Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Coupe du monde d’escrime : Excellente organisation et bons résultats pour l’Egypte

Doaa Badr , Mercredi, 01 mars 2023

La Fédération égyptienne d’escrime a organisé une excellente Coupe du monde de fleuret à la Nouvelle Capitale administrative du 23 au 26 février.

Coupe du monde d’escrime : Excellente organisation et bons résultats pour l’Egypte
(Photo : Mohamad Moustapha)

La nouvelle Capitale administrative a accueilli, du 23 au 26 février, et avec grand succès, la Coupe du monde de fleuret hommes et dames (en individuel et par équipe). L’Egypte organise la Coupe du monde de fleuret hommes depuis des années au Stade du Caire, mais c’est la première fois qu’elle accueille les épreuves dames. La compétition a eu lieu à la Nouvelle Capitale administrative. « Lorganisation de cette Coupe du monde a été parfaite, les salles couvertes sont excellentes, très bien équipées et très propres. Toutes les délégations sont heureuses et je nai reçu aucune plainte », affirme le Tunisien Ziad Feriani, délégué par la Fédération internationale d’escrime pour suivre la Coupe du monde du Caire. Etant donné que c’est la première Coupe du monde de fleuret de l’année, cette compétition a réuni un nombre record de participants : en tout 368 escrimeurs représentant 45 pays. 202 fleuristes représentant 37 pays ont participé à la Coupe du monde de fleuret hommes, tandis que la Coupe du monde de fleuret dames a vu la participation de 166 athlètes représentant 35 nations. Sans grande surprise, c’est l’Italie qui termine en tête du classement final de cette Coupe du monde avec 6 médailles, dont 2 d’or, 3 d’argent et une de bronze, suivie par les Etats- Unis, 2e avec 3 médailles, dont une d’or, une d’argent et une de bronze. Le Japon termine à la 3e place avec 2 médailles, dont une d’or et une de bronze.

Résultats satisfaisants

L’Egypte, qui a disputé cette Coupe du monde en tant que pays organisateur et avec la plus grande délégation, n’a pas décroché de médaille, mais les résultats des athlètes égyptiens ont été satisfaisants. La meilleure performance égyptienne a été réalisée par la vedette de l’équipe Alaaeldin Aboulkassem, 4e au classement mondial et vicechampion olympique à Londres 2012. Le Pharaon expérimenté de 32 ans a réalisé un excellent parcours. Il a battu en 64es de finale le champion coréen, Cheol Myeong, sur le score de 15-9. En 16es de finale, il a battu l’Américain Marcello Olivars sur le même score 15-9. En 8es de finale, Aboulkassem a battu l’Italien Fillippo Macchi 15-13 après un match d’un très haut niveau qui a ébloui les fans. En quarts de finale, l’Egyptien a affronté le champion du monde en titre, le Français Enzo Lefort. Après un match très difficile pour les deux fleuristes, Aboulkassem a été battu sur le score de 13-15 et a terminé la Coupe du monde à la 6e place. En effet, au cours des derniers mois, le fleuriste égyptien a beaucoup progressé. A 32 ans, Aboulkassem, a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde au Japon en décembre 2022, annonçant son retour en force après un léger recul suite aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Ainsi, la star de l’escrime égyptien continue son élan et annonce son retour en force sur la scène internationale. A la Coupe du monde par équipe, l’effectif égyptien, composé de Alaaeldin Aboulkassem, Mohamed Hamza, Mohamed Hassan et Abdelrahman Tolba, s’est classé à la 7e place. En fait, cette Coupe du monde était une bonne occasion pour les jeunes fleuristes égyptiens d’acquérir de l’expérience.


(Photo : Mohamad Moustapha)

De nouvelles figures sont révélées à chaque compétition par la Fédération égyptienne d’escrime, et lors de cette Coupe du monde, la nouvelle figure était le jeune fleuriste Abdelrahman Tolba (15 ans), champion d’Afrique junior et médaillé d’or au tournoi méditerranéen juniors. Le jeune escrimeur a fait ses preuves et a montré qu’il méritait sa place en première équipe nationale. « Je suis très satisfait de lorganisation de cette Coupe du monde malgré quelques points faibles sur lesquels nous devons travailler dans lavenir. Sur le plan des performances, le résultat dAboulkassem était bon, mais en compétition par équipe, les Egyptiens étaient loin de leur niveau, ils avaient la pression car ils jouaient à domicile et devant leurs familles. Je suis très content du niveau du jeune Abdelrahman Tolba qui a fait ses preuves », confie Abdelmoneim Elhusseiny, président de la Fédération égyptienne d’escrime.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique