Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ils n’iront pas au Mondial 2014

Karim Farouk, Mardi, 20 mai 2014

Les 32 sélectionneurs ont rendu publiques leurs listes préliminaires pour la Coupe du monde de foot qui débutera le mois prochain au Brésil. Toutes les grandes vedettes seront là pour assurer le spectacle. Avec toutefois des absences très remarquées.

mondial
Samir Nasri

Samir Nasri (France)

Sans aucun doute, l’omission de Samir Nasri de l’équipe de France a été la grande surprise de l’avant-Coupe du monde. Titulaire indiscu¬table avec Manchester City, Nasri a été l’un des principaux artisans du doublé national, championnat et Coupe de la ligue. « On parle d’un joueur de grande qualité, bien évidemment. Mais ses performances en équipe de France ne sont pas à la hauteur de celles réalisées à Manchester City. Il a un statut important à City, où il est titulaire, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui en équipe de France. Et quand il est remplaçant, comme il l’a dit, il n’est pas content. Ça se ressent dans le groupe, et c’est pour ces raisons que j’ai décidé de ne pas le retenir », explique Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France. L’affaire a pris plus d’ampleur lorsque la campagne de Nasri, non convaincue par ces explications, a insulté le sélectionneur sur Twitter. Le sélectionneur a porté plainte en justice pour propos injurieux de même que la Fédération française a condamné ce comportement et a donné son support à Deschamps dans un communiqué officiel.

Kaka (Brésil)

mondial2
Kaka

Champion du monde en 2002, le meneur brési¬lien Kaka n’aura pas la chance de disputer le titre à domicile cette année. Le milieu de l’AC Milan a été l’une des grandes vedettes de la Selecao pendant de nombreuses années, mais depuis son appa¬rition au Mondial de 2010 et les blessures répéti¬tives qui ont suivi, il s’est éclipsé. Kaka (32 ans) n’a pas eu l’occasion de récupérer pour retrouver son éclat vu l’exigence de la concurrence en La Liga. C’est pourquoi il a décidé de quitter le Real Madrid l’été dernier, afin d’avoir un plus grand espace de jeu et d’étaler son talent avec le Mondial. Et bien qu’il ait joué 29 rencontres cette saison avec l’AC Milan en championnat italien, il était clair qu’il n’est plus le joueur d’il y a 4 ans. « Je sais que nous manquons de joueurs qui ont l’expé¬rience de la Coupe du monde. Mais mes jeunes joueurs ont une grande expérience du fait de jouer dans les meilleures équipes d’Europe. Certaines situations nécessitent des connaissances du Mondial, mais j’ai une grande confiance en ce jeune groupe », explique l’entraîneur du Brésil, Luis Felipe Scolari.

Carlos Tevez (Argentine)

mondial3
Carlos Tevez

Troisième meilleur buteur du championnat ita¬lien avec 19 buts, Carlos Tevez s’est retrouvé exclu de la sélection d’Alejandro Sabella pour la Coupe du monde 2014. En effet, Sabella semble bien content de son trio offensif avec Lionel Messi, Sergio Aguero et Gonzalo Higuain. Ce dernier constitue un bon attaquant de point et le tandem Messi-Aguero fonctionne à merveille et en toute harmonie. En remplaçants, on trouve Ezequiel Lavezzi, Rodrigo Palacio et Franco Di Santo, qui connaissent la hiérarchie à respecter... donc pas de raisons d’amener une grande star qui risque de jouer le rôle de trouble-fête au cas où elle ne trou¬verait pas sa place dans le onze de départ. C’est l’erreur qu’avait faite Maradona en 2010, quand il avait utilisé Messi en retrait dans le rôle de meneur de jeu, ce qui avait largement limité ses contributions face aux buts. « Si le coach ne m’aime pas, je ne peux rien y faire. Je joue régulièrement, je marque des buts et je suis en bonne forme. Je ne vais ni l’appeler, ni demander à ce qu’il me convoque. Maintenant je vais profiter de cet été pour me reposer.» dit il.

Emmanuel Eboue (C. Ivoire)

mondial4
Emmanuel Eboue

Après plus d’une décennie au service de la sélection de la Côte d’Ivoire, Emmanuel Eboue n’a pas trouvé de place dans le groupe de Sabri Lamouchi. La décision a été certainement une grande surprise pour cer¬tains, surtout qu’Eboue (30 ans) est très régulier avec le Galatasaray en championnat turc et présente de solides et constantes performances. Ce qui a fait circuler de nombreuses rumeurs concernant des problèmes avec l’entraîneur. « Il n’y a absolument rien contre personne. Emmanuel Eboue est un joueur d’expérience. Mais dans le projet qui est le mien, Serge Aurier, aujourd’hui, a toute ma confiance. Et je reste persuadé qu’à ce poste-là, il fera de bons matchs avec l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, et sera certainement l’un des meilleurs latéraux de cette Coupe du monde », explique le technicien français. Aurier (21 ans) a présenté une excellente saison avec Toulouse et est maintenant sur le point de signer à Arsenal, un club où est passé aussi Eboue. Ce dernier, membre de la génération dorée des Elephants qui n’a pourtant pas pu récolter les honneurs, regretterait de ne pas pouvoir faire une dernière apparition sur la scène internationale, surtout qu’il n’existe pour cela rien de meilleur qu’une Coupe du monde.

Ashley Cole (Angleterre)

Mondial5
Ashley Cole

« L’une des plus difficiles décisions que j’ai dû prendre dans ma carrière c’est de ne pas sélection¬ner Ashley Cole. C’est un joueur exemplaire dans son comportement et qui a toujours prouvé un énorme désir de se donner pour l’Angleterre. Mais moi, je voulais regarder vers le futur », a dit le sélectionneur anglais Roy Hodgson. Le latéral gauche expérimenté de Chelsea (33 ans) a beaucoup perdu de son allure, et même sa place dans son club n’était pas garantie. Hodgson savait qu’il pouvait encore compter sur la vaste expérience de Cole, qui a joué 107 sélections depuis ses débuts contre l’Albanie en 2001, mais il voulait plus de sang frais et de vivacité. C’est pourquoi il a convoqué Leighton Baines (29 ans, Everton) et Luke Shaw (19 ans, Southampton). Cole a montré une très grande compréhension et appréciation pour le geste de son coach et a décidé de prendre sa retraite internatio¬nale, surtout qu’à cet âge, il n’est pas sûr d’être présent pour des futures compétitions. A présent, il devra se concentrer sur sa carrière avec Chelsea et son contrat qui se termine cet été.

Mario Gomez (Allemagne)

Mondial6
Mario Gomez

Le sélectionneur allemand Joachim Loew a décidé de laisser tomber son solide attaquant Mario Gomez en faveur du jeune Kevin Volland (21 ans), attaquant de Werder Bremen. « Super Mario », comme il est surnommé, est un régulier de la Mannschaft depuis 2007, mais cette saison, il est passé par de très difficiles circonstances. Décidant de quitter le ténor allemand de Bayern Munich en quête d’un plus large espace de jeu, Gomez (28 ans) a rejoint la Fiorentina d’Italie. Mais l’attaquant international a été victime de nombreuses graves blessures qui l’ont écarté pour la grande majorité de cette saison. Il n’a joué que 15 rencontres seulement tout au long de la saison (9 en championnat et 6 en Coupe de l’UEFA). « C’est la pire saison de ma carrière, qui s’est encore terminée par un autre mauvais coup. 7 mois de blessures, c’était vraiment trop, et je n’ai eu le temps ni de récupérer, ni de reprendre ma forme. Mais ça arrive en sport. Je travaillerai beaucoup et je reviendrai encore meilleur la saison prochaine », déclare-t-il. On l’espère aussi pour lui.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique