Mercredi, 24 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Islam Taha : des marteaux en or

Marianne Youssef, Lundi, 16 septembre 2013

A 19 ans, Islam Taha remporte pour la 3e fois l’or au lancer du marteau aux Championnats d’Afrique juniors. Le jeune athlète ajoute une médaille de plus à un palmarès déjà impressionnant. Portrait.

Islam Taha
Islam Taha.

En remportant l’or au lancer du marteau aux Championnats d’Afrique qui se sont achevés la semaine dernière à l’Ile Maurice, le jeune athlète, Islam Taha, prouve une fois de plus sa suprématie. Il remporte ainsi le titre africain en lancer du marteau pour la 3e année consécutive.

Plus fort : il a attiré l’attention des observateurs en réalisant un record de 74,49 m. Il devance largement son compatriote Hicham Lotfi ( 61,74 m) et met un océan entre lui et le Seychellois Dean William (52,29).

« Je suis très fier de cette médaille. J’ai réussi à mettre un écart important à mon compatriote Hicham Lotfi. C’est ma 3e médaille d’or aux Championnats d’Afrique juniors ! », lance-t-il fièrement.

Toutefois, la compétition manquait de suspense en raison de l’absence de l’Afrique du Sud, le seul vrai rival de l’Egypte. « L’absence de l’Afrique du Sud, qui possède une sélection très forte, a rendu la compétition moins dure. Mais cela ne veut pas dire que c’est à cause de cela que j’ai été classé premier. Lors de la précédente édition des Championnats d’Afrique en 2011, j’ai pu, malgré la forte compétition, devancer l’Afrique du Sud et remporter la médaille d’or ».

Islam Taha réalise cependant cette bonne performance alors que son programme d’entraînement manquait cruellement de stages. « Je n’ai effectué aucun stage, ni en Egypte, ni à l’étranger. C’est grâce à mon père, Ahmad Taha, qui était champion d’Afrique durant les années 1980, que j’ai amélioré mon niveau. Je me suis entraîné avec lui. Il a travaillé avec moi la technique de cette épreuve selon un système scientifique comme le font les vedettes mondiales », dit-il.

Le niveau atteint par Islam est le fruit de 4 années de préparation. Le jeune lanceur comptait parmi les athlètes sélectionnés par la Fédération en 2009 en vue de former une équipe forte au bout de quelques années.

Débuts à 10 ans

Les débuts d’Islam se font à l’âge de 10 ans au club Ahli. Sa famille l’incite fortement à pratiquer ce sport. « Mon père et ma grande soeur pratiquaient déjà ce sport. J’étais passionné par cette discipline qui exige une grande puissance musculaire et beaucoup de concentration. Les encouragements de mon père durant ma petite enfance m’ont donné beaucoup d’assurance. Il m’a aidé à progresser à grands pas », affirme-t-il. A 12 ans, Islam rejoint la sélection junior grâce à sa bonne performance aux Championnats d’Egypte. Deux ans plus tard, il est choisi par la Fédération après plusieurs tests de l’encadrement technique, en vue de former une équipe junior. En 2009, Islam rentre dans 4 années de succès aux niveaux africain et international.

Il devient rapidement l’athlète de la sélection qui détient le plus de médailles d’or. Il remporte l’or aux Championnats d’Afrique juniors en 2009. Il se qualifie aux JO de Singapour en 2010, où il remporte une 6e place. En 2010, il remporte de nouveau l’or aux Jeux africains (-18 ans) au Maroc où il atteint le record africain avec 74,06 m. En 2011, il remporte encore l’or aux Championnats d’Afrique (-20 ans).

Son exploit international reste une 4e place aux Championnats du monde juniors en 2011. En 2013, il décroche pour la 3e fois consécutive la médaille d’or aux Championnats d’Afrique juniors.

Islam se prépare désormais pour les Mondiaux juniors de 2014. Il aspire aussi à participer aux JO de Rio De Janeiro en 2016. « Je suis encore jeune. J’ai beaucoup d’ambitions. Mais j’ai besoin de plus d’attention de la part de la Fédération pour poursuivre mon succès. J’ai besoin de participer à des tournois internationaux, afin d’acquérir plus d’expérience », lance-t-il, plein d’espoir.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique