Mercredi, 24 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Un derby arabe

Mohamad Mosselhi, Mardi, 13 novembre 2018

La sélection nationale affronte la Tunisie vendredi 16 novembre, à Alexandrie, dans le cadre des qualifications pour la CAN 2019. Déjà qualifiée, l’Egypte veut évaluer sa puissance face à un rival de taille comme la Tunisie.

Un derby arabe

Ce vendredi, Javier Aguirre, directeur technique des Pharaons, est au rendez-vous avec un premier test sérieux. Ses joueurs affrontent la sélection tunisienne à l’occasion d’un match comptant pour la 5e journée des qualifications pour la CAN 2019, au stade de Borg Al-Arab, à Alexandrie. L’entraîneur mexicain, à la tête de l’équipe nationale depuis août dernier, a beaucoup séduit avec les 3 victoires de l’équipe face au Niger et eSwatini à deux reprises. Mais la performance offensive des Pharaons, sous la direction d’Aguirre, fait toujours l’objet d’une question. Est-ce que ce succès offensif de l’équipe nationale égyptienne est dû au travail du nouvel entraîneur ou du fait du niveau modeste de ses adversaires ?

La performance des Pharaons lors de la rencontre de vendredi apportera la réponse. Car la sélection tunisienne figure parmi les grandes équipes d’Afrique et était l’une des 5 représentantes du continent au dernier Mondial. La Tunisie est à la tête du groupe avec 12 points et 4 victoires successives, soit 3 points de plus que l’Egypte. Cette dernière possède 9 points, 3 victoires et une seule défaite, contre la Tunisie, lors du match d’ouverture du groupe. Il est certain que les Pharaons ont le désir de se venger de leur précédente défaite et de prendre la tête du groupe. « La rencontre contre la Tunisie est pour nous une bonne occasion de confirmer nos performances passées face à une puissante sélection. De même, cette rencontre est importante pour les Pharaons, surtout qu’on cherche à prendre la tête du groupe », a expliqué Hani Ramzi, entraîneur de la sélection.

Des questions sur le choix des joueurs

Ce dernier a dû défendre la décision du cadre technique des Pharaons concernant la non-convocation de l’ailier d’Ahli, Walid Soliman, et du défenseur de Zamalek, Mahmoud Alaa, malgré leur bonne prestation avec leurs équipes respectives. Le premier est le seul joueur de poids dans l’effectif d’Ahli, alors que le second est l’actuel buteur du championnat, avec 8 frappes jusqu’à présent. « Soliman et Alaa sont de bons joueurs, mais le cadre technique de la sélection a sa propre stratégie en ce qui concerne la convocation des joueurs. Ce duo pourrait avoir un rôle dans une future sélection », a expliqué l’adjoint d’Aguirre.

Aguirre a dévoilé sa liste des joueurs convoqués pour ce match la semaine dernière. Pas de grandes surprises, si ce n’est la sélection du milieu d’Ahli, Amr Al-Soulaya, seul nouveau joueur parmi les convoqués. Mais son sort reste incertain après sa blessure lors de la finale de la Ligue des champions d’Afrique. Une bonne nouvelle pour Aguirre est le retour du milieu d’Arsenal, Mohamad Al-Nenni, qui sera prêt pour cette rencontre après avoir guéri de sa blessure. La vedette des Pharaons, Mohamad Salah, est aussi prêt pour cette rencontre attendue par Aguirre, par les Egyptiens et aussi par les joueurs internationaux d’Ahli et de l’Espérance.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique