Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Boxe, une nouvelle étoile est née

Doaa Badr, Mardi, 21 mai 2019

En remportant la médaille d’or au tournoi international de Russie, Yosry Rezk a prouvé qu’il était un élément solide de la sélection de boxe égyptienne et a confirmé son niveau dans la perspective de la qualification olympique.

Boxe, une nouvelle étoile est née
Yosry Rezk (à gauche) vise une médaille aux Mondiaux.

Yosry rezk est devenu la nouvelle star de la boxe égyptienne après avoir remporté la médaille d’or en +91 kg lors du tournoi international de Konstantin Korotkov Memorial, qui s’est déroulé la semaine dernière en Russie. L’Egypte a participé à cette compétition avec 6 boxeurs, soit Abdel Rahman Aly (52 kg), Omar Awady (69 kg), Ahmed Hossam (75 kg), Abdel Rahman Orabi (81 kg), Yousef Karar (91 kg) et Yosry Rezk (+91 kg). L’équipe, qui est conduite par le directeur technique Saïd Hassan et l’expert Cube Francisco, a remporté 2 médailles, une d’or, décrochée par Rezk, et une d’argent, obtenue par Yousef Karar. « Je suis très heureux et très fier de cette médaille. Ce tournoi est inscrit au calendrier de la Fédération internationale de boxe, donc grâce à cette médaille, j’ai récolté des points très précieux pour améliorer mon classement mondial avant les Mondiaux, ce qui me permet d’avoir un meilleur tirage au sort », a souligné Rezk.

En Russie, Rezk a réalisé un parcours exceptionnel. En demi-finales, il a battu le boxeur d’Ouzbékistan, Mybinov Ygylbek, sur le score de 4-1. Puis il a remporté la finale contre un autre athlète d’Ouzbékistan, Myllozonov Lazizbek, sur le score de 5-0. « Ce tournoi était d’un très haut niveau, avec la présence des meilleurs athlètes au monde, surtout de pays qui se trouvent proches de la Russie », a dit Rezk.

Malgré un arrêt de près de 4 mois en raison du service militaire, l’Egyptien a bien débuté la saison avec l’équipe nationale. Il a remporté une médaille de bronze au tournoi international d’Algérie. Puis il a effectué, avec la sélection nationale, un stage de préparation de 23 jours à Cuba, juste avant le tournoi de Russie. « Cuba est l’une des grandes nations de la discipline, donc, j’ai beaucoup profité du camp de préparation qui s’y est déroulé. J’ai acquis beaucoup d’expérience en m’entraînant avec les boxeurs cubains. En effectuant des matchs contre ces athlètes, mon niveau s’est nettement amélioré, et ma technique et ma vitesse ont augmenté », s’est réjoui le boxeur égyptien.

Un amour fort pour la boxe

Agé de 26 ans, il a commencé à pratiquer la boxe à l’âge de 8 ans au club Olympique d’Alexandrie. Son amour pour ce sport de combat était fort et il a pratiqué la discipline pour effectuer des combats. Depuis ses débuts, il a remporté des médailles aux Championnats nationaux, mais n’a toutefois jamais pensé à être professionnel ou à intégrer la sélection nationale et consacrer sa vie à la boxe. Ainsi, il n’a jamais participé à des tournois internationaux juniors. Ce n’est qu’en 2016 qu’il a intégré l’équipe égyptienne et commencé sa carrière internationale. Malgré son manque d’expérience internationale, il s’est distingué très vite et a commencé à remporter des médailles internationales. 2018 a été l’année de sa révélation sur la scène internationale, puisqu’il a remporté la médaille d’or aux Jeux méditerranéens d’Almeria en Espagne ainsi que la médaille de bronze aux Championnats d’Afrique, qui étaient ses premiers Championnats continentaux.

Aujourd’hui, Rezk paraît beaucoup plus expérimenté, tout en sachant bien qu’il a besoin d’une excellente préparation et d’une concentration totale pour atteindre ses buts. Cette année, il a deux objectifs principaux : les Jeux Africains (JA), qui auront lieu du 19 au 31 août au Maroc, et les Championnats du monde, qui se tiendront du 7 au 21 septembre en Russie. Mais avant ces deux compétitions majeures, il doit disputer le tournoi international du Kazakhstan. « Cette saison, je vise une médaille aux JA et une médaille aux Mondiaux. Mais mon rêve est de remporter une médaille aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2020 », déclare Rezk.

Rappelons qu’au début des années 2000, l’Egypte comptait parmi les meilleures nations de boxe au monde, avec Cuba et la Russie. C’était l’âge d’or de la boxe égyptienne et la sélection nationale avait réalisé une excellente performance aux JO d’Athènes 2004, remportant 3 médailles olympiques, soit une d’argent et 2 de bronze. Rezk et ses coéquipiers espèrent bien rééditer ces exploits, et possèdent toutes les qualités pour réaliser cet objectif.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique