Jeudi, 25 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Les Derviches retrouvent le goût de la victoire

Mohamad Mosselhi, Mardi, 23 octobre 2018

L'entraîneur portugais Jorvan Vieira est retourné à Ismaïli afin d’améliorer les résultats de l’équipe, qui a fait un mauvais début de saison. La victoire contre Pyramids vendredi 19 octobre est le signe que les Derviches sont sur la bonne voie.

Les Derviches retrouvent le goût de la victoire
(Photo : Al-Ahram)

Jorvan Vieira, nouveau directeur technique d’Ismaïli, a fait un bon départ avec les Derviches en menant l’équipe vers une victoire méritée de 2-0 contre Pyramids, vendredi 19 octobre, à l’occasion d’un match comptant pour la 11e journée du Championnat égyptien. Une victoire importante pour Ismaïli face à un club puissant, qui a subi sa première défaite de la saison. « Je suis très satisfait de la performance de l’équipe contre Pyramids. Il est trop tôt pour parler de succès, mais le travail du nouveau directeur technique a déjà porté ses fruits sur l’organisation de l’équipe sur le terrain », a indiqué Ibrahim Ossman, président d’Ismaïli.

En effet, Jorvan Vieira est un entraîneur connu en Egypte au vu de ses expériences précédentes, déjà avec Ismaïli, et avec Zamalek et Smouha. Sa nomination à la tête du cadre technique des Derviches est donc la bienvenue, l’équipe ayant beaucoup souffert du passage de son prédécesseur Kheïreddine Madoui. Malgré un bon début de saison, avec un match nul (1-1) contre Ahli à l’occasion de l’ouverture du championnat, Ismaïli n’a pas réussi à s’exprimer dans les rencontres suivantes, enregistrant une série de mauvais résultats, et l’entraîneur algérien a dû céder sa place suite à deux défaites successives de l’équipe, contre Talaë Al-Gueich (0-3) et Smouha (1-3) respectivement, en septembre dernier.

Des lacunes à combler

Deux victoires, trois matchs nuls et trois défaites ont relégué l’équipe à la 11e place du championnat. Une situation inaccep­table pour les dirigeants, le club ayant terminé à la seconde place la saison dernière. « Le problème est qu’avec ces mauvais résul­tats, les joueurs ont commencé à perdre confiance en eux. Mais la victoire contre Pyramids est positive, moralement et technique­ment », explique Mohamad Sadeq, le milieu international de l’équipe. Et ce, même si l’entraîneur portugais reste réaliste en ce qui concerne le futur, confirmant que l’effectif souffre de nom­breuses lacunes à plusieurs postes.

Le club peine à garder des stars du ballon rond, faute de moyens financiers. Ibrahim Hassan, Bahaa Magdi, Mohamad Awad, Mohamad Fathi et Diego Calderon ont quitté le club l’été dernier. Les deux premiers ont signé pour Zamalek. Quant au gardien international Awad, il s’est tourné vers l’Arabie saoudite, à Al-Wehda. Mohamad Fathi a préféré Pyramids. Le Colombien Calderon, buteur de l’équipe la saison dernière, joue actuellement en Arabie saoudite avec Al-Faysali. « La victoire contre Pyramids était importante, mais ça ne veut pas dire qu’on a réalisé nos objectifs. Nous devons travailler davantage et remédier à quelques faiblesses dans certains postes », indique Vieira.

Selon le président du club, l’administration va répondre à toutes les exigences de l’équipe, surtout avec les nombreux engage­ments cette saison au niveau local, régional et continental.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique