Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ashour, le nouveau héros des Rouges

Karim Farouk , Mercredi, 13 mars 2024

Décisif face à Zamalek en finale de la Coupe d’Egypte (2-0) vendredi dernier, le milieu Emam Ashour se hisse au niveau des attentes et devient le nouveau sauveur d’Ahly.

Ashour, le nouveau héros des Rouges

Il n’est là que depuis six mois et il a déjà contribué à deux titres. Le milieu Emam Ashour est devenu la nouvelle vedette d’Ahly, notamment après avoir mené les Rouges à leur 39e titre de Coupe d’Egypte vendredi 8 mars. Homme du match et auteur d’une performance colossale, Ashour a signé un but et une passe décisive face au rival éternel Zamalek (2-0) dans une finale spéciale qui s’est jouée pour la première fois hors des frontières, à Riyad, en Arabie saoudite.

Il a offert à l’équipe son deuxième titre de la saison, après la Supercoupe d’Egypte en décembre dernier, outre la bagatelle de 950 000 dollars comme prime du vainqueur.

« Je suis fier de ce prix, mais c’est le fruit du travail accompli par mes coéquipiers. A certains moments du match, nous n’étions pas à notre niveau, mais à Ahly, on n’abandonne jamais, on joue jusqu’à la dernière minute. Nous avons progressé et marqué deux buts à la fin du match pour remporter la coupe et rendre notre public heureux », dit-il suite au match.

Une transaction qui fait polémique

Ashour est arrivé en début de saison en provenance de la formation danoise du FC Midtjylland après une transaction qui a fait couler beaucoup d’encre. En effet, le milieu international avait commencé l’année 2023 chez Zamalek avant de faire un court passage de quatre mois au Danemark pour débarquer ensuite à Ahly. La direction d’Ahly a été critiquée pour avoir engagé un joueur qui avait eu des frictions avec le public et certains joueurs du club, dans le passé, sans compter le montant de la transaction qui s’est élevé à 3 millions de dollars, l’une des plus grandes de l’histoire du club. « Je comprends qu’il y a certaines réserves de la part de certains, mais en tant que direction, nous ne considérons que l’intérêt du club. Emam est sûrement un joueur de qualité qui sera utile pour l’équipe. Quant au montant de la transaction, nous venons de vendre notre milieu international Hamdi Fathi, qui a 28 ans, à 3,5 millions de dollars et nous avons acheté Emam, qui a 25 ans et qui est aussi international, à 3 millions. A mon avis, on a fait une bonne affaire », avait expliqué Adli Al-Qii, président de la société de football d’Ahly, lors d’un entretien avec la chaîne du club.

Ashour lui-même a été soumis à de grandes pressions pour avoir changé de camp et en raison de sa discipline. « Emam a beaucoup changé ici. Tous les joueurs l’aiment et l’ont aidé à intégrer le groupe. Il est comme mon petit frère et je lui donne le soutien que j’ai reçu à mon arrivée. Je lui donne des conseils et je lui demande de se concentrer uniquement sur le terrain. J’étais déjà dans sa situation et je sais ce qu’il ressent », explique l’attaquant d’Ahly Mahmoud Kahraba, lui-même ancien joueur de Zamalek.

Les débuts de Ashour étaient prometteurs, mais son ascension a été ralentie par une longue blessure musculaire qui l’a forcé au repos pendant plus de trois mois. L’entraîneur Marcel Koller avait même révélé son mécontentement quant à la condition physique du joueur, affirmant qu’il ne « s’entraîne qu’à 50 % de sa capacité » et qu’il « n’a jamais été au sommet de sa forme pendant une période continue ».

Mais petit à petit, Ashour a retrouvé sa cadence et a étalé ses qualités à un moment important de la saison. En Coupe du monde des clubs, il mène l’équipe à un véritable carton face à Ittihad Djeddah de Karim Benzema, équipe hôte, en marquant l’un des trois buts de la victoire (3-0). Bien que l’équipe ait succombé en demi-finale face aux Brésiliens de Fluminense, Ashour a décoré son maillot d’une médaille de bronze du Mondial des clubs suite à une victoire de 4-2 face à l’Urawa Red Devils du Japon et un titre d’homme du match. Trois jours après, le 25 décembre, il porte l’équipe sur son dos face à Ceramica Cléopatra (1-0) en demi-finale de la Supercoupe d’Egypte avec une action individuelle qui a abouti à un but de Justice Arthur dans ses propres filets. Ahly a ensuite remporté le titre en battant Modern Future 4-2 en finale, décrochant une deuxième récompense en l’espace d’une semaine.

Un milieu complet

Ashour est devenu le nouvel architecte du jeu offensif des Rouges. Dans un schéma de 4-3-3, Koller l’avait d’abord déployé sur le côté gauche en relayeur en raison de sa capacité à récupérer le ballon et aussi à transpercer les lignes adverses. Mais vu son immense talent, le technicien suisse le positionne très souvent sur le terrain dans une position du numéro 10 pour dynamiser le jeu offensif de l’équipe. Bon dribbleur et passeur, Emam est doté aussi de puissantes frappes des deux pieds, ce qui fait de lui une arme fatale lorsqu’il est proche de la surface, mais aussi un bon distributeur de jeu lorsqu’il joue plus en retrait.

Ses longues passes en profondeur alimentent les attaquants tels que Wissem Abou Ali et Réda Slim qui ont été bien servis face à Baladiyet Al-Mahalla (5-1) en championnat en février dernier. Ses qualités techniques et sa polyvalence tactique donnent beaucoup d’options à Koller qui l’a déployé dans tous les postes du milieu, sur l’aile gauche et même en tant que numéro 9. Au total, Ashour a signé 7 passes décisives cette saison et trois buts, dont un vaut 950 000 dollars.

« Emam est un important joueur pour nous. Malgré son jeune âge, il possède une grande expérience. Il est conscient des pressions auxquelles il est soumis, mais il assume toutes ses responsabilités », avait dit Koller.

Le public chante déjà son nom et le maillot numéro 22 de l’emblématique Mohamad Abou-Treika, qui chatouille encore les coeurs des supporters ahlaouis, semble lui aller bien. Il est encore trop tôt pour faire la comparaison, mais à 26 ans, Ashour a pleinement le temps d’écrire son histoire.

 Né le : 20 février 1998

Taille : 1,82

Poste : milieu

Sélection : 15 sélections, 0 buts

Palmarès :

Vainqueur du championnat d’Afrique des moins de 23 ans en 2019

Champion d’Egypte en 2021 et 2022 (Zamalek)

Vainqueur de la Coupe d’Egypte en 2019 et 2021 (Zamalek) et 2023 (Ahly)

Vainqueur de la Supercoupe d’Egypte 2020 (Zamalek) et 2023 (Ahly)

Clubs :

Ahly (2023), FC Midtjylland (janvier 2023-juin 2023), Zamalek (2019-janvier 2023), Haras Al-Hodoud (2018-2019), Ghazl Al-Mahalla (2015- 2018).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique