Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Dina Al Refaï : Le foot féminin égyptien pourrait devenir parmi les meilleurs de l’Afrique

Amr Moheb , Dimanche, 29 janvier 2023

Dina Al Refaï, membre du conseil d’administration de la Fédération égyptienne de football et superviseure du football féminin, revient sur le développement et l’avenir du foot féminin en Egypte.

Dina Al Refaï

Al-Ahram Hebdo : Vous êtes membre du conseil d’administration de la Fédération égyptienne de football (EFA) et responsable du football féminin au sein de la fédération depuis 2018. Quelles étaient vos contributions au football féminin ?

Dina Al Refaï : Lorsque je suis arrivée à la Fédération égyptienne de football en 2018, le football féminin avait beaucoup de problèmes. L’EFA m’a chargée de la responsabilité de développer le football féminin. Je l’ai pris comme objectif personnel et un défi pour moi. Franchement, ce n’était pas facile au départ car il n’y avait presque plus d’activités de football féminin. J’ai commencé par mettre en place des championnats nationaux pour les différentes catégories d’âge. De même, j’ai accordé une grande importance au football de base, car c’est l’avenir du jeu. J’ai également créé des équipes nationales féminines pour toutes les catégories d’âge et j’ai accordé la responsabilité technique de ces équipes nationales à de bons entraîneurs expérimentés. Nous avons établi des partenariats avec les pays les plus développés en football féminin, comme la Jordanie. Pour mesurer la force de nos clubs avec ceux de l’Afrique, nous avons accueilli en Egypte, en novembre 2021, la Ligue africaine des champions féminins des clubs avec la participation du club Wadi Degla, champion d’Egypte. Le club Mamelodi Sundowns a remporté le championnat. Bien que le champion d’Egypte n’ait pas réalisé de bons résultats, c’était une bonne expérience pour les joueuses égyptiennes.

— Qu’en est-il de l’arbitrage féminin°?

— J’ai aussi travaillé sur le développement de l’arbitrage féminin. Nous avons envoyé nos arbitres femmes pour participer à des cours de formation d’arbitres. Le résultat est qu’aujourd’hui, nous avons des arbitres femmes de haut niveau. Le dernier match du championnat masculin de la saison dernière entre Smouha et Pharco a été arbitré par une équipe féminine : l’arbitre centrale Chahenda Al- Maghrabi avec les deux arbitres assistantes Mona Attallah et Yara Atef. Les trois arbitres ont fait un grand match.

— Pensez-vous que les compétitions féminines locales soient bien structurées ?

— Il y a quelques années, les compétitions n’étaient pas du tout structurées, mais maintenant, elles sont devenues beaucoup plus structurées. Le niveau des compétitions est devenu plus fort. Nous avons maintenant un championnat national de 3 divisions (première, deuxième et troisième) et une compétition de coupe nationale. Nous avons de jeunes joueuses qui évoluent en Europe et en Asie. Nous sommes sur le bon chemin.

— Quel est votre plan pour l’avenir du foot féminin ?

— Mon plan est de travailler sur les jeunes joueuses afin de créer une nouvelle génération de footballeuses capables de rivaliser avec les grandes joueuses de l’Afrique du Sud et des pays du Maghreb qui sont en ce moment les meilleures du continent. Mon plan est également d’élargir la base de la pratique du foot féminin en Egypte et de multiplier le nombre de filles qui jouent au football en intégrant le foot féminin au foot masculin dans tous les gouvernorats de l’Egypte. Il n’y a plus de différence entre les hommes et les femmes dans le football. Nous devons travailler au développement du foot féminin comme nous le faisons avec le foot masculin. Les joueuses égyptiennes ont du talent et de la volonté, et le foot féminin est en train de se développer. Je pense qu’au bout de quelques années, le foot féminin égyptien pourrait devenir parmi les meilleurs de l’Afrique.

 

Dina Al Refaï

1er août 1983 : Naissance à la ville de Faqqous au gouvernorat de Charqiya.

13 avril 2017 : Elle soutient sa thèse de doctorat sur les méthodes d’enseignement de l’éducation physique.

1er juin 2012 : Elue présidente du Centre de jeunes (petit club) de Faqqous. Elle est ainsi la première femme à devenir présidente d’un centre de jeunes en Egypte.

31 octobre 2018 : Elue pour la première fois comme membre du conseil d’administration de la Fédération égyptienne de football (EFA).

5-19 novembre 2021 : L’Egypte organise la première édition du Championnat d’Afrique des clubs de foot féminin.

5 janvier 2022 : Elue pour un deuxième mandat comme membre du conseil d’administration de l’EFA.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique