Samedi, 25 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Championnat du monde de handball : Les Pharaons visent le dernier carré

Mohamad Mosselhi , Jeudi, 12 janvier 2023

L’Egypte dispute, du 11 au 29 janvier, les Championnats de handball co-organisés par la Suède et la Pologne. Auteurs d’une excellente performance au dernier Mondial et aux JO, les Pharaons entendent bien décrocher une place sur le podium pour la première fois de leur histoire.

Championnat du monde de handball : Les Pharaons visent le dernier carré
(Photo : AFP)

En 1999, l’Egypte avait organisé le Championnat du monde de handball et les Pharaons avaient dû quitter la compétition à l’issue des quarts de finale. Deux ans après, les handballeurs égyptiens ont inscrit leur nom en lettres d’or dans l’histoire du sport égyptien en devenant la première équipe à atteindre les demi-finales d’une compétition mondiale. En 2021, l’Egypte a ébloui en organisant le Championnat du monde de handball malgré la pandémie de Covid-19. Comme en 1999, les Egyptiens ont été éliminés en quarts de finale après leur défaite contre le Danemark et une performance héroïque de la part des deux équipes. Les Pharaons espèrent donc réécrire l’histoire et rééditer l’exploit de 2001 lorsqu’ils disputent la 28e édition du Championnat du monde co-organisé par la Pologne et la Suède.

La qualification des Pharaons, placés dans le groupe G aux côtés de la Croatie, du Maroc et des Etats-Unis, pour le tour principal est presque garantie d’autant plus que les trois premières équipes dans chacun des huit groupes en lice seront qualifiées pour ce tour. Il est clair que la Croatie est la seule équipe qui puisse causer des soucis aux Pharaons. Mais il faut aussi que l’équipe européenne ne soit plus celle qui a remporté l’or aux JO de 1996 et 2004 et au Championnat du monde en 2003. Quant aux deux autres équipes, elles sont sans doute à la portée des Pharaons.

Les Pharaons vont commencer leur parcours par une rencontre contre la Croatie vendredi 13 janvier avant d’affronter le Maroc dimanche 15 janvier. Ils achèveront le premier tour par une rencontre avec les Etats-Unis le mardi 17. « La rencontre contre la Croatie est très importante pour nous, car le résultat de cette rencontre va déterminer en grande partie la sélection qui se placera à la tête du groupe et va faciliter la mission des Pharaons au tour principal », explique Ali Zein, arrière du Dinamo Bucuresti (ROM) et de la sélection.

En effet, les trois premières équipes du groupe où se trouve l’Egypte vont rejoindre celles du groupe H qui comprend le Danemark, Bahreïn, la Belgique et la Tunisie, pour composer un groupe de six équipes. Les deux équipes de ce groupe qui se classeront premières avanceront jusqu’en quarts de finale. « Les résultats au Championnat du monde et lors des Jeux olympiques ont fait monter d’un cran les ambitions des Egyptiens en ce qui concerne leurs chances dans la compétition », indique Yehya Al-Deraa, milieu de Veszprem (HON) et de la sélection. « Mais nous sommes bien préparés et nous sommes déterminés à défendre les couleurs de notre pays et être à la hauteur des ambitions des Egyptiens », ajoute-t-il.

Al-Deraa, avec son coéquipier Yehya Khaled, arrière de Nîmes (FRA), et son homologue de Zamalek, Hassan Walid, ont joué un rôle primordial dans le sacre des Pharaons lors des derniers Jeux olympiques lorsqu’ils ont raté de justesse la médaille de bronze.

L’absence de Yehya Khaled et d’Ahmad Al-Ahmar se fera sentir

Al-Deraa souligne que l’équipe manquera la présence de Yehya Khaled, qui va rater le Mondial en raison d’une blessure au genou, ainsi que de l’expérience de l’ancien capitaine de la sélection Ahmad Al-Ahmar, qui a annoncé sa retraite au niveau international. « Yehya est un joueur très important pour l’équipe. Il figure parmi les meilleurs joueurs du monde à son poste. Ses talents vont nous manquer. Idem pour Ahmad Al-Ahmar, qui est un joueur légendaire. Son rôle ne se limite pas au terrain, mais aussi hors du terrain. C’est un vrai leader », confie Al-Deraa. En effet, l’absence de Yehya Khaled est une perte sèche pour la sélection. Brillant lors des derniers Championnats et JO, il a été nommé dans l’équipe A pour cette compétition. Le problème réside dans le fait que ses remplaçants, le duo d’Ahli, Mohsen Ramadan et Mohab Saïd, ne possèdent pas l’expérience nécessaire pour évoluer dans un grand événement comme le Championnat du monde.

Concernant la préparation de l’équipe, elle était satisfaisante et correspondait à l’importance de l’événement. Les joueurs ont effectué quelques stages locaux avant de se diriger vers la Roumanie, et finalement la France. « Notre mission ne sera pas du tout aisée, mais on va faire notre maximum pour représenter l’Egypte et confirmer que nous sommes parmi l’une des puissances mondiales de la discipline », conclut Ali Zein.

Les 20 Pharaons

Gardiens : Karim Hindawi (Zamalek), Abdel-Rahman Homayed (Ahli) et Mohamad Ali (Liberbank Sinfin, ESP)

Ailiers droites : Mohamad Sanad (Nîmes, FRA), Akram Yousri (Zamalek)

Arrières droites : Mohsen Ramadan, Mohab Saïd (Ahli)

Milieux : Yehya Al-Deraa (Veszprem, HON), Seif Al-Deraa (Limoge, FRA), Ahmad Hicham (Nîmes,FRA) et Ahmad Khayri (Ahli)

Ailiers gauches : Omar Al-Wakil, Ahmad Moemen (Zamalek)

Arrières gauches : Hassan Walid (Zamalek), Ali Zein (Dinamo Bucuresti, ROM), Abdel-Rahman Faysal (Ahli)

Centres : Mohamad Mamdouh (Dinamo Bucuresti, ROM), Ahmad Adel, Ibrahim Al-Masri (Ahli) et Chadi Khalil (Zamalek)

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique