Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Neama, la petite star de l’haltérophilie égyptienne

Mirande Youssef, Lundi, 20 décembre 2021

En décrochant deux médailles d’or et une d’argent aux Championnats du monde d’haltérophilie en Ouzbékistan, Neama Saïd, 19 ans, s’est grandement illustrée. Portrait d’une athlète hors du commun.

Neama, seule haltérophile égyptienne à décrocher une médaille aux Championnats du monde.
Neama, seule haltérophile égyptienne à décrocher une médaille aux Championnats du monde.

Après être sortie d’un gros passage à vide, après la suspension de deux ans de la sélection égyptienne d’haltérophilie pour dopage, Neama Saïd a honoré l’haltérophilie égyptienne qui a retrouvé, grâce à son exploit, les années de gloire de cette discipline. Neama Saïd (64 kg) a suscité un tollé dans le milieu sportif en décrochant 3 médailles, 2 d’or et 1 d’argent, aux Championnats du monde qui se sont achevés la semaine dernière en Ouzbékistan. Elle est la seule à ce jour à faire un tel exploit aux Mondiaux parmi les 7 haltérophiles égyptiens (5 hommes et 2 dames) qui y ont pris part.

Neama a soulevé à l’arraché une barre de 106 kg et à l’épaulé-jeté une barre de 127 kg, réalisant un total de 233 kg. « J’ai décroché ma médaille d’or à l’arraché et l’argent à l’épaulé-jeté. J’ai eu la troisième médaille d’or pour avoir réalisé un total de 233 kg. Ces trois médailles me donnent de l’optimisme du fait qu’elles surviennent après deux années tristes pendant lesquelles la sélection d’haltérophilie a été écartée de toutes les compétitions », explique Neama.

En fait, en 2019, l’Egypte a été sanctionnée pour dopage à deux ans de suspension et à une amende de 200000 dollars. Ainsi, la sélection égyptienne d’haltérophilie a été écartée des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, ainsi que de toutes autres compétitions internationales. C’était un coup très dur pour un pays auquel l’haltérophilie a rapporté 11 médailles, dont 5 d’or, sur un total de 31 médailles décrochées au cours de ses 22 participations aux JO.

La jeune haltérophile, originaire du village d’Al-Mahsama à Ismaïliya, a fait ses débuts à l’âge de 10 ans avec des moyens d’entraînement très modestes. Elle découvre tôt qu’elle est douée pour ce sport. « Mon entraîneur a remarqué mon talent et m’a conseillé de poursuivre mes entraînements au club de l’Institution militaire à Ismaïliya. Quelques mois plus tard, je remporte une médaille d’or au Championnat national égyptien dans la catégorie des moins de 14 ans, avant de rejoindre l’équipe nationale à l’âge de seulement 13 ans », raconte Neama.

En 2018, Neama commence à attirer les regards vers elle grâce à ses exploits au niveau international. Elle remporte la médaille d’argent dans la catégorie des moins de 58 kg aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’été à Buenos Aires, ainsi que la médaille d’or dans la catégorie des moins de 63 kg aux Jeux africains de la jeunesse.

Concentrée et déterminée pour faire son premier exploit à la sélection dames, Neama était en stage de préparation fermé pendant 9 mois au Centre olympique de Maadi. « Pendant 9 mois, je ne pensais qu’à l’entraînement. Le secret de la réussite se trouve dans la détermination. Tout dépend de la volonté d’y arriver », dit-elle.

A 19 ans, Neama a encore l’avenir devant elle, mais la prochaine étape sera décisive. « Malgré toutes mes médailles, je n’ai rien réalisé jusqu’à présent. Je veux faire mieux. A l’image de mes idoles Nahla Ramadan et Sara Samir, j’espère devenir championne olympique. Et c’est à cet objectif que je veux me consacrer corps et âme », conclut-elle l

Les plus importantes médailles de Neama

2018 : Médaille d’argent (-58 kg) aux JOJ à Buenos Aires, 3 médailles d’or (-64 kg) aux Jeux africains juniors en Algérie.

2019 : Médaille d’or (-59 kg) aux Championnats du monde juniors aux Etats-Unis, une médaille d’argent (-64 kg) aux Championnats d’Afrique au Caire, une médaille d’argent à l’épaulé-jeté et de bronze à l’arraché et au total (-64 kg) aux Jeux africains de Rabat.

2021 : Deux médailles d’or à l’arraché et au total (-64 kg) et une médaille d’argent à l’épaulé-jeté aux Championnats du monde à Tachkent.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique