Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Les Pharaons à l’épreuve de la Coupe arabe

Karim Farouk, Mardi, 30 novembre 2021

La Coupe arabe de la FIFA permettra au sélectionneur Carlos Queiroz de préparer les Pharaons à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et les barrages de la Coupe du monde.

Les Pharaons

Elle n’a la saveur ni d’une Coupe du monde ni d’une Coupe d’Afrique des Nations (CAN), mais cette Coupe arabe suscite beaucoup d’intérêt. Bien qu’elle existe depuis 1963, lorsque la Tunisie a remporté la première édition au Liban, cette édition est la première reconnue et organisée sous les auspices de la Fédération Internationale de Football (FIFA).

L’instance internationale a aussi choisi le Qatar en tant que pays hôte pour tester ses capacités à un an de la Coupe du monde 2022. Cette compétition (dont la dernière édition a eu lieu en 2012) regroupe les 23 pays du monde arabe qui jouent des qualifications, afin de désigner 16 finalistes divisés en 4 groupes dans un tournoi qui se déroulera du 30 novembre au 18 décembre.

Placés dans le groupe D, les Pharaons, qui comptent un titre en 1992, entameront leur parcours ce mercredi 1er décembre face au Liban. Ils affronteront ensuite le Soudan le 4 décembre avant de terminer la phase de poule contre l’Algérie le 7 décembre.

Le sélectionneur Carlos Queiroz a convoqué ses joueurs essentiels à l’exception de ceux évoluant en Europe, vu que la compétition n’est pas sur le calendrier international de la FIFA. Et comme à chaque rencontre de la sélection depuis son arrivée, le technicien portugais n’a pas manqué de surprises. Queiroz a convoqué 5 nouvelles figures sur sa liste de 23 joueurs, à savoir Mohamad Abdel-Moneim (22 ans), Omar Kamal (28 ans), Ossama Fayçal (20 ans), Hussein Fayçal (22 ans) et Marwan Dawoud (24 ans).

« Il faut soutenir les jeunes joueurs et les nouvelles figures, afin de leur donner la confiance et l’expérience nécessaires pour les prochains rendez-vous. Je veux un groupe de 40 joueurs pour choisir mes effectifs de la CAN et les matchs de barrage de la Coupe du monde. Il y a quelques semaines, personne ne pensait que certains joueurs seraient convoqués en sélection, maintenant vous les avez vus sur le terrain. Comme je l’ai toujours dit, la porte de la sélection est ouverte à tous les joueurs. Nous devons aussi regarder vers le futur et préparer les jeunes joueurs, afin d’assurer la continuité », a dit Queiroz.

Tester de nouvelles méthodes

Cependant, la polémique ne concerne pas les nouvelles figures, mais plutôt les habitués qui ont été écartés. Le milieu moteur de Zamalek, Tareq Hamed, et son coéquipier le gardien Mohamad Abou-Gabal ont été écartés du groupe.

Abou-Gabal, qui a perdu sa place à Zamalek après la lourde défaite contre Ahli 5-3, laisse le gardien titulaire d’Ahli et d’Egypte Mohamad Al-Chennawi avec, comme remplaçants, les jeunes Mahmoud Gad (23 ans) et Mohamad Sobhi (20 ans), qui n’ont disputé aucun match en sélection. Quant à Hamed, en grande forme avec Zamalek, il n’est pas du goût de Queiroz qui ne veut pas un milieu purement défensif à la N’Golo Kanté dans son schéma.

Cette Coupe arabe se présente comme une excellente opportunité pour le technicien portugais pour tester ses méthodes et les appliquer aux joueurs. En effet, depuis son arrivée à la barre des Pharaons en septembre dernier, Queiroz n’a disputé que 5 rencontres (4 matchs en qualification du mondial et un match amical) n’ayant disposé de ses poulains que pendant quelques jours seulement. C’est une chance de mettre à l’épreuve son groupe dans une compétition internationale, même si la majorité des participants ne vont pas aligner leurs équipes A.

Le sélectionneur des Pharaons s’est montré très clair quant à ses objectifs pour le tournoi. « Notre objectif de la Coupe arabe c’est de préparer nos joueurs pour les matchs de barrage de la Coupe du monde et la CAN. Cela ne veut pas dire que nous n’allons pas rivaliser pour le titre, mais notre objectif principal c’est la Coupe du monde. C’est notre rêve et le rêve d’une grande nation qui mérite d’être présente à cet événement à chaque édition », conclut Queiroz.

Liste des 23 joueurs

Gardiens : Mohamad Al-Chennawi (Ahli), Mahmoud Gad (Enppi), Mohamad Sobhi (Pharco FC).

Défenseurs : Ahmad Hégazi (Ittihad Jeddah, Arabie saoudite), Ahmad Fattouh, Mohamad Hamdi « Al-Wench » (tous Zamalek), Ayman Achraf, Akram Tawfiq (Ahli), Ahmad Yassin (Banque Ahly), Marwan Dawoud (Enppi), Mohamad Abdel-Moneim (Future FC).

Milieux : Amr Al-Soulaya, Hamdi Fathi, Mohamad Magdi « Afcha » (tous Ahli), Ahmad Sayed « Zizo », Moustapha Fathi (tous Zamalek), Ahmad Réfaat (Masri), Omar Kamal (Future FC), Mohannad Lachine (T. Al-Gueich).

Attaquants : Hussein Fayçal, Marwan Hamdi (tous Smouha), Mohamad Chérif (Ahli), Ossama Fayçal (Banque Ahly).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique