Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ahli-Real Madrid, plus qu’un match

Karim Farouk , Mercredi, 08 février 2023

Ahli joue, ce mercredi, contre les ténors espagnols du Real Madrid en demi-finale de la Coupe du monde des clubs. Les Rouges, impressionnants jusque-là, rêvent de faire un miracle à Rabat pour accéder à la finale pour la première fois de l’histoire.

Ahli-Real Madrid, plus qu’un match

Ahli aura l’occasion de savourer le parfum d’une rencontre européenne, même si ce n’est que pour une soirée. Ce mercredi, au complexe sportif du Prince-Moulay-Abdellah à Rabat, les Rouges joueront contre le roi de l’Europe et le club le plus titré du monde, le Real Madrid, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs. Real Madrid-Ahli est certes l’affiche la plus importante de cette compétition, mais c’est aussi une rencontre à dimension globale entre deux clubs éternels qui évoluent chacun dans son monde.

Ahli dicte sa loi en Afrique comme le Real le fait en Europe. Le club du siècle africain compte 10 titres de Ligue d’Afrique et possède le meilleur bilan au Mondial des clubs avec 3 médailles de bronze en 2006, 2020 et 2021. A l’occasion de sa 8e participation et 3e d’affilée, Ahli est arrivé au Maroc avec l’objectif de briser le plafond de verre de la demi-finale, mais il est tombé sur l’adversaire à éviter …

Avec ses 14 titres en Ligue d’Europe parmi la centaine d’autres décrochés, le Real Madrid est le club du siècle en Europe. Le ténor espagnol est aussi le recordman des titres du Mondial des clubs avec 4 sacres en 2014, 2016, 2017 et 2018. Les Merengues sont le candidat naturel pour la finale, mais aussi pour décrocher une 5e étoile.

« Bien sûr, ça fait énormément plaisir. Déjà la qualification on l’a cherchée et on l’a eue, maintenant, on va jouer contre les champions d’Europe. Ça va être un match de rêve. Avant, si tu nous disais qu’on allait jouer contre le Real, on répondrait : Mais non, tu es fou ! Mais là, ça devient une réalité et on va jouer contre le Real Madrid. On va découvrir le haut niveau, on verra ce que ça va donner. Non, il n’y a pas de pression, on doit jouer le match comme il le faut. On va apprendre et on va voir ce que ça va donner. Quand même c’est un rêve qui devient réalité », dit le milieu de terrain malien d’Ahli, Aliou Dieng.

Du côté égyptien, c’est peut-être le match le plus important et le plus médiatisé de l’année. Les supporters sont fiévreux depuis l’annonce et l’ambiance est festive dans le camp rouge. En effet, l’enjeu est grandiose non seulement d’avoir la chance de se mesurer aux meilleurs du football, mais aussi une victoire serait considérée comme un ticket d’office pour le titre. Si les Rouges l’emportent sur le Real Madrid, les inquiétudes seront moindres face ou bien au Flamengo (Brésil) ou aux Saoudiens d’Al-Hilal. Un tel miracle paverait ainsi le chemin vers la gloire.

« A ce stade-là, rien n’est impossible. Nous allons jouer contre l’équipe la plus difficile du monde, mais nous devons croire en nos chances afin de poursuivre notre rêve et nous hisser en finale », a dit l’attaquant d’Ahli Mahmoud Abdel-Moneïm.

Le ténor cairote a fait grande impression jusqu’à présent face à Auckland City (Nouvelle-Zélande) 3-0 et Seattle Sounders (Etats-Unis) 1-0 pour accéder à sa 5e demi-finale de la Coupe du monde des clubs. Les hommes de Marcel Koller ont montré un football de qualité après avoir digéré les méthodes de leur entraîneur suisse et son nouveau schéma de jeu aligné en 4-3-3. La bande de Mohamad Magdi « Afcha », Hamdi Fathi et Ali Maaloul joue avec une grande fluidité et commande le jeu. En 22 matchs, toutes compétitions confondues depuis l’arrivée de Koller, les Rouges ont été invincibles. Et même si cette série ne se prolonge pas, elle reflète la solidité défensive et la discipline que l’entraîneur a restaurées au sein du groupe, tout en développant ses qualités offensives. Les Rouges jouent avec une grande confiance, et les joueurs tels Afcha, Mohamad Chérif et Hussein Al-Chahat ont retrouvé le meilleur de leur forme. Des prouesses qui les autorisent à rêver, surtout que le majestueux adversaire madrilène n’est pas au sommet de son art en ce moment.

Les champions d’Europe ne semblent pas à l’aise en cette année 2023. Les hommes de Carlo Ancelotti ont perdu la Supercoupe d’Espagne face à leur éternel rival, Barcelone, avant d’être bousculés du sommet du classement après deux défaites et un nul lors de leurs cinq derniers matchs en championnat. Ils arrivent au Maroc après une choquante défaite face au Real de Majorque 1-0 dimanche dernier, qui les a fait reculer de 8 points derrière le leader catalan. Cette grave baisse de régime revient aux nombreuses blessures qui ont frappé l’équipe. En effet, juste avant le match à Majorque, le gardien Thibaut Courtois, l’attaquant Karim Benzema, Ballon d’Or 2022, et le milieu Aurélien Tchouameni ont rejoint l’infirmerie de Santiago Bernabeu aux côtés des défenseurs Eder Militao, David Alaba et Ferland Mendy, ainsi que l’attaquant Eden Hazard.

« Et pourquoi pas ? Tout ce que je veux c’est que les joueurs d’Ahli se fassent plaisir lors du match et savourent le moment. Ce n’est pas tous les jours qu’ils jouent contre le Real Madrid. Ils sont libérés de toutes les pressions, et donc ils doivent jouer pour s’amuser, car ils n’ont rien à perdre, mais tout à gagner », a dit le critique sportif Hassan Al-Mistikawi.

Les supporters rouges évoquent leur beau et unique souvenir lorsque Ahli avait battu les Galacticos de Zineddine Zidane, Luis Figo et Raul en 2001 en match amical 1-0 au Stade du Caire.

Avec un tel scénario en Coupe du monde des clubs, ce match entrerait vraiment dans l’histoire du football .

 

 Ahli en Coupe du monde des clubs

2005 : 6e place

2006 : Médaille de bronze

2008 : 6e place

2012 : 4e place

2013 : 6e place

2020 : Médaille de bronze

2021 : Médaille de bronze

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique