Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Pascal Ferry : Salah est capable de remporter le Ballon d’Or

Paris, Par Gouda Abou El-Nour , Mercredi, 09 novembre 2022

Pascal Ferry, rédacteur en chef de France Football, s’exprime sur les critères du choix du Ballon d’Or et livre ses pronostics pour la Coupe du monde qui se tient prochainement au Qatar. Entretien.

Salah est capable de remporter le Ballon d’Or

Al-Ahram Hebdo : Avant même l’annonce, tout le monde savait que Karim Benzema allait remporter le Ballon d’Or. Pourquoi ?

Pascal Ferry : Benzema a réalisé une saison exceptionnelle. Il a remporté avec le Real Madrid la Ligue des champions d’Europe et le Championnat espagnol. De même, il était le buteur de 2 compétitions avec 44 buts dans 46 rencontres, toutes compétitions confondues. Il a présenté une performance remarquable contre les grands clubs européens à l’instar du PSG. Lors de cette rencontre en Ligue des champions, Benzema a réalisé un triplé en l’espace de 17 minutes, menant son équipe vers les quarts de finale aux dépens du géant parisien. Idem contre Chelsea aux quarts de finale. En demi-finales il a marqué un autre triplé contre Manchester City avant de jouer un rôle primordial dans la victoire de son équipe contre Liverpool lors de la finale. Il a aussi remporté le prix du meilleur joueur en Europe, présenté par la Ligue des Champions de l’UEFA en août dernier. Ces exploits rendent sa victoire au Ballon d’Or normale et logique. Il a récolté 98,4 % des voix des journalistes et il a dépassé son concurrent, le Sénégalais Sadio Mané, avec 356 voix.

— Pourquoi Messi a-t-il été écarté de la liste finale des candidats ?

— Messi est un grand joueur et il a remporté le Ballon d’Or 7 fois et il était pressenti d’intégrer la liste finale des candidats. Mais le problème est que les nouveaux critères du Ballon d’Or rendent compte seulement à la performance actuelle du joueur et non pas son histoire, ce qui a minimisé les chances de Messi d’autant plus que sa saison avec le PSG était plutôt décevante.

— Cristiano Ronaldo a dégringolé vers la 20e place. N’est-ce pas bizarre ?

— Non. Ronaldo a remporté le Ballon d’Or à 5 reprises, soit le deuxième joueur après Messi qui l’a remporté 7 fois. Mais sa 20e place est due en grande partie aux critères précis des choix qui ont éloigné Ronaldo de la course.

— Comment expliquez-vous la 5e place de Mohamad Salah ?

— Salah est un grand joueur mais il reste loin de Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé en ce qui concerne la puissance physique. Il est très rapide et il s’entraîne d’une façon sérieuse. Mais il n’a rien remporté la saison dernière que ce soit avec Liverpool ou l’Egypte qui n’a pas réussi à se qualifier à la Coupe du monde au Qatar.

— Mais il était le meilleur la saison dernière …

— Beaucoup de joueurs étaient pressentis pour le prix la saison dernière mais ils ont raté le titre. Ce n’est pas le cas de Salah seulement. De grands joueurs comme Kevin De Bruyne, Kylian Mbappé et Robert Lewandowski n’ont pas non plus remporté le titre la saison dernière. A mon avis, Salah est capable de remporter le Ballon d’Or mais ce jour n’est pas encore arrivé.

— Est-il possible de voir un jour un Ballon d’Or obtenu par un joueur hors des clubs européens ?

— Notre objectif est que le vainqueur du Ballon d’Or soit le meilleur, sans prendre en compte sa nationalité ou le club où il joue. Mais, d’ordinaire, les compétitions européennes sont les plus puissantes dans le monde et elles recrutent les joueurs les plus talentueux.

— Comment voyez-vous les chances de la France à la prochaine Coupe du monde ?

— A mon avis, ça sera très difficile que la France défende son titre de championne du monde vu les grandes difficultés qui affrontent l’équipe avec les blessures d’Ibrahima Konate et Paul Pogba.

— Et qui sont les favoris selon vous ?

— Pour moi, le titre ne sera pas loin du Brésil, de l’Argentine et de l’Espagne. Je peux citer une autre sélection qui pourra aussi remporter le titre, à savoir le Sénégal.

— Comment voyez-vous le niveau du football égyptien ?

— Le football égyptien possède une bonne réputation. C’est pour cela que ce n’est pas étonnant de voir de grands entraîneurs européens travailler en Egypte. J’ai une bonne connaissance aussi d’Ahli et de Zamalek et je sais qu’ils constituent une bonne source, et des joueurs originaires de ces clubs évoluent maintenant en Europe. Mais j’espère que ces deux géants joueront plusieurs rencontres avec des équipes européennes de renommée pour gagner plus d’expérience et de réputation. Il est vrai qu’Ahli a joué à plusieurs reprises à la Coupe du monde des clubs, mais à mon avis, ce n’est pas suffisant.

— Comment évaluez-vous l’expérience de Moustapha Mohamad avec Nantes ?

— Je suis originaire de Nantes et je suis de près Moustapha Mohamad. C’est un grand joueur. Il a affronté certaines difficultés à s’acclimater au début mais il a surpassé ces difficultés, et il est devenu un acteur décisif de l’équipe, surtout qu’il est un bon joueur.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique