Samedi, 18 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Msakni en route vers la gloire

Amr Moheb, Mardi, 30 octobre 2012

Par son jeu original, Youssef Msakni fait partie des stars de l’Espérance. A tout juste 23 ans, il est bien parti pour devenir dans quelques années l’un des meilleurs joueurs africains. Portrait.

Football
A 23 ans, Msakni est étoile montante en tunisie.

Youssef Msakni est une des étoiles montantes du football tunisien. Ce jeune sportif né le 28 octobre 1990 mesure 1,79 m pour 73 kg. Chez les Msakni, le football est une histoire familiale : Youssef n’est autre que le fils de Mondher Msakni, footballeur professionnel de renommée qui a joué au sein du Club Olympique des Transports, club de la cité populaire des Melhassines.

Youssef Msakni, contrairement à son père, a fait ses débuts au Stade Tunisien, l’un des grands clubs de la capitale, avant d’être transféré en juillet 2008 à l’Espérance Sportive de Tunis, l’une des 4 grosses cylindrées de la Tunisie. Son arrivée est intervenue suite à ses belles prestations avec l’équipe nationale de Tunisie cadette qui s’était illustrée lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans, jouée en 2007 en Corée du Sud.

Jeune transfuge, il ne met pas longtemps à devenir le favori du grand public espérantiste qu’il conquiert très rapidement. Son intégration se fait sans accroc et, malgré son jeune âge, il s’impose avec talent. Les « Mkachkhine » (surnom donné aux supporters espérantistes) l’appellent le « Messi arabe » .

Un an plus tard, Youssef Msakni est appelé pour la première fois au sein de la sélection senior. Il ne cesse dès lors de s’affirmer comme un talent à l’état pur. Il devient rapidement l’une des pièces maîtresses de l’Espérance qui se qualifie pour la 3e fois consécutive en finale de la Ligue des champions, la plus prestigieuse compétition continentale.

Msakni, qui a terminé meilleur buteur du Championnat tunisien au cours de la dernière saison, a déjà remporté la Ligue des champions d’Afrique et la Ligue des champions arabes, la Coupe de la CAF, la Coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe, sans compter le Championnat et la Coupe de Tunisie.

Après 4 ans au sein de l’Espérance, Youssef Msakni, qui est suivi de près par plusieurs clubs français dont le PSG, Lille, Monaco et Lorient, a finalement préféré signer un contrat avec le club qatari de Lekhwiya SC pour la coquette somme de 15 millions de dollars (environ 90 millions de L.E.). Lekhwiya, qui a le plus gros budget du Qatar, constitue pour le prodige tunisien le meilleur tremplin pour la poursuite de sa carrière sportive.

« Même si je ne suis pas le meilleur joueur sur le plan arabe ou africain, je possède un style qui me permettra de le devenir un jour », affirme-t-il, sur un ton plein de défi et d’espoir.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique