Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Tout reste à jouer pour Ahly et Zamalek

Karim Farouk , Jeudi, 25 avril 2024

Ahly et Zamalek ont concédé des nuls dans l’aller des demi-finales des compétitions africaines interclubs. Si cela est acceptable pour les Rouges en sortie contre le TP Mazembe, cela l’est de moins pour les Blancs à domicile contre les débutants de Dreams FC.

Tout reste à jouer pour Ahly et Zamalek

90 minutes pour l’exploit. Quand Ahly accueillera le TP Mazembe de la RD Congo au Stade du Caire le vendredi 26 avril en demi-finale retour de la Ligue d’Afrique, il aura la chance d’écrire un nouveau chapitre dans l’histoire du football africain. En cas de victoire, les Rouges deviendront la première équipe à se qualifier à la finale de l’élite africaine pour cinq fois d’affilée de même qu’ils égaleront le record de série d’invincibilité de 20 matchs enregistré au nom de l’Espérance de Tunis.

Ahly peut, pour une énième fois, se lamenter d’avoir perdu des chances faciles qui lui auraient assuré une victoire précieuse à Lubumbashi à l’aller qui s’est déroulé le samedi 20 avril. « Les joueurs sont très fatigués. On arrive à peine après un grand match (contre Zamalek en championnat) et on a joué dans une température très chaude et humide. Les joueurs ont fait de leur mieux. On n’a pas marqué ici, mais on n’a pas concédé non plus. Maintenant, ils ont besoin de prendre un souffle et on va se préparer au match retour au Caire », a dit l’entraîneur Marcel Koller lors de la conférence de presse qui a suivi le match.

Les Rouges sont arrivés en RD Congo à peine cinq jours après leur défaite au derby cairote 2-1 contre Zamalek. Pourtant, ils avaient bien négocié la rencontre et auraient pu marquer plusieurs buts si ce n’était du manque d’imagination des attaquants Wessam Abou Ali, Ahmad Abdel-Kader, Réda Slim et Mahmoud Abdel-Moneim « Kahraba », qui ont raté des occasions franches. Mais de l’autre côté aussi, le jeune gardien Mostafa Shobeir (24 ans), titularisé depuis la blessure de Mohamed Al-Shennawy lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en février dernier, a écopé les louanges suite à une performance grandiose face aux Congolais. En bloquant trois occasions sûres, il conserva ses filets vierges pour devenir le premier gardien dans l’histoire du club à ne pas concéder de buts dans six matchs consécutifs de la Ligue d’Afrique.

Koller adopte une stratégie prudente au niveau continental pour progresser vu le manque de potentiel actuel au sein du groupe et les contre-performances en championnat. Lors des dernières quatre rencontres du championnat, les Rouges n’ont affiché qu’une petite victoire de 1-0 contre ZED FC, deux défaites et un nul. Ils ont marqué cinq buts et concédé huit. Une statistique alarmante pour une équipe qui avait concédé 13 buts tout au long de son parcours vers le titre de champion la saison passée.

Cela est dû en partie à ce que l’infirmerie du club est pleine avec de nombreux joueurs-clés, notamment le milieu inspirateur Emam Ashour, l’international malien Aliou Dieng, l’ailier des Pharaons Hussein Al-Shahat, le solide défenseur Yasser Ibrahim, outre le gardien Al-Shennawy.

Ainsi, le tacticien suisse sacrifie la qualité du jeu au réalisme à un moment où il n’aura pas le luxe de se rattraper. Mais Koller a eu finalement de bonnes nouvelles avec le retour de l’attaquant sud-africain Percy Tau, qui a joué pour quelques minutes à l’aller, et le milieu Marwan Attia. Il faudra attendre jusqu’à la dernière minute pour décider sur le reste, mais Koller profitera de tout support afin d’accéder à la finale.

Les Blancs face à leur « Dreams »

En Coupe de la Confédération, Zamalek a été tenu en échec (0-0), dimanche dernier, dans son propre temple au Caire devant 50 000 spectateurs par les Ghanéens de Dreams FC qui font leur début au niveau continental. Maintenant, il devra aller chercher sa qualification à Accra la semaine prochaine. Mais les Blancs ont les raisons d’y croire. Le quintuple champion d’Afrique avait tout fait lors de l’aller sauf mettre le ballon au fond des filets. Zamalek a dominé le jeu avec 66 % de possession de ballon, effectué 25 tirs, dont six cadrés, et a bénéficié de 25 coups francs (13 corners et 12 fautes) sans pour autant pouvoir concrétiser. « Nous avons commis beaucoup d’erreurs tactiques et avons perdu notre rythme à plusieurs moments. Et pourtant, nous avons pu créer plusieurs chances. Je sais que maintenant nous allons affronter des conditions difficiles à Ghana avec la chaleur et l’humidité, mais j’ai une grande confiance en mes joueurs et je sais que nous pouvons marquer au retour », a dit l’entraîneur José Gomes lors de la conférence de presse qui a suivi le match.

Zamalek est grand favori pour le retour aussi face à Dreams FC, 14e du classement ghanéen juste au-dessus de la zone de relégation. Mais ce nouveau venu (fondé en 2009) a pu créer les surprises lors de sa première participation africaine en se hissant à ce stade aux dépens des formations expérimentées telles que le Rivers United du Nigeria, le Club Africain de Tunis et le Stade Malien.

Gomes aussi espère le retour de deux de ses plus importants atouts, notamment l’ailier Ahmad Sayed « Zizo » et le latéral gauche Ahmad Fattouh, tous deux blessés lors du derby. Le technicien veut maintenir sa courbe ascendante avec l’équipe et profiter de l’élan acquis suite à la victoire contre Ahly, d’autant plus que le titre de la Coupe de la Confédération semble un objectif à bout de portée. Zamalek a perdu la finale de la Coupe d’Egypte contre Ahly en mars dernier, et en championnat, il a beaucoup de terrain à rattraper face à son rival éternel et Pyramids FC, en tête du classement actuellement. La Coupe de la Confédération est la plus grande chance pour sauver sa saison et décrocher un premier titre continental depuis 2019. Mais d’abord, il faut passer par Accra le dimanche 28 avril.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique