Mardi, 27 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Azaro, super-héros à Ahli

Karim Farouk, Vendredi, 19 janvier 2018

Parfois maladroit et suscitant des débats, l'attaquant marocain Walid Azaro est à l'honneur après avoir marqué le but de la victoire d'Ahli en Supercoupe contre Masri 1-0, vendredi 12 janvier, au Stade de Hazza Bin Zayed aux Emirats arabes unis. Focus sur l’ascension du joueur qui est passé de zéro à héros.

Azaro
Photo: Reuters

Souvent critiqué pour ses occasions inratables manquées, l’attaquant marocain Walid Azaro a continué à travailler sans lasse et sans découragement jusqu’à ce qu'il ait finalement décroché son mérite. C’est d’ailleurs sur une action typiquement caractéristique de lui qu’Ahli fut sacré vainqueur de la Supercoupe, vendredi dernier, face à Masri 1-0 aux Emirats arabes unis. A la 101e minute du jeu, Azaro fait un pressing à grande vitesse sur le gardien de Masri, lui vole le ballon et marque dans les cages vides pour offrir aux Rouges leur 10e titre de Supercoupe. « Pour faire un tel pressing après 100 minutes de jeu, il faut avoir caractère et détermination. Azaro est un très bon attaquant, rapide et laborieux. A mon avis, indispensable à Ahli. On parle beaucoup de ses maladresses, mais je vous dis qu’avec de telles qualités, s’il était aussi efficace, il ne serait pas en Egypte pour une minute », a dit Ahmad Hossam « Mido », ancien attaquant d’Egypte, de Tottenham (Ang) et Rome (Ita).

Walid Azaro ne fait pourtant pas l’unanimité. Embauché en août dernier en provenance de Difaa Jadidi, pour une somme de 1,4 million de dollars, le jeune attaquant de 22 ans arrivait avec les grandes ambitions de mener une pléthorique attaque d’Ahli et résoudre le manque d’efficacité et de potentiel à ce poste. Travailleur inlassable et puissant physiquement, Azaro a donné une nouvelle dimension à l’offensive d’Ahli. Il peut percer toutes les défenses adverses grâce à sa vitesse et son déplacement, que ce soit sur les flancs ou dans l’axe. S’il trouve des espaces comme face à Zamalek dans le derby cairote (buteur dans la victoire 3-0) où à l’Etoile du Sahel (triplé dans la victoire 6-2), il est presque impossible de le rattraper. Et pourtant il s’est trouvé sous une pluie de critiques en raison de son manque d’efficacité devant les buts. « C’est vrai qu’il a de bonnes qualités, mais Ahli a besoin d’un attaquant adroit qui puisse marquer de diverses positions. Il ne marque que des buts faciles et rate plein d’autres. Son taux d’efficacité est très médiocre », avait dit Taha Ismaïl, ancien sélectionneur national et ancienne gloire d’Ahli. Son entraîneur Hossam Al-Badri lui a toujours donné une grande confiance et n'a jamais douté de ses qualités au point de l’avoir aligné à toutes les rencontres de l’équipe en toutes compétitions (ndlr: Azaro n’a manqué qu’un seul match en championnat en raison de blessure). « Azaro fait un grand travail avec l’équipe. Il est venu du Maroc pour jouer dans un grand club comme Ahli, ce n’est jamais facile de gérer une telle pression, surtout avec un public à des ambitions sans limites. On essaye de le soulager pour sortir le meilleur de lui-même. Mon conseil pour lui c’est de continuer à travailler et progresser, et il fera son grand impact », avait dit Al-Badri.

15 buts en 23 rencontres

Un conseil bien assimilé par le jeune Marocain qui n’a pas cessé de travailler pour s’imposer dans une équipe avec autant de concurrence. En présence du trio international des Pharaons, Abdallah Al-Saïd, Moëmen Zakariya et Walid Soliman, le solide Nigérian Junior Ajayi, le buteur de la saison passée Ahmad Al-Cheikh et le talentueux attaquant d’Afrique du Sud Phakamani Mahlambi, Azaro a répondu présent. Le vif attaquant au mental d’acier qui, bien que parfois déçu par les critiques, ne s’est pas laissé abattre et a toujours montré la même envie de combattre quel que soit le match. « Azaro est l’attaquant qui crée le plus de menace aux adversaires. On travaille au niveau individuel avec lui pour améliorer sa dernière touche, mais pour nous, le collectif est très important, afin de servir l’intérêt de l’équipe. Il s’est soudé au sein du groupe et vous pouvez voir qu’il y a une grande harmonie maintenant avec le reste de ses coéquipiers », a dit l’entraîneur adjoint Ahmad Ayoub. Ses statistiques parlent d’elles-mêmes.

Il est le meilleur buteur d’Ahli en championnat avec 9 buts en 15 rencontres et n’est qu’à deux longueurs derrière le meilleur buteur du championnat, le Ghanéen John Antwi de Maqassa. Depuis son arrivée, il a marqué 15 buts en 23 matchs toutes compétitions confondues, y compris son but le plus cher qui lui a décroché son premier titre avec Ahli, vendredi dernier. « Les fans d’Ahli me donnent un grand support et m’aident beaucoup. J’essaie de bénéficier de cela pour briller et marquer d’autres buts pour leur rendre la faveur. J’ai de grandes ambitions avec Ahli et je suis totalement dédié à la meilleure équipe d’Afrique. Ahli sera ma portière pour jouer avec le Maroc en Coupe du monde », avait dit Azaro au micro d’Abu-Dhabi Sports TV suite au match. A une telle cadence, il est sûr d’attirer les regards du sélectionneur marocain Hervé Renard, qui aura encore cinq mois pour voir son poulain mûrir et évoluer avant le Mondial de la Russie.

Focus

Naissance : Né le 11 juin 1995 à Aït Melloul (Maroc).

Nationalité : Marocaine.

Taille : 1,86 m, 78 kg.

Poste : Attaquant.

Clubs : Ahli (2017), Difaa Jadidi (2015-2017).

Sélection : 4 matchs, 0 but.

Palmarès

Super Coupe d’Egypte 2017.

Finaliste de la Ligue d’Afrique 2017.

Statistiques avec Ahli 2017/2018

4 buts en 6 rencontres en Ligue d’Afrique.

9 buts en 15 rencontres en Championnat.

1 but en 1 match en Coupe d’Egypte.

1 but en 1 match en Supercoupe d’Egypte.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique