Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Khaled Farouq: « C’est une performance qui révèle le bon avenir du tennis féminin »

Mardi, 21 mai 2013

Khaled Farouq, directeur technique de la sélection féminine de tennis, revient sur l’exploit qui lui a permis, pour la première fois, d’améliorer son classement lors de la Coupe de la Fed qui s’est achevée la semaine dernière en Moldavie.

Khaled Farouq

Al-ahram hebdo : La sélection fémi­nine a pu atteindre, pour la pre­mière fois, le groupe II euro-africain à la Coupe de la Fed qui s’est achevée la semaine dernière en Moldavie. Qu’en dites-vous ?

Khaled Farouq : Ce succès est d’une importance capitale, car il reflète le bon niveau de la sélection qui a pu réaliser cette performance pour la première fois de son histoire. Cette performance est aussi un bon début pour le tennis féminin qui n’a jamais atteint le groupe II de la Coupe de la Fed. Les filles ont remporté tous les matchs disputés. Ainsi, l’Egypte s’est classée première de sa poule com­posée de l’Arménie et de la Moldavie. L’Egypte a pu se qualifier au groupe II, car seules les deux premières équipes au classement final sont classées dans le groupe II. Durant les 3 dernières années, l’Egypte était classée entre les 5e et 8e places. Ce n’est qu’en 2010 qu’elle a pu remporter la 3e place. C’est une perfor­mance qui révèle le bon avenir du tennis féminin.

— Quel a été le niveau de la compé­tition en Moldavie ?

Fef

— La mission des tenniswomen n’était pas facile dans une compétition de très haut niveau. Ce tournoi a réuni les meilleures équipes africaines et euro­péennes, et des sélections qui comptent des joueuses mieux classées que les nôtres. L’Egypte faisait partie de la poule A. Cet exploit est, en fait, le résultat de 5 matchs joués : 2 individuels, 2 doubles et le match final. L’Egypte a pu battre l’Ar­ménie 3-0 en individuel et 2-1 en double. Elle a pu aussi battre Malte 3-0 à l’indi­viduel et 2-1 en double. Le match final était contre la Moldavie, le vainqueur de la poule C, où l’Egypte a remporté le match sur le score de 2-0. C’est le match le plus difficile, car la tenniswoman Magui Aziz (n° 1 025 WTA) a joué face à la Moldave Anastasia Vdovenco, mieux classée (n° 722 WTA). Mais Magui a montré une très bonne technique de jeu. Elle avait une très bonne défense en plus d’être très rapide, ce qui a pu atténuer la défense de son adversaire.

— A quoi est dû ce bon niveau ?

— Je pense que la préparation était très bonne cette année, car elle a permis aux joueuses d’acquérir de l’expérience. Il faut reconnaître que le programme de préparation qui permet aux joueuses de disputer de nombreux matchs compéti­tifs contre des sélections de haut niveau est la clé de tout succès. La sélection a disputé plusieurs tournois Future à Charm Al-Cheikh. Ajoutons aussi que les 3 joueuses qui ont participé à la Coupe de la Fed, à savoir Magui Aziz, Mora Ishaq et Sandra Sameh, font partie de la sélection junior qui a bénéficié depuis 2009 d’un grand intérêt de la part de la Fédération. Grâce à leur bonne performance, elles ont été choisies par la Fédération internationale pour parti­ciper à des tournois importants, comme Sandra Sameh, qui a participé à l’Open d’Australie, l’un des grands tournois de tennis en janvier dernier

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique