Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Ahli en quête d’un nouvel exploit

Karim Farouk , Mercredi, 01 février 2023

Médaillé de bronze à 3 reprises, Ahli veut grimper au podium lors de sa 8e participation en Coupe du monde des clubs qui a lieu au Maroc du 1er au 11 février.

Ahli en quête d’un nouvel exploit
(Photo : AP)

Et de 8 ! Cela devient plutôt une habitude, Ahli participera à la Coupe du monde des clubs qui aura lieu au Maroc du 1er au 11 février pour la 8e fois de son histoire et la 3e fois d’affilée. Le finaliste de la Ligue d’Afrique 2022 participe à cette édition en tant que représentant de l’Afrique ; le Wydad participera, lui, en tant que champion du pays hôte.

Pour Ahli, ce n’est pas un exploit. Car le club compte le plus grand nombre de participations après le champion de Nouvelle-Zélande Auckland City FC (10 fois), et c’est pour ceci que les Rouges poursuivent un rêve grandiose. « Dans ce club, on vise toujours le titre. Il y a d’autres grandes équipes sur notre chemin, Flamengo et Real Madrid par exemple, mais c’est un affrontement à 11 contre 11, dont les vainqueurs sont ceux qui jouent le mieux le jour J. Est-ce qu’il est difficile de battre ces poids lourds ? Bien sûr ! Nous aborderons la compétition avec humilité, nous avancerons pas à pas en respectant chaque adversaire, mais notre objectif est de remporter le titre », a dit l’attaquant brésilien d’Ahli, Bruno Savio. Grande ambition ou excès de confiance. Peu importe, Ahli n’a qu’à rêver, surtout que l’équipe est déjà montée au podium à 3 reprises en décrochant la médaille de bronze en 2006, 2021 et 2022. C’est sans doute le meilleur bilan africain dans la compétition, mais les meilleures performances reviennent au TP Mazembe (RD Congo) et au Raja (Maroc) qui se sont hissés aux finales de 2010 et 2013.

Les Rouges débuteront leur parcours au tour préliminaire face à Auckland City le 1er février, et en cas de victoire, ils se qualifieront pour jouer contre le champion d’Amérique du Nord et Centrale (CONCACAF), Seattle Sounders (Etats-Unis), en quarts de finale avant, si réussi, le grand rendez-vous face au champion d’Europe et d’Espagne, Real Madrid, en demi-finale de la compétition.

Grands risques

« Ahli a déjà réalisé de grands succès au niveau de la Coupe du monde des clubs et a bâti sa réputation. Mais si l’équipe veut réaliser un exploit lors de cette édition, elle devra prendre de grands risques. Bien sûr, il faut d’abord assurer l’essentiel et s’imposer lors des premiers matchs, mais au cas où l’équipe se qualifierait à la demi-finale, il faudra changer de stratégie afin de surprendre Real Madrid. Il y a une grande différence, que ce soit au niveau collectif ou individuel, et donc il faut une nouveauté pour bouleverser cette donne », estime le critique sportif Hassan Al-Mistikawi.

Ahli semble en grande forme en ce début 2023. Après avoir vécu une altération de niveau en fin d’année, les hommes de Marcel Koller ont retrouvé leur cadence et sont en tête du classement avec 6 points d’avance sur leur plus proche rival. Depuis l’arrivée de Koller en septembre 2022, l’équipe a été invincible en 20 rencontres, toutes compétitions confondues, et a remporté la Supercoupe d’Egypte en octobre 2022. Il est vrai que l’équipe a trébuché un peu en concédant 4 nuls, mais elle s’est vite remise sur les rails, notamment avec une importante victoire de 3-0 contre son rival et double champion en titre Zamalek, lors du grand derby cairote le 21 janvier.

« Notre victoire contre Zamalek nous a donné un grand support moral et une grande confiance. Ce genre de matchs est très important et nous avons pu le gagner et ouvrir l’écart en tête du classement. Notre objectif est de nous qualifier à la finale et, pourquoi pas, remporter le titre, mais pour le moment, on est uniquement concentré sur le match d’Auckland City. Notre public est notre plus grand atout », a dit Ahmad Abdel-Qader, attaquant de l’équipe, au site de la FIFA.

Pour ce Mondial des clubs, Ahli sera au complet. L’équipe a récupéré ses blessés à l’exception des longues absences de Karim Fouad et Akram Tawfiq (tous deux ruptures de ligaments croisés), outre le recrutement de 4 joueurs en janvier pour combler l’effectif, à savoir le milieu Marwan Attiya, le défenseur Khaled Abdel-Fattah, l’attaquant tunisien Mohamad Dhaoui et le milieu algérien Ahmad Kendouici.

Tout est donc en place pour le coup d’envoi face à Auckland le 1er février.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique