Dimanche, 03 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Neama Saïd : Malgré toutes mes médailles, je ne me suis pas encore accomplie …

Marianne Youssef , Mercredi, 18 mai 2022

L’Egyptienne Neama Saïd, 19 ans (71 kg), a brillé aux Championnats du monde junior qui se sont achevés en Grèce la semaine dernière. Portrait d’une jeune sportive ambitieuse.

Neama Saïd

L’haltérophilie égyptienne retrouve ses heures de gloire avec Neama Saïd. Elle a remporté 3 médailles : 2 d’or et une d’argent aux Championnats du monde qui se sont déroulés en Grèce la semaine dernière. « J’ai décroché une médaille d’or en soulevant une barre de 106 kg à l’arraché et une médaille d’argent pour les 131 kg soulevés à l’épaulé-jeté. La 3e médaille, d’or, je l’ai gagnée pour le poids total, soit 237 kg. C’est la deuxième fois que je suis médaillée aux Mondiaux: j’avais déjà gagné 3 médailles aux Championnats d’Ouzbékistan en décembre dernier. Je suis contente que l’haltérophile égyptienne brille à nouveau, après deux années tristes au cours desquelles la sélection a été écartée de toutes les compétitions », explique Neama.

En effet, en 2019, la sélection égyptienne d’haltérophilie avait été condamnée pour dopage. Elle a été suspendue pendant 2 ans et a écopé d’une amende de 200000 dollars. Les haltérophiles égyptiens n’ont pas participé aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo et ont été écartés de toutes les autres compétitions internationales. Un coup dur pour un pays qui, à travers ses 22 participations aux JO, a décroché 31 médailles, dont 5 d’or.

Neama Saïd, originaire du village d’Al-Mahssama à Ismaïliya, a fait ses débuts à l’âge de 10 ans, avec de modestes moyens. « Mon entraîneur a remarqué mon potentiel et m’a conseillé de poursuivre mes entraînements au club de l’Institution militaire d’Ismaïliya », explique-t-elle. « Quelques mois plus tard, j’ai remporté une médaille d’or au Championnat égyptien dans la catégorie des moins de 14 ans. C’est comme ça que j’ai rejoint l’équipe nationale à l’âge de 13 ans seulement », continue Neama Saïd.

A partir de 2018, Saïd attire les regards pour ses perfor­mances au niveau internatio­nal. Elle remporte la médaille d’argent dans la catégorie des moins de 58 kg aux Jeux olym­piques de la jeunesse d’été à Buenos Aires, ainsi que la mé­daille d’or dans la catégorie des moins de 63 kg auxJeux afri­cains de la jeunesse.

Depuis, déterminée à s’illustrer en sélection féminine, Neama Saïd a suivi un entraînement intensif dès le début de la saison au Centre olympique de Maadi. « Depuis le mois de janvier dernier, je ne pense qu’aux entraînements. Le secret de la réussite c’est une volonté de fer, l’envie d’y arriver », assure-t-elle.

A 19 ans, Neama Saïd a un bel avenir devant elle et beaucoup d’ambition. « Malgré toutes mes médailles, je ne me suis pas encore accomplie, je veux faire mieux. Comme mes exemples Nahla Ramadan et Sara Samir, j’espère devenir un jour championne olympique. Et pour atteindre cet objectif, je vais m’y consacrer corps et âme ! », affirme-t-elle.

Le palmarès de Neama Saïd

2018 :

— JOJ de Buenos Aires: Une médaille d’argent (-58kg).

— Jeux africains juniors en Algérie: 3 médailles d’or (-64 kg).

2019 :

— Championnats du monde juniors aux Etats-Unis: Une médaille d’or (-59 kg).

— Championnats d’Afrique au Caire: Une médaille d’argent (-64 kg).

— Jeux Africains de Rabat: Une médaille d’argent à l’épaulé-jeté et une de bronze à l’arraché et au total (-64 kg).

2021 :

— Championnats du monde d’Ouzbékistan: 2 médailles d’or à l’arraché et au poids total (catégorie -64 kg), ainsi qu’une médaille d’argent à l’épaulé-jeté.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique