Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Jana Mahmoud compte briller à Paris

Mirande Youssef , Mercredi, 12 juin 2024

La gymnaste Jana Mahmoud s’est adjugé le billet de qualification pour les JO de Paris 2024. Coup de projecteur sur le parcours de cette jeune athlète.

Jana Mahmoud compte briller à Paris

La gymnaste Jana Mahmoud, 19 ans, n’est pas passée inaperçue lors des Championnats d’Afrique qualificatifs aux Jeux Olympiques (JO) de Paris. Tous les regards étaient braqués sur cette talentueuse gymnaste qui a décroché une médaille d’or au concours général individuel et par équipes. Grâce à cette performance, Jana a pu composter son billet olympique lors de ces Championnats, dernière étape africaine de qualification olympique.

A noter que l’équipe hommes a qualifié un seul gymnaste, Omar Elarabi, qui a remporté une médaille d’or au concours général individuel.

Grâce à ces performances, le total des gymnastes s’élève à huit, puisque la gymnastique rythmique a pu qualifier six gymnastes lors des Championnats d’Afrique de Rwanda. Lors de ces Championnats, la sélection égyptienne (hommes et dames) a remporté un total de 14 médailles, six d’or, sept d’argent et une de bronze.

Jana a fait ses premiers pas à l’âge de trois ans au Shooting Club à Doqqi au Caire où elle a commencé à pratiquer la gymnastique. Maintes fois vainqueur des Championnats nationaux, elle intègre la sélection juniors en 2017. Elle s’est distinguée lors de sa première participation africaine en raflant une médaille d’or au concours général individuel et par équipes, ainsi qu’une médaille d’argent aux barres asymétriques et au saut de cheval lors des Championnats d’Afrique juniors de Namibie en 2018. La même année, elle parvient, grâce à sa détermination, à démontrer un très bon niveau lors de sa première participation internationale à la Coupe du monde d’Ukraine où elle a remporté une médaille de bronze au sol et une médaille d’argent dans la finale à la poutre, et a également terminé 8e au concours multiple. En 2019, elle poursuit son succès en juniors en empochant trois médailles d’argent aux Championnats de Russie.

Jana commence sa carrière en dames en 2020 en remportant une médaille d’or au sol à la Coupe du monde d’Ethiopie. Un de ses exploits en 2020 était lors de la Coupe du monde de Nicosie, lors de laquelle elle a raflé une médaille de bronze à la poutre et en se plaçant 5e au saut et au sol, et 8e aux barres asymétriques. En 2021, Jana remporte le bronze au sol à la Coupe du monde de Kinshasa, une 7e place aux barres asymétriques et une 6e au sol à la Coupe du monde de Doha. En 2022, aux Championnats d’Afrique de gymnastique artistique 2022 au Caire, elle est médaillée d’or du concours par équipes, au saut de cheval et au sol. Elle est également médaillée d’argent par équipes aux Championnats d’Afrique de gymnastique artistique 2023 à Pretoria.

Contrainte de s’entraîner ardemment tous les jours et privée du moindre excès, Jana s’est imposé depuis son intégration à l’équipe juniors de nombreux sacrifices pour parvenir à ce niveau. « Je me consacre entièrement à la gymnastique qui est la passion de ma vie. Je m’entraîne 6 à 8 heures par jour. Ma journée commence à 8h par l’entraînement jusqu’à midi. Ensuite, je prends une pause pour me reposer et manger. Je reprends l’entraînement à 17h jusqu’à 20h », raconte-t-elle.

Consciente que la gymnastique artistique est une discipline de très haute technique, Jana fait preuve de beaucoup de sérieux et de rigueur dans son entraînement. « La gymnastique artistique exige de très bonnes qualités physiques. La souplesse, la vitesse et la force sont les techniques-clés de cette discipline. Et pour bien les maîtriser, je dois travailler sérieusement », ajoute-t-elle.

Ainsi, la prochaine période est axée sur sa préparation afin de répondre aux défis de cette période, à savoir la préparation pour les JO de Paris. « Je suis consciente que la compétition sera très dure aux JO, car les stars des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine ont un très haut niveau. Mais je vais travailler pour développer les techniques de coordination et de finesse qui sont indispensables dans ce sport. L’équilibre est aussi une qualité première pour maîtriser tous les agrès et sur lequel je vais me concentrer. Car la gymnaste doit commencer et terminer ses acrobaties sans être déséquilibrée, et ça fait perdre beaucoup de points », conclut-elle.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique