Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ahli en finale

Karim Farouk, Mardi, 23 octobre 2012

Ahli a battu les Nigérians de Sunshine 1-0 dans les demi-finales tourmentées, dimanche dernier au Caire. Il affrontera l’Espérance de Tunis en finale.

ahli
(Photo: Mohamed Abdou)

Un seul but pour Ahli contre Sunshine dimanche au stade du 30 juin a suffi pour qualifier les Rouges pour la finale de la Ligue d’Afrique des champions. C’est un puissant tir de Mohamad Nagui « Gedo » dans la lucarne gauche du gardien nigérian qui a donné la qualification à Ahli après le nul 3-3 concédé au Nigeria il y a 2 semaines. « Ces joueurs sont des héros. Malgré l’arrêt du Championnat national et le fait de jouer un match amical seulement par semaine, ils ont fait preuve d’un excellent niveau et ils ont atteint la finale. C’est un grand exploit », a dit Ahmad Ayoub, entraîneur adjoint des Rouges, qui disputeront leur 9e finale et la première depuis leur victoire contre le Cotonsport du Cameroun en 2008.

Le sextuple champion d’Afrique a montré tout son potentiel et s’est créé de nombreuses occasions qui auraient pu donner lieu à un score très sévère si Gedo n’avait pas buté sur le poteau et la barre transversale à 3 reprises et si Sayed Hamdi avait bien exploité les opportunités qui se sont présentées dans les six mètres. Mais le ténor cairote a perdu sa cadence après 70 minutes et s’est replié en défense permettant aux visiteurs de se montrer dangereux. «niveau a baissé en deuxième période en raison de la mauvaise condition physique. Les joueurs se sont relâchés un peu après avoir marqué le but », explique l’entraîneur d’Ahli Hossam Al-Badri. Ce dernier a dû faire plusieurs changements au sein du dispositif défensif de son équipe altérant les systèmes 4-2-3-1 et 4-3-3 pour terminer avec un 4-4-1-1. Et pourtant, Sunshine a testé le gardien Chérif Ekrami à plusieurs reprises et le poteau a arrêté aussi un puissant tir de Temen Medrano.

Inquiet pour le manque d’efficacité de ses joueurs, Al-Badri a fait jouer son attaquant international Emad Metaeb en seconde période. Celui-ci rentre d’une longue blessure qui l’a mis à l’écart des terrains pendant 2 mois. Al-Badri veut, à présent, le préparer pour la finale contre l’Espérance de Tunis (ndlr : Le champion en titre a battu le TP Mazembe du RD Congo 1-0 samedi dernier pour accéder à la finale après un nul 0-0 à l’aller). Mais ce n’est pas le seul renfort qu’il aura dans ce dernier duel. « Mohamad Abou-Treika participera à la finale après avoir purgé sa suspension. De même, Sayed Moawad et Walid Soliman seront complètement remis de leurs blessures et ils seront disponibles aux côtés de Emad Metaeb qui a pris part au match aujourd’hui », a expliqué Al-Badri.

Sunshine en état de siège

« Je ne parlerai pas des choses techniques aujourd’hui. Ce qui est arrivé avant le match est complètement décevant. Nous avons été terrorisés. J’attends de voir les sanctions de la Confédération africaine de football imposées à Ahli », a déclaré l’entraîneur nigérian de Sunshine Stars, Gbenga Ogunbote, lors de la conférence de presse organisée à l’issue du match. La rencontre a failli être annulée après qu’une partie des manifestants (présentateurs d’émissions télé, entraîneurs et joueurs) réclamant le retour du Championnat en Egypte aient encerclé l’hôtel de la délégation nigériane les empêchant de se rendre au stade qui devait accueillir le match. « Le Championnat national doit reprendre, sinon, aucune équipe ne jouera de football en Egypte », a dit l’ancien gardien de Zamalek et de Gouna Mohamad Abdel-Moncef. Les manifestants insistaient pour que leurs demandes soient satisfaites. Dans le cas contraire, la finale ne se jouerait pas.

Les forces de sécurité ont dû intervenir et disperser la foule après quelques incidents mineurs, afin d’éviter un bain de sang après que les fans d'Ahli, Ultras Ahlaoui, eurent annoncé qu’ils se dirigeaient vers l’hôtel afin de protéger la délégation de Sunshine et de lui permettre d’accéder au stade. Le match a été retardé de 30 minutes, après accord du commissaire du match, en raison du retard de la délégation nigériane qui ne voulait pas participer à la rencontre. « Nous sommes tous choqués par ce qui est arrivé avant la rencontre. Cela nous a tous perturbés moralement et techniquement. Les joueurs avaient perdu leur concentration. Ce qui m’étonne aussi c’est que plusieurs personnes, qui étaient présentes au stade, jouaient aussi en Ligue d’Afrique il y a quelques semaines, mais elles ont été éliminées. Aujourd’hui, elles veulent nous empêcher de jouer ! Je croyais que les gens allaient nous supporter en cette période difficile au lieu d’essayer de nous décourager », s’étonne Tareq Soliman, entraîneur des gardiens de buts d'Ahli.

sports
La délégation de Sunshine quitte l'hôtel sous haute protection. (Photo: Hicham Aboul-Amayem)
L’espoir des dirigeants d'Ahli de jouer la finale qui aura lieu le 4 novembre au Caire en présence de son public semble impossible. Les conditions de sécurité requises du côté égyptien ne sont pas satisfaites et il y a des craintes de probables sanctions de la part de la CAF. « L’Espérance a profité du soutien de 50 000 supporters pour battre le TP Mazembe et arriver en finale. Les joueurs se demandent pourquoi ils ne peuvent pas bénéficier de cet atout, d’autant plus que le public d'Ahli a toujours été un grand soutien pour son équipe et la clé du succès dans toutes ses gloires », ajoute Soliman.

Hadari, l'autre Egyptien en lice pour un titre

hadari
Le carré d’or de la Coupe de la Confédération a été annoncé le dimanche dernier après la fin des rencontres de la phase de poule. Emmené par l’emblématique gardien égyptien, Essam Al-Hadari, le Merrikh du Soudan a battu son compatriote le Hilal 3-2 le samedi dernier pour être à la tête du groupe A avec 14 points. Le Zambien Jonas Sakuwaha a signé un doublé en plus d’une frappe d’Ahmad Abdallah, décrochant ainsi les 3 points du match contre 2 buts de l’international soudanais Mohamad Al-Tahir. Al-Merrikh affrontera l’AC Leopards qui a assuré sa première qualification aux demi-finales (avec 9 points) aux dépens du ténor marocain le Wydad Casablanca (6 points) après avoir battu Djoliba (Mali) 3-0, le dimanche soir. Ce dernier, leader fort du groupe B avec 13 points, affrontera le Hilal dans l’autre manche des demi-finales. L’aller se jouera du 2 au 4 novembre, et les matchs retour se joueront une semaine plus tard.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique