Dimanche, 25 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Taekwondo : Eissa et Shahd honorent l’Egypte

Doaa Badr , Jeudi, 08 juin 2023

Avec 2 médailles de bronze, l’Egypte a réalisé une performance historique aux Championnats du monde de taekwondo qui se sont achevés le 4 juin à Azerbaïdjan.

Taekwondo : Eissa et Shahd honorent l’Egypte

Les championnats du monde de taekwondo, qui se sont déroulés du 29 mai jusqu’au 4 juin à Baku (Azerbaïdjan), se sont clôturés avec grand succès. Les Championnats du monde ont vu près de 1 000 athlètes de 144 pays membres inscrits, plus une équipe de réfugiés, s’affronter pendant 7 jours de compétition. Au total, 24 pays de chacun des 5 continents ont remporté au moins une médaille, les 16 médailles d’or remportées par 9 pays différents démontrant la portée mondiale et la force du sport. Sur les 64 athlètes médaillés, 10 étaient champions du monde pour la première fois. 31 autres athlètes ont remporté leurs toutes premières médailles aux Championnats du monde. Parmi eux, la majorité a moins de 24 ans, ce qui signifie un changement de génération qui aura un impact durable sur la scène du taekwondo dans les années à venir. La Corée a terminé en tête du classement des médailles masculines et la Turquie a mené le classement féminin.

Au milieu de ce lot, l’Egypte a réalisé un résultat historique. Avec 2 médailles de bronze, l’Egypte a obtenu la 20e place au classement général. Les lauréats de l’Egypte sont : le médaillé de bronze olympique Seif Eissa en -80 kg et la jeune Shahd Samy (-53 kg) qui a remporté la première médaille féminine depuis 2005. Eissa a fait un bon parcours. L’Egyptien a débuté son trajet en battant Farzad Mansouri (RTA) 2-0 aux 16es de finale, puis il a battu Ismaïl Coulibaly (Mali) aux 8es de finale sur le même score. Aux quarts de finale, il a battu Faysal Sawadogo (Burundi) sur le score de 2-1, avant de s’incliner devant l’Américain Carl Alan Nickolas (numéro 3 mondial) 0-2 et de décrocher le bronze.

Tandis que la jeune Shahd Samy a réalisé un parcours exceptionnel, au premier tour, elle a battu Yuen Ting So (HKG) 2-0, puis elle a battu Dominika Hronava (République de Tchèque) aux 16es de finale sur le même score. Aux 8es de finale, elle a continué son élan en battant l’Espagnole numéro 5 mondiale Alma Maria Perez Parrado sur le score de 2-1, avant de s’incliner aux quarts de finale face à la Libanaise Mariella Bou Habib 0-2 et de remporter la médaille de bronze.

A part les deux médailles de bronze, les Pharaons ont réalisé des résultats prometteurs, puisque 4 autres taekwondoïstes ont obtenu la 5e place, à savoir Ahmed El-Rawi (-87 kg), Eyad Barakat (-68 kg), Maissoun Ehab (-73 kg) et Janna Khattab (-49 kg). La sélection nationale était conduite par Mohamad Cho, directeur technique, les entraîneurs Usama El-Sayed et Mohamed Magdy, tandis que le président de la délégation était Mohamed Agiza, membre au conseil d’administration de la fédération et superviseur général de l’équipe.

Lors de la cérémonie de clôture, Bakou a officiellement remis le drapeau aux hôtes des Championnats du monde de taekwondo 2025, à Wuxi, en Chine. Il est à noter que la réunion du bureau exécutif de la Fédération mondiale de taekwondo a eu lieu la veille des Mondiaux en présence de l’Egyptien Mohamed Shaaban, président du Comité des Jeux et membre du bureau exécutif de la Fédération mondiale. Durant cette réunion, plusieurs décisions ont été prises, dont le choix de la ville de Wuxi en Chine pour accueillir les Mondiaux 2025.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique