Vendredi, 14 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Egypte-Koweït : Un nul qui inquiète

Karim Farouk, Mardi, 29 mai 2018

Le sélectionneur Hector Cuper a testé différents joueurs et formules lors du match de préparation au Mondial contre le Koweït, vendredi 25 mai. Si le résultat (1-1) inquiète certains supporters, la rencontre permettra au technicien argentin de faire les derniers ajustements avant le grand événement.

Egypte-Koweït : Un nul qui inquiète
Déployé sur le flanc droit, Amr Warda a fait un grand effort mais sans concrétiser ni créer de grandes menaces. (Photo : Reuters)

Tenue en échec par le Koweït (1-1) vendredi 25 mai, au Koweït, la sélection égyptienne a suscité beaucoup d’inquiétude à moins de 20 jours du coup d’envoi de la Coupe du monde en Russie. Pas de victoire, pas de spectacle et une frustrante impuissance offensive du septuple champion d’Afrique (46e mondial) face à une petite nation de football (160e mondial), qui a fait du bon travail ce soir-là à domicile.

L’Egypte a concédé un but dès la 7e minute, avant qu’Ayman Achraf ne marque le but d’égalité à la 80e minute du match. Un nul amer qui conclut le troisième match de préparation des Pharaons pour la Coupe du monde, après les défaites face au Portugal (2-1) et à la Grèce (1-0) en mars dernier. « Un nul c’est mieux que la défaite bien sûr. Je suis sûr que les supporters sont inquiets des résultats, même s’il ne s’agit que de matchs amicaux. Moi, je suis concerné par d’autres aspects, comme le jeu et certains joueurs. Aujourd’hui, je voulais tester de nouvelles formules en début de ce camp de préparation. Nous sommes en fin de saison et certains joueurs étaient déjà en repos et avaient donc besoin de reprendre le rythme », a dit le sélectionneur Hector Cuper après le match.

Privé déjà de Mohamad Salah, sa source d’inspiration qui disputait la finale de la Ligue d’Europe, samedi 26 mai, avec Liverpool, le technicien argentin a plutôt aligné une équipe B face au Koweït pour faire le point sur plusieurs joueurs avant d’annoncer sa liste finale de 23 joueurs lundi 4 juin. Le gardien d’Ahli, Chérif Ekrami (35 ans), a débuté dans les cages pour la première fois depuis novembre 2017.

Ekrami a souffert d’un début d’année difficile, lors duquel il a perdu sa place à Ahli et en équipe nationale en faveur de Mohamad Al-Chennawi, et Cuper avait besoin de le voir en action. Bien qu’il ait encaissé un but en début de partie, il s’est montré confiant et calme et a même fait plusieurs parades impressionnantes pour maintenir l’écart à un seul but.

Au poste de latéral gauche, le défenseur de Lens Karim Hafez a fait son retour en sélection après une longue période de blessure, mais ne s’est toujours pas présenté comme un remplaçant fiable du titulaire Mohamad Abdel-Chafi. En revanche, Ayman Achraf, entré en deuxième période, a convaincu, marquant le but d’égalité. Au poste de numéro 10, Mahmoud Abdel-Razeq « Chikabala » a fait quelques éclats, mais n’a toujours pas montré l’inspiration dont fait preuve le titulaire Abdallah Al-Saïd lorsqu’il orchestre le jeu des Pharaons.

Encore deux matchs avant le Mondial

Dans sa quête éternelle d’une pointe d’attaque efficace, Cuper a débuté avec Ahmad Hassan « Kouka », avant de faire jouer l’attaquant de Masri Ahmad Gomaa, qui vient de lancer sa carrière internationale. Bien que constamment sollicités, tous deux ont été inexistants jusqu’à l’entrée en jeu de Marwan Mohsen, imposant face aux défenseurs et qui a su remporter les duels aériens.

La performance de l’équipe égyptienne s’est beaucoup améliorée en deuxième période avec l’entrée des titulaires, notamment Abdallah Al-Saïd, Mahmoud Hassan « Trezeguet » et Mahmoud Abdel-Moneim « Kahraba ». Ils ont d’entrée mis en évidence leur talent, leur capacité à accélérer et à éliminer. Ainsi, ils ont pu faire replier les Koweïtiens dans leur propre zone jusqu’à égaliser au score.

« Nous avons besoin de travailler sur certains aspects concernant certains joueurs et aussi concernant notre système de jeu en général. Nous avons encore deux semaines avant la Coupe du monde et c’est assez de temps pour que les joueurs soient prêts », a dit Cuper.

Les Pharaons disputent deux épreuves finales avant le voyage en Russie : contre la Colombie le 1er juin à Bergame (Italie) et contre la Belgique le 6 juin à Bruxelles. Pour Cuper, la période des essais est à présent terminée et il travaillera sur son échiquier principal afin d’être prêt pour le duel face à l’Uruguay le 15 juin prochain, en début de son parcours au Mondial.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique