Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Un tirage au sort peu clément pour les clubs égyptiens

Mohamad Mosselhi, Mardi, 11 février 2020

Mis à part Pyramids FC, les représentants de l’Egypte dans les compétitions africaines interclubs vont avoir des rencontres assez éprouvantes lors des quarts de finale de deux compétitions continentales.

Un tirage au sort peu clément pour les clubs égyptiens
Battu 0-5 lors de l'édition précédente, Ahli va rencontrer Sundowns une autre fois cette saison. (Photo : Mohamad Maher)

Le tirage au sort des quarts de finale des compé­titions africaines interclubs qui a eu lieu mercredi 5 février au Caire n’a pas été en faveur des équipes égyptiennes, qui vont devoir affronter de puissantes équipes. En Ligue des champions, Zamalek aura un rendez-vous assez difficile contre les Tunisiens de l’Espérance de Tunis (voir principal). Quant à Ahli, qui est en quête d’une neuvième étoile, la première depuis 2013, il sera chargé d’une double mission contre les Sud-Africains de Sundowns. Premièrement, surmonter l’obstacle de cette équipe puissante et poursuivre son parcours dans la com­pétition.

Deuxièmement, prendre sa revanche contre les Sud-Africains qui ont humilié le champion d’Egypte au même tour de l’édition précédente, avec une large victoire de 5-0 à l’aller avant que les Rouges n’arrivent à réaliser une petite victoire de 1 à 0 au Caire. « La rencontre contre Sundowns sera très difficile, mais les autres aussi. Car quand tu dis quarts de finale, tu parles alors des 8 meilleures équipes du continent et il n’y a pas de place pour des rencontres faciles », indique Sayed Abdel-Hafiz, directeur du secteur foot à Ahli. « En ce qui concerne la défaite de l’année dernière, l'on cherche seulement à se qualifier au tour suivant sans regarder derrière. Notre objectif est clair, celui de remporter le titre et on ne pense pas à une autre chose », a-t-il ajouté. Le match va avoir lieu le 28 ou 29 février au Caire et le retour une semaine après en Afrique du Sud. En Coupe de la CAF, Masri aura à son tour un rendez-vous très difficile contre les Marocains de Renaissance de Berkane, finaliste de la dernière édition de la compétition. Le problème ne réside pas seulement dans la puissance de l’adversaire, mais aussi dans la performance médiocre de Masri dans le championnat, de sorte que le directeur technique de l’équipe, Ihab Galal, a démissionné de ses fonctions avant que l’admi­nistration du club ne lui redonne sa confiance pour conduire l’équipe lors de cette période critique. Quant à Pyramids FC, il aura une mission facile contre les Zambiens de Zanaco qui ne devraient pas poser de grands problèmes au représentant de l’Egypte vu la grande différence qui existe entre les deux équipes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique