Jeudi, 25 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

La saison de tous défis

Mohamed Mosselhi, Mardi, 24 décembre 2013

Le championnat égyptien a com­mencé mardi. Après l’annula­tion des deux dernières sai­sons, la Fédération égyptienne de football est déterminée à aller jusqu'au bout.

FootBall
Ahli et Zamalek reprendront leur rivalité éternelle en championnat national. (Photo : Nader Ossama)

La saison 2013-2014 du championnat national a débuté mardi avec la ren­contre Petrojet-Talae Al-Gueich dans le cadre de la pre­mière journée. Cette journée étalée sur trois jours s’achèvera jeudi. Elle marque le début d’une saison vrai­ment exceptionnelle. « Je n’arrive pas à croire qu’on va reprendre le championnat. Je suis très heureux, mais franchement j’ai un sentiment que le championnat va subir le même sort que les deux dernières éditions », confie Ahmad Gaafar, l’attaquant de Zamalek.

En effet, la Fédération égyptienne de football a déployé beaucoup d’efforts afin que la nouvelle saison voie le jour. Pour y parvenir, elle a décidé d’appliquer le système des deux groupes pour réduire la durée du championnat qui s’achèvera en principe à la fin du mois de mai. Ainsi, Ahli s’est installé à la tête du groupe A et Zamalek à la tête du groupe B.

La présence de Masri, club port-saïdi, au championnat est un véri­table grand casse-tête pour la Fédération égyptienne de football et les forces de sécurité. Les groupes Ultras ahlawis n’ont pas encore oublié la catastrophe du stade de Port-Saïd qui avait fait plus de 70 morts et des centaines de blessés suite à une rencontre opposant Ahli à Masry en février 2012.

Ces supporters ahlawis ont essayé à plusieurs reprises d’attaquer cer­taines équipes de Masry comme celle du handball et du volleyball durant leur présence au Caire et à Alexandrie. Il faudra donc sécuriser l’équipe de Port-Saïd durant ses déplacements pour les matchs du championnat.

Ainsi, la fédération a beaucoup souffert pour trouver un terrain pour la rencontre opposant Masry à Zamalek avant d’opter pour le stade d’Al-Gueich à Suez.

Masry a été placé dans le même groupe que Zamalek, à l’instar des équipes de la région du Canal de Suez, tels Ismaïli et Petrojet.

Selon certains, cette manoeuvre de la fédération a rendu le groupe de Zamalek plus difficile que celui d’Ahli, ce qui a suscité la colère des responsables de Zamalek.

« Je suis très surpris de la déci­sion de la fédération de placer Masry, Ismaïli et Petrojet dans notre groupe. Ce n’était pas un tirage au sort transparent. Mais en tout cas, nous sommes prêts pour tous les défis », déclare Helmi Toulane, directeur technique de Zamalek.

Le défi de la sécurité

Zamalek ne sera pas le seul confronté à un défi, la sécurité égyptienne aura aussi sa part des défis. Cette dernière qui a refusé à plusieurs reprises la tenue du cham­pionnat national a dû céder aux énormes pressions de la Fédération égyptienne de football, des clubs et du ministre du Sport, qui n’ont pas cessé de réclamer la reprise du championnat afin de sauver l’indus­trie du football qui a connu une crise au cours des trois dernières années. Finalement, les respon­sables de la sécurité ont approuvé la reprise du championnat mais refu­sent la présence du public.

Malgré cette permission, le sort de la compétition reste incertain vu l’instabilité en Egypte. Les respon­sables de la sécurité pourraient sus­pendre le championnat en cas de reprise des troubles dans le pays. « Les forces de l’ordre ont d’autres missions plus importantes que d’or­ganiser des matchs de foot. Le sort du championnat dépend de la situa­tion dans le pays », déclare une source sécuritaire qui a préféré gar­der l’anonymat. Mais il est clair que le championnat sera suspendu pen­dant le référendum sur la nouvelle Constitution et les prochaines élec­tions parlementaires ou présiden­tielle.

Les groupes Ultras

Bien qu’ils soient à la base des supporters, les groupes Ultras sont devenus un facteur important dans le football égyptien. La Fédération Egyptienne de Football (FEF) a décidé que le premier tour du cham­pionnat sera joué sans public, ce qui a été complètement rejeté par les Ultras. C’est vrai que ces derniers n’ont pas encore annoncé leur réac­tion par rapport à cette décision de la FEF, mais l’envahissement des ter­rains par le public la saison dernière a prouvé la justesse de leur point de vue. Personne ne peut priver les supporters d’assister aux rencontres.

La FEF a indiqué que tout envahis­sement de terrain sera sévèrement sanctionné. L’équipe dont les suppor­ters envahissent le terrain sera consi­dérée comme perdante, sans oublier les lourdes sanctions financières.

« Toute infraction aux règlements de la compétition sera sévèrement punie par la Fédération égyptienne de football », indique Seif Zaher, membre de la Fédération égyp­tienne de football. La mission sera très difficile pour la fédération et les forces de sécurité, mais ce qui compte c’est la poursuite du cham­pionnat .

Le système de la compétition

Comme la saison dernière, le championnat égyptien va connaître le système de deux groupes comprenant 11 équipes chacun. Ahli s’est installé à la tête du groupe A, alors que Zamalek s’est placé à la tête du groupe B.

Les équipes vont jouer sur le système aller-retour, et les deux premières équipes vont participer à une finale à quatre pour désigner le champion d’Egypte.

De même, les trois dernières équipes de chaque groupe vont jouer une finale à six et les trois dernières équipes vont être reléguées en deuxième division.

Groupe A :

Ahli, Enppi, Smouha, Dakheliya, Ittihad d’Alexandrie, Raja, Moqaouloun, Gouna, Misr Maqassa, Intag Al-Harbi et Ghazl Al-Mahalla.

Groupe B :

Zamalek, Ismaïli, Masri, Petrojet, Talae Al-Gueich, Canal, Minya, Ittihad Al-Chorta, Telephonat Béni-Soueif, Wadi Degla et Haras Al-Hodoud.

Championnat national

Rendez-vous

Première journée

Mercredi 25 décembre

Minya Haras Al-Hodoud

Canal Ismaïli

Ittihad Al-Chorta Wadi Degla

Zamalek Masry

Enppi Moqaouloun

Jeudi 26 décembre

Dakheliya Ghazl Al-Mahalla

Raja Ittihad d’Alexandrie

Misr Lil Maqassa Gouna

Intag Al-Harbi Ahli

Deuxième journée

Dimanche 29 décembre

Wadi Degla Minya

Haras Al-Hodoud Petrojet

Talae Al-Gueich Canal

Masry Ittihad Al-Chorta

Ismaïli Telephonat Béni-Soueif

Lundi 30 décembre

Ittihad d’Alexandrie – Maqassa

Gouna Intag Al-Harbi

Ghazl Al-Mahalla Smouha

Moqaouloun Raja

Ahli Dakheliya

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique