Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Dr Ashraf Sobhy : La priorité du ministère est de préserver la santé des sportifs égyptiens et des jeunes

Doaa Badr, Mardi, 24 mars 2020

Le ministre égyptien de la Jeunesse et du Sport, Dr Ashraf Sobhy, évoque les mesures prises par le ministère pour lutter contre le coronavirus et la manière dont les athlètes continuent leur préparation pour les Jeux Olympiques (JO) dans ces conditions.

Dr Ashraf Sobhy

Al-Ahram Hebdo : Quel est le rôle du ministère de la Jeunesse et du Sport durant le temps de suspension des activités sportives, qui s’étend jusqu’à la fin du mois de mars ?

Ashraf Sobhy : Conformément aux instructions du premier ministre égyptien, Moustapha Madbouli, nous avons pris la décision de suspendre toutes les activités sportives pour 2 semaines afin d’empêcher la propagation du coronavirus. Notre priorité est de préserver la santé des sportifs égyptiens et des jeunes. Nous nous trouvons dans une situation sans précédent pour le monde entier et nos pensées vont vers tous ceux qui sont touchés par cette crise.

Nous sommes solidaires avec l’ensemble de la société et faisons tout notre possible pour contenir le virus. Nous avons en outre pris la décision de fermer les établissements sportifs à 19h et quelques clubs ont décidé par la suite de fermer leurs établissements jusqu’à la fin de ce mois. En ce qui concerne le centre d’entraînement des sélections à Maadi, nous l’avons fermé pour désinfection avant de le rouvrir. Notre rôle est de préserver la santé de nos jeunes tout en cherchant des nouvelles idées d’activités pour eux.

— Quelles sont ces nouvelles idées ?

— Dès mon arrivée à la tête du ministère, j’ai travaillé avec tous les responsables pour introduire la technologie dans nos activités. Pendant la suspension des activités sportives, nous pouvons donc offrir des activités électroniques pour les jeunes dans les différents domaines. De plus, nous allons lancer des compétitions de jeux électroniques, une discipline qui aura un rôle très important durant cette période.

— Jusqu’à présent, le Comité International Olympique (CIO) maintient le déroulement des JO aux dates prévues, mais dimanche dernier, le CIO a ouvert la porte à un éventuel report des Jeux …

— La semaine dernière, nous avons eu une conférence téléphonique avec Thomas Bach, président du CIO. Il a confirmé que le CIO restait pleinement engagé vis-à-vis des JO 2020 de Tokyo, du 24 juillet au 9 août, tout en précisant qu’à un peu plus de quatre mois de l’ouverture de ces Jeux, il n’était pas nécessaire de prendre de décisions radicales et que toute spéculation à ce stade serait contreproductive. Le CIO encourage tous les athlètes à continuer de se préparer pour les JO du mieux qu’ils peuvent et souligne qu’il est confiant que les nombreuses mesures prises par les autorités dans le monde entier aideront à contenir la situation quant au virus du Covid-19. Donc, jusqu’à ce moment, les JO auront lieu comme prévu et nous devons travailler selon cette information tout en protégeant la santé de nos athlètes, même si le CIO a ouvert la porte à un éventuel report en annonçant qu’il se donnait 4 semaines pour discuter de l’organisation des JO de Tokyo.

— Cela veut-il dire que les athlètes continuent leur préparation pour les JO ?

— Il faut savoir que dans le monde entier, tous les programmes de préparation sont perturbés. Toutes les éliminatoires qualificatives pour les JO qui étaient prévues en février et mars ont été reportées. De plus, l’Egypte et la plupart des pays européens ont suspendu leurs vols. Donc, nous sommes obligés de rester en Egypte jusqu’à la fin du mois de mars. Personne ne peut faire de pronostics quant à l’avenir. Nous nous trouvons dans une situation sans précédent et travaillons au jour le jour, selon le développement de la situation en Egypte et dans le monde entier.

— Comment les athlètes qualifiés ou pas encore qualifiés pour les JO pourront-ils se préparer pour l’événement ?

— Bien sûr, la situation relative au virus du Covid-19 a également un impact sur les préparatifs pour les JO et évolue de jour en jour. Je suis en contact continu avec le Comité olympique égyptien et les Fédérations nationales pour trouver la meilleure solution pour nos athlètes, dont la santé est notre priorité. Actuellement, il n’y a pas de regroupements pour les équipes nationales jusqu’à la fin de ce mois, mais les athlètes suivent des programmes individuels, afin de maintenir leur condition physique et leur niveau. A partir du 1er avril, les athlètes qui se préparent pour les JO ou pour les éliminatoires qualificatives pour les JO devront poursuivre leur programme de préparation en prenant des précautions extrêmes.

Les regroupements se feront en petit nombre et les médecins joueront un grand rôle dans la direction des entraînements en coopération avec les entraîneurs afin de protéger la santé de nos athlètes. Nous continuerons à agir de manière responsable. Toutes les mesures sont prises pour préserver la sécurité et les intérêts des athlètes, des entraîneurs et des encadrements techniques.

— Pensez-vous que les JO aient lieu aux dates prévues ?

— Nous continuerons de suivre la situation 24h sur 24 et sept jours sur sept. Je crois que le CIO ne voulait pas prendre de décision trop tôt, mais la décision sera prise selon le développement de la situation. Je crois que l’idée de reporter les Jeux d’une année est l’option la plus valable, surtout avec l’augmentation du nombre de personnes atteintes par le coronavirus. J’espère que la situation s’améliorera, je reste optimiste malgré tout .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique