Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Karaté : Les Pharaons sur le trône

Doaa Badr , Mercredi, 23 février 2022

Avec 9 médailles, dont 3 d’or, la sélection nationale de karaté s’est classée à la première place à la Premier League de Fujaïrah qui s’est déroulée du 18 au 20 février aux Emirats arabes unis. Bilan.

Karat  : Les Pharaons sur le tr ne

Fujaïrah (Emirats arabes unis) a accueilli, du 18 au 20 février, la Premier League de karaté, une compétition d’un très haut niveau avec la participation de 277 karatékas (141 hommes et 136 dames) représentant 49 pays, dont les meilleurs du monde. L’Egypte a participé à cette première compétition de la saison avec une forte délégation composée de 17 athlètes (8 hommes et 9 dames), conduite par les entraîneurs Hany Keshta (kumité dames) et Mohamed Abdelrahman (kumité hommes).

A Fujaïrah, les Pharaons ont prouvé leur suprématie à la première compétition majeure de la saison. L’Egypte s’est adjurée de la première place de cette édition de la Premier League avec 9 médailles, dont 3 d’or, 3 d’argent et 3 de bronze. Le pays des Pharaons a devancé le Kazakhstan qui s’est classé à la 2e place avec 4 médailles, dont 2 d’or et 2 de bronze, et le Japon qui a occupé la 3e place avec 5 médailles, dont une d’or, 2 d’argent et 2 de bronze. « Je suis totalement satisfait du résultat égyptien, il est à noter que cette performance ne vient pas par hasard, c’est le fruit d’un long travail », a déclaré Mohamed Al-Dahrawi, président de la Fédération égyptienne de karaté.

Les lauréats d’or égyptiens sont: Abdalla Mamdouh Abdelaziz (-75 kg), Youssef Emad Badawy (-84 kg) et Mazen Mohamed (+84 kg). En catégorie -75 kg, Abdalla Abdelaziz a réalisé un parcours exceptionnel après avoir remporté ses matchs au premier tour, il a battu en quarts de finale le Jordanien Hassan Masarweh sur le score de 5 à 0, puis en demi-finales, il a écrasé le karatéka de Kazakhstan Beyvarys Zhangbyr 5-0 avant de battre en finale le Hongrois Gabor Harspataki sur le score de 4-2.

Il est à noter que dans les 2 catégories de poids -84 kg et +84 kg, la finale était 100 % égyptienne. La finale de la catégorie de -84 kg a été entre les 2 karatékas égyptiens Youssef Badawy et Mohamed Ramadan, un match qui s’est terminé par la victoire de Badawy, champion du monde en titre. En fait, Badawy a ébloui les fans avec son niveau de jeu très spectaculaire. En quarts de finale, il a battu le Marocain Mehdi Sriti 3-1, puis il a écrasé en demi-finales le champion d’Azerbaïdjan Panah Aboullayev sur le score de 5-0, avant de battre en finale son compatriote Mohamed Ramadan 4-0.

La catégorie de +84 kg a aussi témoigné d’une finale totalement égyptienne entre Hazem Mohamed et Taha Tarek Mahmoud, les 2 Pharaons ont joué une finale d’un très haut niveau qui s’est terminée par la victoire du jeune Hazem Mohamed sur le score de 4-2.

Les médaillés d’argent égyptiens sont: Mohamed Ramadan (-84 kg), Taha Mahmoud (+84 kg) et Yasmin Nassr Elgewily (-50 kg) ; et les médaillés de bronze sont: Ali Elsawy (-67 kg), la championne du monde Ahlam Youssef (-55 kg) et la championne olympique Feryal Ashraf Abdelaziz (-68 kg). A part les 9 médailles, l’Egypte a réalisé plusieurs 5es places par Aya Hesham (Kata dames), Menna Shaaban Okila (+68 kg) et Ahmed Aiman Lotfy (-67 kg). « Je suis totalement fier de la performance de tous les karatékas égyptiens, c’est un excellent début de saison pour tous les athlètes, même ceux qui n’ont pas réalisé de médailles ; ils ont toute la saison devant eux », souligne Hany Keshta, entraîneur de l’équipe dames.

2021, une saison parfaite

En effet, cette performance n’est pas une surprise, puisque les karatékas égyptiens sont habitués au podium. L’année dernière, cette discipline a abouti à sa gloire en remportant 2 médailles aux Jeux olympiques de Tokyo, dont une d’or et une de bronze. Puis en novembre dernier, le karaté égyptien a continué son élan lors des Mondiaux qui se sont déroulés à Dubaï aux Emirats arabes unis. Dans ce pays qui rit toujours à l’Egypte, les Pharaons ont occupé la 2e place au tableau de médailles des Mondiaux, juste derrière le Japon, pays fondateur du karaté. Avec 3 médailles d’or, 2 d’argent et 3 de bronze (8 médailles au total), l’Egypte est la vice-championne du monde de cette édition derrière le Japon qui s’est adjuré de la première place avec 4 médailles d’or, une d’argent et 2 de bronze (7 au total). « La saison dernière était parfaite pour le karaté égyptien, mais nous continuerons notre élan, l’Egypte possède des générations qui se succèdent et nous pourrions continuer notre trajet en tant qu’une grande nation de la discipline », conclut Al-Dahrawi.

 

Les médaillés

Or :

Abdalla Mamdouh Abdelaziz (-75 kg).

Youssef Emad Badawy (-84 kg).

Mazen Mohamed (+84 kg).

Argent :

Mohamed Ramadan (-84 kg).

Taha Mahmoud (+84 kg).

Yasmin Nassr Elgewily (-50 kg).

Bronze :

Ali Elsawy (-67 kg)

Ahlam Youssef (-55 kg)

Feryal Ashraf Abdelaziz (-68 kg).

5place :

Ahmed Aiman Lotfy (-67 kg).

Aya Hesham (Kata dames).

Menna Shaaban Okila (+68 kg).

 

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique