Vendredi, 14 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Escrime : L’âge d’or

Doaa Badr , Mercredi, 27 avril 2022

La Fédération égyptienne d’escrime accueille du 29 avril au 1er mai le Grand Prix d’épée, avec pour objectifs une organisation parfaite et de bons résultats.

Escrime : L’âge d’or

La grande salle couverte du Stade du Caire accueille du 29 avril au 1er mai le Grand Prix d’épée (hommes et dames en individuel). Ce tournoi était prévu en Colombie, mais il y a 36 jours seulement, la Fédération internationale d’escrime a arbitré l’organisation de cette compétition à l’Egypte après le retrait de la Colombie. Malgré la courte période de préparation, la Fédération égyptienne d’escrime, présidée par Abdelmoneim Elhusseiny, est prête pour ce Grand Prix, une compétition majeure de l’escrime. De plus, le tournoi témoignera d’une grande participation mondiale. 321 épéistes dont 183 hommes et 138 dames, représentant 44 pays, disputeront le Grand Prix du Caire. « L’organisation de ce Grand Prix affirme la grande confiance de la Fédération internationale dans la capacité de l’Egypte. Les responsables du Comité organisateur ont réalisé un grand effort pour aboutir à ce nombre de participants dans cette compétition très importante pour le classement mondial et ils se sont occupés de tous les détails pour réaliser une organisation parfaite sans faute », souligne Abdelmoneim Elhusseiny, président de la Fédération égyptienne et président du Comité organisateur.

L’Egypte, qui devient un des grands pays organisateurs pour les évènements internationaux, vise une organisation parfaite comme d’habitude. « L’Egypte est prête pour accueillir le Grand Prix d’épée, cette compétition sera un dernier test avant les Championnats du monde seniors organisés en Egypte en juillet prochain », déclare Ahmed Samir Almaidany, directeur du Grand Prix du Caire. Mais la Fédération égyptienne d’escrime ne se contente pas de la bonne organisation seulement, elle vise de bonnes performances pour les escrimeurs égyptiens qui viennent de remporter le titre de champions du monde juniors en décrochant la médaille d’or en compétition par équipe et une médaille d’argent en individuel lors des Mondiaux juniors qui se sont déroulés au début de ce mois aux Emirats arabes unis.

L’espoir d’aller encore plus loin

Ainsi, l’Egypte, en tant que pays hôte, a aligné une grande délégation composée de 29 escrimeurs dont 20 hommes et 9 dames. « L’inscription au Grand Prix était ouverte pour tous les épéistes égyptiens, donc nous avons aligné toute l’équipe nationale, en plus, quelques escrimeurs ont inscrit leur nom à leur compte », souligne Sayed Samy, directeur technique de l’équipe égyptienne, avant d’ajouter : « Notre but principal est de réaliser une bonne performance et récolter des points pour améliorer le classement mondial de nos escrimeurs, surtout les jeunes ».

En fait, l’escrime égyptienne se trouve actuellement dans son âge d’or avec une jeune génération qui domine les compétitions juniors. Lors des Championnats du monde juniors qui se sont déroulés du 2 au 10 avril aux Emirats arabes unis, l’Egypte s’est classée à la 8e place avec 3 médailles dont une d’or, une d’argent et une de bronze. Ces 3 médailles de l’Egypte sont : une médaille d’or en épée par équipe homme (Mohamed Elsayed, Mohamed Yasseen, Mahmoud Elsayed et Mohamed Gaber) ; une médaille d’argent par Mohamed Yasseen en épée homme individuel ; et une médaille de bronze en sabre par équipe (Adham Moataz, Ziad Noufal, Eyad Maarouf et Ahmed Hesham Elsedawy).

Ainsi, cette équipe junior d’épée, qui a remporté le titre de championne du monde junior, représente l’avenir de l’escrime égyptienne et dispute ce Grand Prix du Caire pleine d’espoir et de détermination d’aller encore loin et prouver son niveau en senior.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique