Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Haltérophilie : la défaite pèse lourd

Marianne Youssef, Mercredi, 16 octobre 2013

L’Egypte revient bredouille des Championnats du monde d’haltérophilie. Alors qu’elle avait brillé aux Jeux méditerranéens en revenant avec 26 médailles, elle s’est largement inclinée face à la Chine et à la Russie la semaine dernière en Pologne.

Haltérophilie
Tareq Yéhia est le plus favori de remporter une médaille aux Mondiaux.

La chance n’a pas souri à l’Egypte à Wroclaw en Pologne. Après l’ex­ploit réalisé par la sélection égyp­tienne aux Jeux méditerranéens de Mersin en juin dernier, en dominant le podium avec 26 médailles, dont 10 d’or, 9 d’argent et 7 de bronze, elle est revenue sans médaille des Championnats du monde qui se sont achevés à Wroclaw le 27 octobre dernier.

C’est la chine qui a dominé la compétition avec 6 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze. La Russie a remporté la deuxième place avec 10 médailles (5 d’or, 3 d’argent et 2 de bronze) suivie par la Corée du Sud avec une médaille d’or et 5 d’argent.

L’Egypte, qui a participé avec une petite délégation de 5 haltérophiles hommes — en l’absence complète de la sélection fémi­nine — a échoué à remporter une seule médaille. La meilleure performance est une 4e place réalisée par Mohamad Ehsane (+ 105 kg). Il a soulevé un total de 416 kg (185 kg à l’arraché et 231 kg à l’épaulé-jeté).

La Russie a dominé la catégorie + 105 kg notamment grâce à Ruslan Albegov qui a sou­levé un total de 464 kg (209 kg à l’arraché et 255 kg à l’épaulé-jeté).

Pour l’Egypte, la grande déception reste les performances des deux stars de la sélection : Ragab Abdel-Hay et Tareq Yéhia. Ragab Abdel-Hay (94 kg) s’est classé 6e en soule­vant un total de 384 kg (173 kg à l’arraché et 211 à l’épaulé-jeté). Abdel-Hay était classé 6e aux JO de Londres et est aussi médaillé d’or des Jeux méditerranéens de Mersin.

Quant à Tareq Yéhia (85 kg), il s’est classé 7e en soulevant un total de 368 kg (165 kg à l’arraché et 203 à l’épaulé-jeté).

Pour Mohamad Al-Did, entraîneur de la sélection, la mauvaise performance de l’Egypte reste inattendue. « La compétition était rude malgré le fait que de nombreuses sélections ont participé à ce tournoi avec les stars de leurs sélections juniors. La Russie a créé la surprise en dominant les trois pre­mières places dans la plupart des catégories avec des très jeunes comme Artem Okulov, champion d’Europe junior en 2011 et 2013 ».

Seule la performance de Tareq Yéhia était plus ou moins attendue en raison d’une bles­sure au genou. « La performance de Tareq aux Mondiaux de Pologne était inférieure à ce qu’il a réalisé aux JO de Londres 2012 où il s’est classé 4e en soulevant 375 kg, 165 kg à l’arraché et 210 à l’épaulé-jeté. La blessure qu’il s’est faite aux JM de Mersin a affecté son niveau. La Russie a dominé le podium chez les hommes avec des champions comme Apti Aukhadov, médaillé d’argent aux JO de Londres et champion d’Europe 2013 », détaille l’entraîneur.

Tareq est en effet l’haltérophile le mieux classé de la sélection : 4e aux JO de Londres et 3e aux Mondiaux d’Antalya en 2010. Il a fait une très bonne saison cette année en rem­portant deux médailles d’or aux Jeux méditer­ranéens de Mersin et 3 médailles d’or aux Jeux arabes du Qatar. Tareq n’a pas réussi à rééditer son exploit des Mondiaux d’Antalya 2010 d’où il est revenu avec 2 médailles de bronze dans la catégorie 77 kg.

Malgré cette ombre au tableau, le bilan de la saison de la sélection égyptienne reste hono­rable. C’est aux JM de Mersin qu’elle s’est particulièrement distinguée en revenant avec la moitié des médailles d’or en jeu. Les rai­sons de l’échec à ces Mondiaux doivent désormais être analysées dans le détail par la Fédération.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique