pour la qualification olym­pique. En plus, cela constitue une bonne opportunité pour un grand nombre de pentath­loniens égyptiens de disputer une compétition internationale. Cela leur permet d’acquérir une grande expérience.

— Quel est votre but principal de la sai­son ?

— Mon objectif principal est d’assurer la qualification olympique le plus tôt possible et avec le maximum d’athlètes, soit 2 hommes et 2 dames. Je vise encore réaliser une bonne performance au championnat du monde en rééditant l’exploit de l’année dernière.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique