Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Un Mondial spectaculaire

Mohamad Mosselhi, Mardi, 15 juillet 2014

Les rideaux sont tombés dimanche sur la Coupe du monde avec une quatrième étoile pour l’Allemagne. Bilan d’une compétition considérée comme la meilleure dans l’histoire du Mondial.

Coupe du monde
(Photo  : Reuters)

Après 32 jours de sus­pense, la Coupe du monde s’est achevée, dimanche, avec la vic­toire de l’Allemagne qui a décroché son premier titre depuis celui de 1990. Cette Coupe du monde était spéciale vu le niveau technique élevé de la majorité des rencontres et la bonne performance de la majorité des grandes stars qui ont brillé lors de ce Mondial. Ces stars ont assuré à leurs équipes une place au dernier carré de la Coupe du monde qui a respecté la hiérarchie mondiale. A l’exception de l’Espagne, tenante du titre éliminée du premier tour, 4 puissances clas­siques se sont qualifiées pour les demi-finales. De même, ces stars ont également offert un beau spectacle dans ce Mondial qui s’est caractérisé par le jeu offensif. Ainsi, cette édition a enregistré le même record que le Mondial français de 1998 qui a connu le plus grand nombre de buts de l’his­toire du Mondial (171 buts). Ce nombre de buts pouvait être plus grand, mais la performance excep­tionnelle de la majorité des gardiens de buts de la compétition n’a pas per­mis cette prouesse. « Les attaquants ont beaucoup brillé lors de ce Mondial qui se présente comme le meilleur dans l’Histoire », indique Gérard Houiller, célèbre directeur technique français et membre du comité technique de la FIFA. « Le jeu dans ce Mondial est plus dynamique, plus rapide et plus esthétique », ajoute Dunga, ancien sélectionneur du Brésil.

La déconfiture du Brésil

Une 4e place au Mondial. Cela a été une grande déception pour le Brésil, pays hôte de la compétition. Pire, sa défaite humiliante de 1 à 7 contre l’Allemagne était considérée comme une catastrophe pour un peuple fou du football. « C’est un mauvais jour pour nous. C’est un cauchemar. C’est une compétition à oublier. Je présente mes excuses à tout le peuple. On a fait notre maximum », explique David Luiz, le milieu de l’équipe. En effet, le Brésil n’a pas convaincu tout au long de son parcours dans la compéti­tion. A l’exception de Neymar qui a raté les demi-finales en raison de sa blessure, les autres joueurs étaient de niveau moyen, ce qui ne permet pas à une équipe de remporter le titre d’un grand événement comme la Coupe du monde. Les hôtes ont beaucoup souf­fert contre le Chili en 8es de finale. Ils ont remporté la rencontre grâce aux tirs au but. Même situation lors des quarts de finale durant lesquels les Brésiliens ont beaucoup souffert contre la Colombie. Ils ont réussi à surmonter l’obstacle colombien 2-1 dans une rencontre où l’arbitre a été accusé d’aider le Brésil. L’Allemagne a mis un terme aux ambitions brési­liennes après une victoire choquante en demi-finales avant de perdre 0-3 contre les Pays-Bas lors d’un match de consolation. Prendre 10 buts en 2 rencontres. C’était la pire participa­tion pour le Brésil dans l’histoire du Mondial.

Le Costa Rica et la Colombie, la surprise

Il paraît que le Costa Rica et la Colombie ont l’habitude de briller ensemble. C’était en 1990 lorsque les deux sélections ont réussi à franchir le cap du premier tour. Cette fois-ci et après 24 ans, les deux sélections ont réussi aussi à accéder ensemble aux quarts de finale, un exploit historique pour les deux pays. Placé dans un groupe comprenant l’Italie, l’Angle­terre et l’Uruguay, le Costa Rica était considéré comme un outsider, mais à la grande surprise, il s’est qualifié pour les 8es de finale en tant que lea­der du groupe avant de se hisser en quarts de finale aux dépens de la Grèce. Contre les Pays-Bas, la mis­sion du Costa Rica était difficile, mais les joueurs étaient à la hauteur du rendez-vous en s’inclinant aux tirs au but. Quant à la Colombie, elle a réa­lisé un premier tour sans faute en récoltant 9 points. Même chose lors du tour suivant, où les Colombiens se sont facilement qualifiés pour les quarts de finale suite à une victoire facile de 2-0 contre l’Uruguay. C’est vrai que la Colombie a été éliminée des quarts de finale suite à sa défaite de 1-2 contre le Brésil, mais les Colombiens ne méritaient pas cette défaite qui était due en grande partie à l’arbitre de la rencontre. Mais mal­gré cette élimination, la Colombie reste une équipe séduisante avec son jeu offensif et rapide. La Colombie a laissé un bon souvenir, à savoir l’atta­quant James Rodriguez, buteur de la compétition avec 6 buts et grande révélation de la compétition.

L’Afrique a convaincu, l’Asie non

C’est vrai que l’Afrique n’a pas réussi à envoyer un représentant aux quarts de finale comme le Ghana lors de la dernière édition, mais cette fois-ci, l’Afrique a été représentée par deux équipes au second tour pour la première fois de l’Histoire. Le Nigeria et l’Algérie ont bien représenté le continent noir, notamment l’Algérie auteure d’une performance héroïque face à l’Allemagne en s’inclinant 1 à 2 après les prolongations. Lors de cette rencontre, les Algériens ont posé beaucoup de problèmes aux Allemands qui ont dû attendre jusqu’à la dernière minute de la rencontre pour gagner le match. Tout comme l’Algérie, le Nigeria a aussi réussi à réserver une place en 8es de finale, mais sa défaite 0-2 contre la France a mis un terme à ses ambitions. La per­formance convaincante de ces deux sélections a compensé les mauvaises prestations des autres représentants, notamment le Cameroun qui a perdu ses trois rencontres. C’est vrai que le Ghana et la Côte-d’Ivoire sont sortis la tête haute, mais ils pouvaient aller plus loin dans la compétition.

Par ailleurs, le bilan des représen­tants asiatiques était négatif, voire le pire dans l’histoire de leur participa­tion dans le Mondial. Les 4 représen­tants, à savoir le Japon, la Corée du Sud, l’Iran et l’Australie ont tous été éliminés du premier tour. Ils ont occupé la dernière place dans leurs groupes respectifs. Après ce Mondial spectaculaire, les fans du football dans les quatre coins du monde vont attendre avec impatience le prochain rendez-vous en 2018 qui aura lieu en Russieز

2

Prix du Mondial

Meilleur joueur :

Lionel Messi (Argentine)

Meilleur gardien :

Manuel Neuer (Allemagne)

Meilleur jeune joueur :

Paul Pogba (France)

Fair-Play: Colombie

Palmarès

1930 : Uruguay

1934 : Italie

1938 : Italie

1950 : Uruguay

1954 : Allemagne de l’Ouest

1958 : Brésil

1962 : Brésil

1966 : Angleterre

1970 : Brésil

1974 : Allemagne de l’Ouest

1978 : Argentine

1982 : Italie

1986 : Argentine

1990 : Allemagne

1994 : Brésil

1998 : France

2002 : Brésil

2006 : Italie

2010 : Espagne

2014 : Allemagne

Records du match Allemagne-Brésil 7-1

3
(Photo  : Reuters)

— La pire défaite du Brésil égalant celle face à l’Uruguay 6-0 lors de la Coupe d’Amérique latine en 1920.

— La pire défaite du Brésil en Coupe du monde dépassant de loin sa défaite 3-0 en finale de la Coupe du monde 1998 face à la France.

— Première défaite du Brésil à domicile, dans une compétition officielle depuis son inclina­tion face au Pérou 3-1 en Coupe d’Amérique latine 1975.

— Première défaite à domicile depuis le 1-0 face au Paraguay en 2002 en match amical.

— Le Brésil rejoint le Zaïre et Haïti à avoir concédé 5 buts ou plus dans la première période d’un match de Coupe du monde.

— Le Brésil n’a jamais concédé un si grand nombre de buts sauf lors de la défaite face à la Yougoslavie 8-4 en 1934.

— L’Allemagne a enregistré la plus grande victoire de l’histoire en match de demi-finale de Coupe du monde.

— L’attaquant allemand Miroslav Klose a marqué son 16e but en Coupe du monde, bat­tant ainsi l’ancien record du Brésilien Ronaldo qui avait marqué 15 buts.

— La rencontre est devenue le plus grand événement sportif sur Twitter avec un total de 35,6 millions de tweets lors du match.

— Le match a eu la plus grande audience de l’histoire de la télé allemande avec 32,6 mil­lions de téléspectateurs sur la chaîne sportive ZDF.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique