Dimanche, 14 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Zamalek sur la bonne voie

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 22 mai 2024

Zamalek a remporté la Coupe de la CAF suite à sa victoire contre les Marocains du RS Berkane 1-0, dimanche 19 mai au Stade du Caire. Une victoire très importante pour les Blancs, en passe de reconstruire leur équipe.

Zamalek sur la bonne voie

Un but du milieu offensif de Zamalek Ahmed Hamdi était suffisant pour que Zamalek remporte son deuxième titre de la Coupe de la CAF. Battus 1-2 contre RS Berkane lors de la finale aller, dimanche 12 mai au Maroc, les Blancs avaient besoin d’un seul but au retour pour remporter le titre. Mission accomplie par les coéquipiers de Mahmoud Abdel-Razek dit « Chikabala ». Ce dernier, qui a raté la finale en raison de blessure, était présent sur le podium pour soulever la coupe en tant que capitaine de l’équipe et danser sa danse célèbre avec la coupe.

En effet, le match aller au Maroc a dévoilé que la mission de Zamalek au Caire ne serait pas difficile d’autant plus que les Marocains n’ont pas séduit sur leur terrain. Et leur performance était loin d’inquiéter une équipe expérimentée comme Zamalek à domicile. Ce sont les Blancs qui ont payé les frais de leur mauvais départ pour encaisser deux buts dans les premières 20 minutes avant que l’attaquant tunisien des Blancs Seif Jaziri ne marque l’unique but de l’équipe. Ce but a rendu la mission de Zamalek plus facile d’autant plus qu’ils avaient besoin d’une simple victoire de 1-0 pour remporter le titre. Mission accomplie par les Blancs qui ont attendu 23 minutes seulement pour marquer. Le milieu Ahmed Hamdi, qui a intégré les rangs de Zamalek en janvier dernier, a marqué le but de la victoire grâce à un tir bien ciblé. Avant ce but, Zamalek a raté plusieurs occasions franches pour marquer. Hamdi a dû quitter le terrain à la 40e minute en raison de blessure. Son remplaçant Youssef Ibrahim a raté une occasion dorée pour doubler le score juste avant la pause quand il a manqué les filets vides de son gardien.

Rien n’a changé lors de la deuxième mi-temps, les Blancs ont reculé pour conserver leur avantage, alors que les visiteurs ont essayé à plusieurs reprises de menacer les filets de Zamalek mais sans risque. Lors du temps additionnel, le milieu du RS Berkane Hamza El Moussaoui a reçu un carton rouge direct suite à un tackle agressif contre Ahmed Sayed dit « Zizo ».

« Notre victoire est tout bien méritée », a déclaré José Gomes, directeur technique portugais de Zamalek. « On a beaucoup travaillé pour accomplir notre mission. Notre bon départ de rencontre était le secret de notre victoire. Ce qui n’était pas le cas au Maroc où on a pris deux buts à cause de notre mauvais départ », ajoute le Portugais.

Une victoire cruciale

En effet, cette victoire revêt une importance extrême pour les Blancs qui ont remporté leur premier titre continental depuis la Supercoupe d’Afrique en 2020 contre les Tunisiens de l’Espérance. Ce titre vient de confirmer que ceux qui sont en train de construire une nouvelle équipe sont sur la bonne voie. La nouvelle administration de l’équipe a commencé sa stratégie pour vivifier l’équipe qui a beaucoup souffert lors des deux dernières saisons. Cela a commencé avec l’arrivée du technicien portugais José Gomes. Ce dernier a réussi un grand travail avec les Blancs en redressant la barre de l’équipe qui est devenue assez disciplinée sous son commandement.

De même, l’administration du club a réussi à résoudre le problème du recrutement suite à la sanction imposée par la FIFA sur le club. En conséquence, le club est devenu éligible de recruter des joueurs, à leur tête le milieu Ahmed Hamdi, auteur du but de la victoire qui a intégré les rangs de l’équipe en janvier dernier, tout comme Mohamed Chéhata, qui a présenté à son tour une performance prometteuse. Cette bande de joueurs et les anciens cadres de l’équipe, à l’image d’Ahmed Sayed « Zizo » et Ahmed Fattouh, pourront être le noyau d’une nouvelle équipe de Zamalek capable de concrétiser les ambitions des supporters.

Le club va aussi profiter du prix de la compétition qui s’élève à 2 millions de dollars. Ce n’est pas un secret que Zamalek souffre d’une crise financière, et cette somme va beaucoup aider le club à payer l’amende qui lui est imposée et qui atteint les 2,4 millions d’euros, afin qu’il puisse recruter des joueurs, d’autant que les Blancs ont été suspendus de recrutement une autre fois par la FIFA à cause des arriérés de l’ancien attaquant de l’équipe Khaled Boutaib.

Mais le plus grand profit tiré par Zamalek, c’est que le club a retrouvé sa place sur le podium continental. Ce qui va donner l’occasion aux joueurs de regagner confiance et de croire en leurs capacités après une longue période d’incertitude. « Cette victoire est très importante et elle aura d’importantes conséquences sur l’avenir de l’équipe qui est en passe de reprendre sa position habituelle sur la scène locale et continentale », conclut Hussein Labib, président du club.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique