Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

CAN 2023 : Les Pharaons en quête d’une qualification difficile

Karim Farouk , Jeudi, 18 janvier 2024

Après avoir raté son entrée face au Mozambique (2-2), l’Egypte devra chercher sa qualification pour les 16es de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) face à un Ghana blessé et un Cap-Vert impressionnant.

CAN 2023 : Les Pharaons en quête d’une qualification difficile

D’emblée, la qualification pour les 16es de finale de la CAN est devenue compliquée pour les Pharaons. L’affiche Egypte-Ghana, ce jeudi 18 janvier, dans le cadre de la 2e journée de la phase de poule de la CAN est devenue encore plus excitante dans un groupe où la hiérarchie n’a pas été respectée.

Les Pharaons ont évité une défaite embarrassante face au Mozambique (2-2) en début du parcours dimanche. Trois points qui devaient être dans la poche vu l’énorme différence de poids entre les deux rivaux sur le papier. L’Egypte, qui détient un record de 7 titres, est emmenée par l’emblématique Mohamed Salah, l’un des meilleurs joueurs de la planète actuellement, alors que le Mozambique, qui dispute à peine sa 5e CAN, n’a jamais savouré le goût de la victoire, et en 5 rencontres face à l’Egypte, il n’a connu que 5 défaites sans même parvenir à marquer des buts. Mais ce dimanche, les Mambas ont fait trembler le ténor égyptien qui a dû attendre jusqu’à la 97e minute pour que Salah marque sur penalty le but de l’égalité. « Nous avons bien commencé le match, mais nous avons perdu notre rythme et les joueurs ont perdu leur concentration pendant cinq minutes, et cela nous a coûté deux buts. Nous avons laissé échapper la victoire, mais rien n’est encore perdu, car on n’est qu’au début du tournoi. Maintenant, nous devons nous préparer pour notre prochain match contre le Ghana, une très puissante équipe, et vite corriger nos erreurs », a dit le sélectionneur d’Egypte, Rui Vitoria.

Le onze national n’aura pas le luxe de commettre de telles erreurs face aux Black Stars ghanéens, qui sont dans l’obligation de gagner. Le quadruple champion d’Afrique a eu une entrée cauchemardesque en s’inclinant face au Cap-Vert (2-1), dimanche, pour chuter au fond du groupe. La bande des frères Ayew devra rebondir rapidement pour ne pas se retrouver face au spectre d’une élimination du premier tour.

« Nous allons devoir fermer les espaces face au Ghana qui possède beaucoup de talents, pour ne pas nous retrouver menacés. Nous allons travailler sur notre jeu lors des quelques jours à venir », a ajouté Vitoria. La défense égyptienne s’est montrée vulnérable face au Mozambique à tel point que Witi et Clesio Bauque ont signé leurs buts en étant démarqués dans l’axe central. Une telle défaillance serait fatale face à des attaquants du calibre d’Inaki Williams, de Jordan Ayew et de Mohammed Kudus.

Mais quel que soit le résultat jeudi, les Pharaons devront achever le travail face au Cap-Vert, une équipe impressionnante au niveau collectif qui a prouvé qu’elle était capable du meilleur. « Je suis fier de mes joueurs qui ont réalisé cette victoire historique. Mais on veut continuer sur notre lancée et on espère pouvoir assurer notre qualification pour le prochain tour avant d’affronter l’Egypte lors du dernier match », a dit le coach Bubista au micro de beIN SPORTS après le match.

Une chose est sûre : la qualification dans ce groupe se jouera à la dernière minute. Rendez-vous le 22 janvier pour une journée excitante qui promet de régaler le public.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique