Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Nouran Gohar : C’est un rêve qui se réalise

Doaa Badr , Samedi, 04 novembre 2023

Trois questions à Nouran Gohar (2e mondiale), représentante officielle de tous les joueurs du squash lors de la présentation du dossier de candidature de la discipline au Comité International Olympique (CIO).

Nouran Gohar

Al-Ahram Hebdo : Quel était votre rôle à la candidature du squash au Comité International Olympique (CIO) ?

Nouran Gohar : J’ai été choisie par la Fédération mondiale de Squash pour représenter les joueurs lors de la présentation du dossier de candidature olympique du squash devant le CIO, et pour répondre à toutes les questions techniques. Le comité m’a interrogée sur le désir des têtes de série de se présenter aux Jeux Olympiques (JO), outre de nombreux points techniques liés à la position des arbitres lors des compétitions et au nombre de matchs pouvant être joués dans la journée. Je suis fière qu’une Egyptienne représente tous les joueurs professionnels du squash.

— Comment vous sentez-vous après l’intégration du squash au programme olympique à Los Angeles 2028 ?

— Je ne peux pas décrire mes sentiments en ce moment, c’est un rêve qui se réalise. Je suis vraiment fière de voir le sport que j’aime le plus obtenir ce qu’il mérite. Le grand rêve de tous les athlètes dans le monde est de participer aux JO, ce qui était hors de portée des joueurs et joueuses de squash, car il n’était inclus dans aucune version des tournois olympiques modernes. Je suis très heureuse parce que nous l’avons mérité pendant de nombreuses années et parce que c’est l’un des sports qui impliquent le plus d’efforts physiques et mentaux, en plus de la partie technique et tactique des matchs, ce qui augmente le plaisir du public pendant les matchs. Je félicite toute la communauté du squash pour cette étape historique, et je suis très heureuse que cela ait été réalisé alors que je suis sur le terrain et en mesure de concourir. Obtenir une médaille olympique sera un rêve que je réaliserai. Rendez-vous à Los Angeles 2028 !

— Pensez-vous que l’intégration du squash au programme olympique puisse affecter la domination égyptienne ?

— Comme il reste 5 années seulement aux JO 2028, il est très difficile de changer l’état des lieux actuel. L’Egypte est la plus grande nation de la discipline, nos athlètes dominent le classement mondial PSA. En plus, l’Egypte possède plusieurs générations d’un très haut niveau, nous sommes les champions du monde de toutes les catégories d’âge. Mais il faut savoir que l’entrée du squash aux JO aura un effet magique sur le jeu en termes d’augmentation du nombre de sponsors, et donc d’augmentation des sommes d’argent dépensées pour le jeu, en plus d’une augmentation de la diffusion avec le désir des pays qui n’y étaient pas intéressés de se concentrer sur leurs champions à leur première participation olympique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique