Mercredi, 24 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Zamalek dans l’incertitude

Mohamad Mosselhi, Mardi, 01 octobre 2019

L’équipe sénégalaise Génération Foot, pourtant déjà au Caire, ne s’est pas présentée au match l’opposant à Zamalek, dimanche à Alexandrie, en raison d’un différend sur le lieu de cette rencontre qualificative pour les 8es de finale de la Ligue des champions d’Afrique. C’est donc la CAF qui tranchera sur le sort des deux équipes.

Zamalek dans l’incertitude
Zamalek est arrivée au Stade de Borg Al-Arab à Alexandrie dimanche dernier, mais les visiteurs ne se sont pas présentés.

« La Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé de se pencher sur les circonstances entourant le match retour du tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique Total 2019/2020 entre Zamalek (Egypte) et Génération Foot (Sénégal) qui devait avoir lieu au cours du week-end. Les organes compétents de la Confédération africaine de football examinent actuellement le dossier et se prononceront dans les meilleurs délais sur les prochaines étapes », a déclaré la CAF dans un communiqué officiel publié sur son site officiel dimanche 29 septembre. Et ce, après l’annulation de la rencontre qui devait opposer les deux équipes au stade de Borg Al-Arab à Alexandrie. L’arbitre de la rencontre a dû attendre 15 minutes sur le terrain, en présence seulement des joueurs de Zamalek, avant de siffler l’annulation de la rencontre à cause de l’absence de l’équipe sénégalaise. Depuis une semaine, cette rencontre faisait, en effet, l’objet de problèmes entre les deux équipes.

Ce match retour des 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique était initialement prévu le samedi 28 septembre, au stade de Petro Sport au Caire. Mais Zamalek, hôte de la rencontre, avait déclaré jeudi que le stade de Borg Al-Arab d’Alexandrie allait finalement accueillir la rencontre le dimanche 29 septembre. Le club a expliqué ces modifications de lieu et de date par le refus des autorités égyptiennes d’assurer la sécurité de cette rencontre au Caire.

Zamalek a alors demandé à la CAF de ratifier ces modifications. La confédération a accepté et a envoyé deux lettres officielles aux clubs égyptiens et sénégalais. Mais Génération Foot a refusé ces nouvelles modifications. « Je ne comprends pas l’attitude de la délégation sénégalaise qui refuse de se déplacer à Alexandrie, le nouveau lieu de la rencontre », a déclaré Mortada Mansour, président de Zamalek, suite à l’échec de ses négociations avec les responsables du club sénégalais vendredi 27 septembre. « Il n’en est pas question. L’information a circulé ici au Caire et sur les réseaux sociaux. Dans un premier temps, nous avons cru à une blague. Ainsi, quand on a été saisi officiellement, on n’en revenait pas », a déclaré Talla Fall, le directeur de la communication de Génération Foot à la presse sénégalaise vendredi 27 septembre.« A notre niveau, on n’a même pas cherché à savoir à quoi jouaient les dirigeants de Zamalek. On est plus que jamais motivés à jouer ce match le samedi. Il n’est pas question de changer ni la date ni le lieu. On est bien dans notre hôtel et on a pris toutes les dispositions pour que notre équipe joue ici au Caire. On ne va pas céder à la pression encore moins à l’intimidation », a-t-il ajouté.

Des Sénégalais intransigeants

En effet, les Sénégalais comptent sur l’article 9 du chapitre 9 du règlement de la compétition qui stipule : « Le lieu, le jour (vendredi, samedi ou dimanche) ainsi que l’heure du coup d’envoi des matches du deuxième tour préliminaire sont fixés par la fédération hôte qui en informera le secrétariat général de la CAF, l’équipe adverse, les arbitres et le commissaire, au moins quatorze (14) jours avant le match. Après ce délai, ni l’heure du coup d’envoi, ni le jour du match, ni le lieu du match ne peuvent être changés sauf en accord écrit entre les deux équipes communiqué à la CAF ». Les Sénégalais se sont donc dirigés vers le stade de Petro Sport vendredi 27 septembre pour effectuer leur entraînement principal précédant la rencontre, mais les responsables du stade ont refusé de les accueillir. Le jour suivant, ils se sont de nouveau dirigés vers ce même stade dans l’idée de disputer la rencontre, mais la situation n’était pas différente de celle de vendredi.

Pour les Sénégalais, qui ont remporté l’aller 2 à 1, il y a deux semaines à Dakar, les raisons des modifications sont inexplicables, surtout que le stade de Moqaouloun qui se trouve aussi au Caire a accueilli une rencontre du Championnat égyptien, opposant Moqaouloun à Smouha et la sécurité n’a fait aucune remarque concernant le lieu de la rencontre. De l’autre côté, les responsables de Zamalek ont indiqué que la décision de modifier le lieu et la date de la rencontre était celle de la sécurité et non leur propre décision. La CAF est priée de donner rapidement sa décision suite à cette crise, sachant que le tirage au sort des 8es de finale de la compétition continentale aura lieu mercredi 9 octobre au Caire. Avant cela, la CAF doit donc désigner le nom de la 16e équipe qualifiée à ce tour : Zamalek ou Génération Foot.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique