Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Amr Al-Soulaya : Nous sommes bien déterminés à battre le Sénégal

Mohamad Mosselhi, Mardi, 21 octobre 2014

Auteur d’une performance exceptionnelle cette saison, le milieu international d’Ismaïli, Amr Al-Soulaya, évoque les chances des Pharaons aux qualifications pour la CAN après la double victoire contre le Botswana.

1
(Photo : Al-Sayed Abdel-Qader)

Al-ahram hebdo : Vous êtes dans une excellente forme cette saison. Comment expliquez-vous cela ?

Amr Al-Soulaya: C’est le fruit d’un grand travail pendant les entraînements durant lesquels je déploie beaucoup d’efforts. De même, j’ai passé une période de préparation importante pendant l’intersaison avec Ismaïli. Il faut préciser également que j’ai subi une série de blessures tout au long de la saison dernière. C’est pour cette raison que je n’étais pas présent à tous les matchs. Mais la situation s’est améliorée après la guérison. J’essaye de jouer mon jeu ordinaire.

— A votre avis, quelles sont les chances de la sélection nationale dans les qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations ?

— Les dernières victoires contre le Botswana ont permis à la sélection de se replacer dans la compétition au sein du groupe. Nous sommes maintenant à la troisième place avec 6 points, soit un point derrière le Sénégal, qui occupe la deuxième place avec 7 points. Mathématiquement, notre mission n’est pas impossible. De même, ces victoires ont redonné confiance aux joueurs, notamment après notre mauvais départ dans les qualifications avec les deux défaites successives contre le Sénégal et la Tunisie.

— Etes-vous satisfait de la performance des Pharaons lors des deux rencontres contre le Botswana ?

2
(Photo : Al-Sayed Abdel-Qader)

— Oui, notre performance lors de ces deux rencontres était bonne. Mais il faut préciser que durant cette période critique, le résultat final de la rencontre est la seule chose qui compte, sans aucune considération à la performance. On a disputé ces deux rencontres avec un seul objectif, à savoir : récolter les 6 points. On a réussi à réaliser notre objectif, voire l’essentiel.

— Pensez-vous qu’avec une telle performance, les Pharaons puissent-ils surpasser le Sénégal ?

— J’ai déjà expliqué que notre performance contre le Botswana n’était pas si mauvaise. C’est vrai qu’il existe une grande différence entre les deux sélections et que la rencontre contre le Sénégal exige une préparation importante et une tactique différente. Mais nous sommes bien déterminés à battre le Sénégal, car on n’a pas d’autre choix pour conserver nos chances dans les qualifications. De même, le fait que cette rencontre aura lieu à domicile et en présence de nos supporters, sera un grand atout pour nous.

— Mais la sélection a perdu contre la Tunisie à domicile et en présence des supporters...

— Je n’étais pas convoqué pour cette rencontre et je ne suis pas au courant de ses circonstances.

— Bien que l’Egypte possède un nombre considérable de joueurs évoluant en Europe, la majorité ont déçu avec la sélection. Comment expliquez-vous cette situation ?

— Ce sont tous de bons joueurs, mais la majorité d’entre eux ne jouent pas d’une façon régulière avec leurs équipes pour des raisons différentes. Ainsi, ils arrivent à la sélection alors qu’ils ne sont pas prêts. A mon avis, il vaux mieux rester en Egypte et jouer d’une façon régulière que de rester sur la touche en Europe.

— C’est pour cette raison que vous êtes resté à Ismaïli jusqu’à présent ?

— Premièrement, je n’ai pas encore reçu d’offre des clubs européens. Deuxièmement, j’ai mes propres exigences. J’aimerais jouer dans une équipe qui évolue dans l’un des quatre grands championnats européens (anglais, espagnol, italien et allemand) ou dans une grande équipe dans les autres championnats européens. Sinon, je suis très content à Ismaïli .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique