Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Les stars du mercato égyptien

Vendredi, 25 août 2023

Alors qu’il reste encore quelques semaines jusqu’à la fin du mercato d’été, les clubs égyptiens ont déjà conclu plusieurs grandes affaires. Retour sur les quatre grands transferts.

Les stars du mercato égyptien

Baher Al-Mohammadi, un capitaine qui change de camp

Après presque 10 ans avec son club d’origine, Baher Al-Mohammadi quitte Ismaïli pour tenter une nouvelle aventure à Masri. Al-Mohammadi est l’un des défenseurs les plus distingués dans le Championnat national au cours des dernières années et son club avait refusé de nombreuses offres pour son transfert vu son importance technique et sa valeur de leader au sein du groupe. Gravement endetté, Ismaïli a dû laisser partir son capitaine pour assurer des liquidités, mais aussi pour se débarrasser d’un gros contrat. « Baher va quitter pour le montant de 20 millions de L.E. indiqué dans la clause libératoire dans son contrat, et aussi il a décidé de nous acquitter de 6 millions de L.E. d’arrières sur son contrat. Nous lui souhaitons une bonne chance dans son futur », a dit Ali Abou-Greicha, président du comité technique à Ismaïli.

Al-Mohammadi ne s’est pourtant pas beaucoup éloigné, vu que Port-Saïd n’est qu’à quelque 70 km d’Ismaïliya. Mais la différence d’enjeu est complètement différente, car un Ismaïli dépouillé et déplumé risque une pire saison, tandis que Masri, qui a beaucoup payé cet été, semble avoir un grand projet pour la prochaine saison.

 Emam Achour se convertit au rouge

C’est le plus grand transfert de cet été en termes d’argent et de polémique. Le milieu des Pharaons a été embauché par Ahli pour une somme record du club de 3 millions d’euros en provenance de la formation danoise de FC Midtjylland. Achour (25 ans) jouait il y a quelques mois chez le voisin et rival classique, Zamalek, avant de forcer son transfert au dernier jour du mercato hivernal pour ensuite mettre un terme à son aventure européenne juste après 4 mois. Après un puissant départ avec FC Midtjylland, Achour s’est vu relégué au banc de touche après le changement d’entraîneur, et ensuite souffert d’une blessure qui a terminé sa saison. « (L’entraîneur Marcel) Koller a exprimé son admiration des qualités d’Emam et l’a identifié comme l’un de ses principaux objectifs cet été, surtout après le départ de Hamdi Fathi. C’est vrai que l’affaire nous a coûté cher, mais on s’est procuré un jeune joueur de grande qualité avec un prix inférieur à celui de la vente de Fathi », a dit Adli Al-Qii, le président de la compagnie d’Ahli, responsable de la gestion des finances de l’équipe de football. Achour possède certes la qualité, mais il devra confirmer sa valeur et son mérite au sein du club.

 Fiston Mayele, un Léopard à Pyramids FC

Alors qu’il prépare son arsenal pour la nouvelle saison et une première participation à la Ligue d’Afrique, Pyramids FC s’offre un nouveau fer de lance, Fiston Mayele. L’attaquant international de la RD Congo s’est engagé pour 3 saisons avec la nouvelle force montante du football égyptien, en provenance de l’équipe tanzanienne Young Africans, pour une somme qui tourne autour de 800 000 dollars, selon la presse tanzanienne. Mayele (29 ans) a étalé son talent depuis son arrivée en Tanzanie en 2021, mais il a particulièrement explosé la saison passée. Il a terminé buteur du championnat avec 16 buts et de la Coupe de la Confédération avec 7 buts pour mener Young Africans au titre du Championnat national et une première finale continentale pour la première fois de son histoire. Ses prouesses l’ont mis sur les tablettes des grands clubs du continent tels que l’Espérance de Tunis, le Mouloudia d’Alger et Zamalek, mais Pyramids FC a été le plus rapide pour décrocher l’affaire. Pyramids FC espère que l’attaquant des Léopards sera aussi décisif pour décrocher au club son premier titre.

 Réda Slim, un Marocain au pays des Pharaons

Réda Slim est un autre gros transfert qui arrive à Ahli. Les Rouges ont versé une somme de 2,1 millions d’euros pour s’offrir les services de la nouvelle vedette montante du football marocain. Fin dribbleur, passeur et buteur, Slim (23 ans) est ce dont Ahli a exactement besoin. La saison passée avec le FAR de Rabat, il a disputé 38 matchs toutes compétitions confondues, a marqué 13 buts et signé 14 passes décisives. Une performance qui a inspiré le FAR de Rabat au titre de Championnat national, le 13e de leur histoire. Slim est polyvalent, doué des deux pieds et possède un excellent sens devant les buts. De même qu’en un contre un, il est incontournable. Il semble représenter une bonne solution aux problèmes d’Ahli. En effet, l’équipe est très puissante au niveau collectif, mais a souvent manqué de créativité et d’inspiration face aux équipes qui se regroupent dans leur zone. Slim pourra apporter de la nouvelle imagination et une solution pour débloquer ces situations. Mais bien qu’il arrive d’un club champion, Ahli est un plus grand champion. Slim devra d’abord s’imposer dans une concurrence difficile face à des talents de renom comme Percy Tau, Hussein Al-Chahat et Ahmad Abdel-Qader pour avoir ensuite la chance de s’exprimer sur le terrain.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique