Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Zamalek, le retour du Professeur

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 09 mars 2022

De retour aux commandes, Jesualdo Ferreira reprend en charge l’équipe de foot de Zamalek. Malgré ses précédents succès avec l’équipe, la mission du Portugais ne sera pas du tout aisée, vu les nombreux défis qui l’attendent.

Zamalek, le retour du Professeur

« Je suis très content de retourner à ma maison », a déclaré le directeur technique portugais Jesualdo Ferreira sur son compte Instagram, quelques heures après sa nomination comme nouvel entraîneur de Zamalek, vendredi 4 mars. « Mes ambitions sont sans limite et j’espère réaliser les rêves des supporters de l’équipe ». En effet, la nomination du Portugais comme nouvel entraîneur de l’équipe a été bien accueillie par tous les supporters de l’équipe qui voyaient que Ferreira est le seul capable de redresser la barre de l’équipe et de la sauver de sa crise actuelle.

Suite au départ du Français Patrice Carteron, la semaine dernière, faute de bons résultats, beaucoup de voix se sont élevées au sein de la citadelle blanche réclamant le retour de Ferreira qui a conduit l’équipe en 2015 pour le doublé domestique. C’était une première dans l’histoire du club depuis 1988. Vu que le facteur temps n’était pas en faveur de l’équipe, qui est plein engagement, soit dans le championnat ou dans la Ligue des champions d’Afrique, l’administration du club n’avait pas le luxe de choisir aisément le nouvel directeur technique de l’équipe. Elle avait besoin de recruter un entraîneur qui possède une bonne connaissance du football égyptien et africain, surtout que l’équipe est en pleine saison.

De même, cet entraîneur doit avoir une personnalité forte capable de retrouver le calme dans les vestiaires de l’équipe, vu le sort ambigu de plusieurs stars de l’équipe qui n’ont pas jusqu’à présent renouveler leurs contrats. Le Portugais répond à toutes ces exigences, et s’ajoutent ses grandes capacités techniques qui lui ont valu le nom du professeur dans son pays. « Je dois beaucoup à Ferreira », a déclaré une fois Tareq Hamed, le milieu de l’équipe. « C’est lui qui m’a appris comment jouer le football. Ce n’est pas mon avis seulement, mais je pense que c’est l’avis de tous mes coéquipiers », estime Hamed, qui se présente comme l’un de 5 joueurs qui ont travaillé avec Ferreira en 2015.

Rien à dire, en effet, sur les capacités techniques du Portugais. Il est un entraîneur de renommé en Portugal, vu ses expériences avec le trio du sommet du pays. FC Porto, Benfica et Sporting. Mais il est surtout connu pour son grand exploit, celui avec FC Porto, avec lequel il a remporté le titre de champion de Portugal 3 fois consécutives (2006-2009). Et ses exploits avec Zamalek, lors de sa première expérience, ont confirmé ses talents d’entraîneur.

De grands défis

Il est clair que les supporters de Zamalek sont très ambitieux avec l’arrivée de Ferreira, mais la mission de ce dernier ne sera pas du tout aisée vu les nombreux défis qui affrontent l’équipe. A la tête de ces défis, la mauvaise situation de l’équipe, que ce soit dans le championnat ou dans la compétition africaine. Le tenant du titre se trouve dans la 3e place au classement, avec 22 points, 4 points derrière Pyramids FC, le leader du classement, et 3 points derrière Ahli, qui se trouve à la 2e place (mais il a joué une rencontre de moins). La situation est pire à la Ligue des champions d’Afrique, où l’équipe est dans l’obligation de remporter ses 3 prochaines rencontres dans le groupe pour s’avancer au tour suivant, après son début catastrophique qui a vu l’équipe concédé 2 matchs nuls dont 1 à domicile et une défaite de 1-3 contre Wydad de Casablanca. Zamalek est dans une situation assez critique avec sa 3e place dans le groupe avec 2 points, 5 points derrière les Angolais de Petro Atletico qui se trouve à la tête du groupe. L’équipe aura donc une lourde mission, samedi 12 mars, contre les Marocains de Wydad, soit 4 jours après l’arrivée de Ferreira.

Avec des joueurs en mauvaise forme, l’autre défi de Ferreira est : comment les aider à retrouver leur forme? Le Portugais aura du pain sur la planche, ses joueurs possèdent certes de grandes capacités, mais ils sont assez loin de leur forme habituelle.

Parallèlement au directeur technique, l’administration du club a elle aussi beaucoup à faire, surtout en ce qui concerne le sort des stars, dont le contrat touche à sa fin cet été, tel le gardien international de l’équipe Mohamad Abou-Gabal, l’international marocain Achraf Bencharki, et le milieu important de l’équipe Tareq Hamed. Avec un sort toujours incertain, ces joueurs semblent déconcentrés, ce qui s’est traduit clairement sur leur forme et ainsi sur les résultats de l’équipe.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique