Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Taekwondo : Les Egyptiens brillent sur le sable

Doaa Badr, Mardi, 15 octobre 2019

Avec succès, l’Egypte a organisé, du 11 au 13 octobre à Sahl Hachich, à Hurghada, la 3e édition des Championnats du monde de taekwondo de plage. Les athlètes égyptiens ont réussi une belle performance en remportant 18 médailles.

Taekwondo : Les Egyptiens brillent sur le sable
L'Egypte a organisé une compétition idéale à Hurghada.

Brisant la loi de la gravité, l’équipe coréenne de taekwondo a effectué une démonstration à couper le souffle lors de la cérémonie d’ouverture de la 3e édition des Championnats du monde de taekwondo de plage qui ont eu lieu du 11 au 13 octobre à la plage de la Piazza à Sahl Hachich (Hurghada).

La performance de l’équipe coréenne a subju­gué le public. Les sportifs ont brisé des plan­chettes en bois au son d’une chanson tradition­nelle coréenne version rock. Les taekwondoïstes ont surpris l’audience en brisant à la suite 10 planchettes de pin en l’air. Les yeux bandés et dirigés par le son des cloches activées par leurs coéquipiers, les athlètes ont brisé des plan­chettes avec des mouvements acrobatiques qui unissent le taekwondo à la gymnastique. A la fin du spectacle, une bannière sur laquelle l’on pouvait lire « One World, One Taekwondo » est descendue sur scène. Tout ce spectacle était purement génial, époustouflant et a attiré de nombreux fans à suivre le défilé des athlètes de près d’un kilomètre, le long de la mer, depuis leur hôtel jusqu’au tapis de compétition. « Notre but était d’organiser une compétition très vive qui attire l’attention de tout le monde tout en offrant au monde une image jeune de l’Egypte », a déclaré Azza Al-Fouly, présidente du Comité organisateur des Mondiaux.

Bien que la compétition n’ait pas été à la hauteur de la démonstration de l’équipe inter­nationale coréenne, les épreuves de free style par équipe et en pair valaient le détour. L’épreuve en duo est une nouveauté en taekwondo. Comme en patinage artistique, les athlètes doivent danser avec les mouvements du taekwondo en envoyant un message de paix. « Notre but est de faire du taekwondo un sport plus attirant pour le public », déclare Dr Chugwon Choue, président de la Fédération mondiale de taekwondo, tout en remerciant tous les athlètes participants et le général Ahmad Fouly, président de la Fédération afri­caine, pour la belle organisation. De son côté, Fouly a affirmé que le but principal de l’orga­nisation de ces Mondiaux était de présenter la belle figure de l’Egypte sur la plage de la plus belle ville balnéaire de la mer Rouge.

Cette édition des Mondiaux de taekwondo de plage, organisée par la Fédération africaine, a accueilli 76 athlètes représentant 14 pays. L’Egypte était représentée par une forte délégation composée de 23 athlètes qui ont participé à toutes les épreuves : Recognized Poomsae (individuel, équipe, paire) Free style Poomsae (individuel, équipe, Paire), Technical Breaking, Free style Dynamic Kicks et Breaking Challenge. « C’était une grande opportunité d’avoir des Mondiaux chez nous. Donc, nous avons décidé d’envoyer des athlètes dans toutes les épreuves et le résultat était parfait », souligne Amr Sélim, président de la Fédération égyptienne.

La performance égyptienne à ces Mondiaux a effectivement été inattendue avec 18 médailles, dont l’une d’or, 6 d’argent et 11 de bronze. La vedette de l’équipe égyptienne c’est Ahmad Hassan, médaillé d’or en Technical Breaking High kick en réalisant un record des Mondiaux avec 2.65 m. Les médailles d’argent ont été obtenues en individuel fille (-17 ans), individuel garçons (-17 ans), équipe garçons (-17 ans), équipe hommes (+17 ans), équipe dames (+17 ans) et en paire (+30 ans). Et les médailles de bronze ont été décrochées par l’équipe filles (-17 ans), en paire (-17 ans), en individuel dames (-30 ans), en paire (-30 ans), en paire (+17 ans), en individuel garçons (-17 ans), en paire free style, en équipe free style, en individuel hommes free style (-17 ans), en free style Breaking et Breaking Challenge. « Il est à noter que c’est la première fois dans l’histoire que nous participons à ces Mondiaux. L’équipe égyptienne de pomsae est très nouvelle. Et la performance égyptienne à ces Mondiaux jouera un grand rôle dans le développement de la discipline en Egypte », souligne Wessam Al-Ghamri, directeur technique de la sélection nationale de pomsae.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique