Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Mahmoud Barakat : L’Egypte est devenue l’une des grandes nations de la discipline

Doaa Badr , Dimanche, 16 avril 2023

Trois questions à Mahmoud Barakat, président de la Fédération égyptienne de powerlifting, après l’organisation de la Coupe du monde en Egypte.

Mahmoud Barakat

Al-Ahram Hebdo : Comment l’Egypte a-t-elle bénéficié de l’organisation de la Coupe du monde de powerlifting ?

Mahmoud Barakat : Nous avons organisé avec succès la Coupe du monde de powerlifting en mars dernier à Hurghada avec la participation de plus de 500 athlètes représentant 19 pays. Nous avons beaucoup bénéficié de cette organisation. Après cette Coupe du monde, l’Egypte est devenue l’une des grandes nations de la discipline. D’une part, pour la première fois dans l’histoire, un pays africain et arabe organise la Coupe du monde — c’est la Russie qui a toujours organisé cette compétition. Mais après la guerre Russie-Ukraine, nous avons pris en charge l’organisation de l’événement. D’autre part, pour la première fois encore, l’Egypte remporte le titre de vainqueur de la Coupe du monde avec 40 médailles d’or devant la Russie, 2e avec 32 médailles d’or, et l’Italie 3e avec 20 médailles d’or. En plus, à la fin de la compétition, le président de la Fédération internationale de powerlifting, Mike Sweeney, a admiré l’organisation égyptienne pour cet événement, et il a convoqué la prochaine édition en Egypte après le grand succès de cette édition.

— Quel est l’impact de cette organisation sur l’avenir de la discipline en Egypte ?

— L’organisation de la Coupe du monde était une grande opportunité pour tous les athlètes égyptiens de participer à une compétition d’un très haut niveau. En effet, la Fédération égyptienne de powerlifting ne possède pas de grands moyens financiers donc, à chaque compétition internationale, nous envoyons une équipe composée de 6 ou 7 athlètes maximum. Mais avec une Coupe du monde à domicile, la participation était ouverte pour tous les athlètes égyptiens qui ont réalisé de bons résultats. Ainsi, 150 Egyptiens ont disputé l’événement. Cela a augmenté la base des équipes nationales. Maintenant, nous effectuons des essais pour choisir ceux qui participeront à l’Open d’Europe et le nombre des athlètes est très grand.

— Quelle est la différence entre le powerlifting et l’haltérophilie ?

— Les deux disciplines ont la même forme générale, l’athlète doit effectuer 3 essais et les arbitres enregistrent le meilleur. Mais la différence c’est la technique du levé. En powerlifting, il existe 3 techniques différentes. En fait, le powerlifting est un sport beaucoup plus répandu en Egypte, car tous les jeunes le pratiquent dans les salles de gym sans savoir que c’est une discipline sportive. C’est pourquoi la base des pratiquants de powerlifting est très grande.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique