Samedi, 25 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Deux prouesses plutôt qu’une !

Marianne Youssef, Lundi, 13 décembre 2021

Les deux pongistes égyptiens Omar Assar et Dina Meshref se sont distingués lors de la 24e édition de la Ligue européenne des champions menant leurs clubs français respectifs Hennebont et Metz en quarts de finale. Retour sur deux parcours prometteurs.

Deux prouesses plutôt qu’une  !

Assar, le pongiste ambitieux d’Hennebont

Assar

Omar Assar, 29e mondial, a réalisé une performance en hissant son club au stade des quarts de finale. Il a remporté 5 matchs sur 6 contre de grands joueurs européens. « Je suis content de ma performance au sein du club français Hennebont auquel j’appartiens depuis mars 2020. Cette compétition est l’une des plus prestigieuses en tennis de table; elle oppose les meilleurs clubs européens et j’ai réussi un parcours sans faute. J’ai disputé 6 matchs avec optimisme et beaucoup de confiance en moi. J’ai gagné 5 matchs qui ont permis à mon équipe de parvenir aux quarts de finale à l’instar des grands clubs allemands », se réjouit Assar fièrement.

Assar évolue dans le club Garde de voeu Hennebont (GV Hennebont), un club de tennis professionnel qui n’accueille que les plus grands joueurs de la discipline. « Pour moi, c’était une grande fierté d’intégrer ce club deux saisons, en 2020 et 2021. C’était un véritable challenge, car je devais prouver l’excellence de mon niveau et j’ai réussi », souligne Assar.

Le parcours d’Assar au sein des clubs étrangers a débuté en 2006, alors qu’il appartenait à la sélection junior. Suite à ses qualifications, il se voit offrir par la Fédération Internationale de Tennis de Table (FITT) trois mois dans le club suédois de Falkenberg avec lequel il participe aux compétitions de la Ligue suédoise. « A l’issue de la saison, le club a été sacré champion de la ligue. Le président du club a souhaité me récompenser en m’invitant à poursuivre toute la saison », raconte Assar. Le pongiste égyptien a ensuite intégré le club de Copenhague au Danemark. Toujours grâce à ses performances, il reçoit une offre d’un autre club suédois, le club Halmstad, champion de la Ligue suédoise deux fois consécutives.

En 2015, Assar évolue au sein du club français de Marseille, l’un des grands noms de la Ligue européenne. Brillant, il est sélectionné par le club allemand Werder Bremen ; il devient le premier pongiste égyptien à rejoindre l’un des plus prestigieux clubs européens. « Je suis déterminé à réussir. J’ai acquis beaucoup d’expérience et mon jeu est très proche des meilleurs pongistes mondiaux. Mon objectif est d’obtenir une médaille aux Jeux olympiques de Paris en 2024 » l

Meshref : « Mon objectif est de figurer dans le top 20 »

Meshref  :

Depuis son arrivée au club français de Metz en 2021, Dina Meshref, 36e mondial, excelle et mène son club aux quarts de finale de la Ligue des champions. Sur les 3 matchs disputés, Dina en a remporté 2. « C’est une joie pour moi d’être à la hauteur de la confiance que les responsables du club ont placée en moi. Le club m’a offert les meilleures conditions d’entraînement et il a mis à ma disposition tous les moyens nécessaires à ma réussite. J’ai rencontré les meilleures joueuses mondiales et beaucoup de regards se sont portés sur moi. Je rêvais de jouer dans la Ligue européenne qui représente pour moi le meilleur championnat », affirme Dina.

Dina a un beau palmarès à son actif et une solide expérience. Sacrée deux fois championne d’Afrique, elle obtient la médaille d’or à trois reprises: aux Jeux panarabes de 2011, aux Jeux méditerranéens de 2018 et aux Jeux africains de 2019. En 2015, cette jeune pongiste commence sa carrière professionnelle au sein d’un club turc pour la saison 2015-2016. « Evoluer dans ce club m’a permis d’obtenir le statut de professionnelle, car j’ai disputé des matchs en championnat. Cela m’a permis également d’améliorer mon jeu offensif qui était alors l’un de mes points faibles. J’ai aussi accéléré mon rythme de jeu et j’ai gagné en rapidité au service », explique-t-elle.

Pour poursuivre sa carrière professionnelle, Dina a accepté de rejoindre les rangs d’un club suédois pour les saisons 2018-2019. Un plus pour elle. Puis en 2020, elle est accueillie par le club allemand Langstadt et participe au Championnat de la Bundesliga auprès de l’élite de la discipline. Dina a réalisé une prouesse en se qualifiant au niveau mondial; elle a gravi rapidement tous les échelons. De 92e joueuse mondiale en 2017, elle passe à la 40e place en 2018 pour être aujourd’hui en 36e position. Elle devient la première pongiste égyptienne à figurer en haut du classement. « Mon objectif est de figurer dans le top 20, je suis 36e actuellement, je dois améliorer mon jeu et obtenir de bons résultats au niveau mondial. J’espère également réaliser de bonnes performances aux JO de Paris en 2024 », conclut Dina.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique