Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Une Coupe au coeur des convoitises

Mohamad Mosselhi , Jeudi, 07 mars 2024

Ahli et Zamalek seront au coude-à-coude ce vendredi 8 mars à la finale de la Coupe d’Egypte qui a lieu en Arabie saoudite. Une rencontre cruciale pour les deux équipes, notamment Zamalek, qui entame une nouvelle ère et entend se confirmer.

Une Coupe au coeur des convoitises
(Photo : Yasser Al-Ghoul)

Nous sommes déjà en mars 2024, mais c’est la finale de la Coupe d’Egypte de la saison 2022-2023 qui se tient ce vendredi 8 mars. Pour la première fois de l’histoire, la finale de la compétition la plus ancienne du football égyptien se joue hors du pays. Exceptionnelle pour ce qui est de son lieu, cette finale reste cependant classique en ce qui concerne les adversaires, opposant les deux clubs phares de l’Egypte : Ahli et Zamalek. Ahli, vainqueur de la dernière édition de la Coupe d’Egypte, vit ses meilleurs moments, que ce soit au niveau local ou continental. Les Rouges ont fait un retour en fanfare au Championnat égyptien, la semaine dernière, avec une large victoire de 5 à 1 contre Baladiyet Al-Mahalla. Cette rencontre était la première pour Ahli dans le championnat depuis novembre dernier. Une victoire suivie par une autre contre les Tanzaniens de Young Africans (1-0), à l’occasion d’un match comptant pour la dernière journée de la phase de groupe de la Ligue des champions d’Afrique et grâce à laquelle les Rouges se sont qualifiés aux quarts de finale en tant que tête du groupe avec 12 points devant les Tanzaniens qui ont aussi réservé leur place aux quarts de finale avec huit points.

Et pourtant, « la rencontre ne sera pas facile. Je refuse les pronostics qui prévoient une victoire facile à mon équipe. C’est une finale et Zamalek est une puissante équipe qui vise elle aussi le titre », indique Marcel Koller, directeur technique des Rouges. Ce dernier a conduit Ahli dans trois rencontres contre Zamalek et les Rouges ont remporté ces trois rencontres 2-0, 3-0 et 4-1 Et les supporters des Rouges attendront une 4e victoire. « Je ne rends jamais compte à l’histoire. L’important est de préparer mon équipe afin de remporter la finale pour ajouter un autre trophée au club », ajoute l’entraîneur suisse. Ahli va disputer la rencontre avec un effectif presque au complet d’autant plus que les absences de l’équipe sont connues depuis longtemps et il n’y a pas de nouvelles blessures.

Nouvelle ère pour Zamalek

D’autre part, Zamalek espère bien remporter cette finale pour confirmer être sur la bonne voie. En effet, Zamalek vient de commencer une nouvelle ère après une saison qui laisse à désirer et qui a vu l’équipe perde sur tous les fronts. Zamalek a été interdit de faire un recrutement à cause de l’incapacité du club à verser les arriérés de plusieurs anciens joueurs et entraîneurs. Mais la nouvelle administration du club a réussi à résoudre ce problème et le club a recruté presque 10 joueurs en janvier dernier. Avec eux, la performance de l’équipe a commencé à s’améliorer sous le commandement du nouveau directeur technique de l’équipe, José Gomes. L’entraîneur portugais a conduit l’équipe dans trois rencontres, décrochant deux victoires, avant de faire un nul contre Ismaïli.

Comme Ahli, Zamalek s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF en tant que tête du groupe B avec 13 points de cinq rencontres. Les Blancs avaient une rencontre contre Académie SOAR de Guinée, mais la rencontre a été annulée suite à l’incapacité des visiteurs à arriver au Caire dimanche 3 mars, date de la rencontre, faute de transport. Ces résultats positifs ont beaucoup aidé le club qui a retrouvé une certaine sérénité après un début de la saison plutôt chaotique.

L’optimisme règne auprès du club en ce qui concerne les chances de l’équipe dans cette finale tant attendue. Il est clair que la performance de l’équipe s’est améliorée par rapport à celle produite au début de la saison. Mais il est aussi clair que l’entraîneur portugais n’est pas encore parvenu à la formule convenable. Lors des trois précédentes rencontres, il a fait plusieurs modifications au sein de l’équipe. Cependant, Gomes aura tous ses outils à sa disposition avec le retour du latéral gauche de l’équipe Ahmad Fattouh qui représente un grand atout pour l’équipe. Le défenseur international est loin du terrain suite à sa blessure avec la sélection à la dernière Coupe d’Afrique des nations. Mais il a joué 60 minutes contre Dakhliya jeudi 29 février et il sera prêt pour la finale. La nouvelle recrue, le milieu Ziyad Kamal, qui n’a pas encore participé avec l’équipe depuis son arrivée en raison de blessure, est aussi déclaré disponible pour la rencontre. Il vient d’épauler le vétéran milieu Abdallah Al-Saïd et Nasser Maher qui espèrent briller contre leur ancienne équipe Ahli.

« C’est très important pour moi et pour l’équipe de remporter cette finale et de lever la coupe », a déclaré José Gomes. « L’équipe a vécu de mauvais moments lors de la saison et elle a besoin d’un titre pour confirmer qu’elle marche sur la bonne voie et on va faire notre maximum pour remporter ce titre », conclut le Portugais.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique