Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ashrakat, du talent et beaucoup d’espoir

Marianne Youssef , Dimanche, 12 mars 2023

La trampoliniste Ashrakat Ismail, 25 ans, a remporté une médaille d’or aux Championnats d’Afrique de trampoline au Maroc la semaine dernière. Portrait.

Ashrakat, du talent et beaucoup d’espoir
L’Egypte a assuré sa suprématie africaine grâce à la trampoliniste Ashrakat.

Les regards étaient braqués, la semaine dernière, sur la championne de trampoline Ashrakat Ismail, la seule Egyptienne de la sélection à décrocher une médaille d’or aux Championnats d’Afrique au Maroc. Ces championnats sont considérés comme une phase de préparation pour les éliminatoires qualificatives aux Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024. « Je suis très heureuse d’avoir décroché cette médaille pour l’Egypte en trampoline. C’est mon troisième sacre africain. J’en suis très satisfaite, car j’ai affronté des trampolinistes très expérimentées et très talentueuses. En outre, ces championnats sont l’une des étapes pour réaliser les minima qualificatifs pour les JO de Paris », confie la jeune sportive. Ashrakat a devancé son compatriote Mariam Elbeialy, qui a décroché la médaille d’argent, et l’Angolaise Massoj Canhanga, qui a décroché la médaille de bronze. Par équipe, l’Egypte a occupé la première place de ce rendez-vous africain, suivie de la Tunisie et l’équipe angolaise. « La compétition à cette édition des Championnats d’Afrique était féroce. Les athlètes africains ont nettement progressé ces dernières années, notamment les Marocains et les Tunisiens, qui ont pris la place des trampolinistes de l’Afrique du Sud qui dominaient le podium il y a quelques années et qui forment une équipe très expérimentée et professionnelle », souligne-t-elle.

En effet, Ashrakat s’est distinguée lors de ces Championnats d’Afrique : elle s’entraîne toute l’année sous la houlette de l’entraîneur et ancienne star de la sélection égyptienne Seif Asser. « Je m’entraîne 6 jours par semaine à raison de 3 heures par jour. J’ai durement travaillé pour remédier à mes points faibles, notamment la technique du mouvement des bras. Ma technique m’a fait perdre beaucoup de points, car j’étais déséquilibrée pendant les sauts », explique-t-elle. A noter que le trampoline a fait son entrée au sein de la famille olympique en 2000 à Sydney et a été intégré en Egypte en 2009 par la Fédération de gymnastique. Cette discipline est considérée comme la 3e de la gymnastique, aux côtés des deux autres disciplines, à savoir la gymnastique artistique et la gymnastique rythmique. En 2013, 4 ans après son intégration en Egypte, la sélection égyptienne a remporté sa première médaille de bronze aux Championnats d’Afrique de Pretoria par le trampoliniste Seif Asser.

Les débuts à Zamalek

Ashrakat a fait ses débuts au club de Zamalek, où elle a pratiqué la gymnastique artistique dès l’âge de 4 ans. « J’ai commencé à pratiquer la gymnastique artistique par passion pour ce sport qui rend le corps très souple. Mais en 2009, le club a inauguré une école de trampoline. Ce sport m’a attirée. J’ai décidé de passer quelques mois dans cette école. Et je suis tombée amoureuse de cette discipline, basée essentiellement sur les sauts. J’ai pris la décision de la pratiquer, mais en continuant toujours à pratiquer la gymnastique artistique », raconte-t-elle. La gymnastique artistique l’a aidée à progresser dans le trampoline. « La pratique de la gymnastique m’a beaucoup aidée au niveau de la condition physique. J’ai pu facilement maîtriser les différentes techniques de ce sport qui exige de la souplesse, de la force et de la vitesse », assure-t-elle. En 2010, elle rejoint la sélection junior et enchaîne les médailles d’or au Championnat national de 2012 jusqu’à 2021. En 2012, elle rejoint la sélection dames à l’âge de 17 ans grâce à ses bons résultats. Elle réalise son premier exploit au niveau arabe en remportant une médaille de bronze au Championnat arabe du Qatar en 2011. Son premier exploit africain était en 2014, lors des Championnats d’Afrique, où elle a remporté la médaille d’argent. Elle s’est classée 10e lors de sa première apparition internationale aux Championnats du monde au Portugal en 2018.

Pleine d’enthousiasme, la trampoliniste a les yeux fixés sur son prochain objectif, à savoir la qualification aux JO de Paris 2024. « Je suis bien décidée à assurer ma qualification pour les prochains JO en engrangeant les points nécessaires lors des prochaines compétitions », dit-elle. Ainsi, la prochaine période sera consacrée à sa préparation afin de répondre aux défis de cette période. « Je vais travailler pour développer mes techniques et remédier à mes points faibles », conclut-elle.

 

Les plus importantes médailles d’Ashrakat

2011 à 2021 : Médailles d’or au Championnat national.

2011 : Médaille de bronze au Championnat arabe du Qatar.

2014 : Médaille d’argent aux Championnats d’Afrique.

2016-2018-2023 : Médailles d’or aux Championnats d’Afrique.

2018 : 10e place aux Championnats du monde.

2021 : Médaille de bronze aux Championnats d’Afrique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique