Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Jovovic Out ?!

Mohamad Mosselhi, Mardi, 19 décembre 2017

Zamalek se prépare à se séparer de son entraîneur monténégrin Nebojsa Jovovic, sur le point de quitter son poste à cause de la mauvaise performance de l’équipe. Un scénario à répétition à Zamalek qui a changé 11 entraîneurs dans 4 saisons.

Jovovic Out ?!

Rien de neuf à Zamalek. Le géant cairote est en train de chercher un remplaçant à Nebojsa Jovovic, directeur technique de l’équipe, trois mois après sa nomination à la tête du cadre technique de l’équipe. La récente défaite de l’équipe contre Ismaïli 0-1 lors d’un match comptant pour le championnat égyptien a augmenté la tension au sein de la Citadelle blanche et plusieurs voix se sont élevées réclamant le limogeage de Jovovic qui n’a pas réussi à s’exprimer avec l’équipe depuis sa nomination comme entraîneur de Zamalek, avant que Mortada Mansour, le président du club, ne déclare que l’entraîneur monténégrin a démissionné de son poste. Mansour a ajouté que Farouq Gaafar, chef du comité technique au club, était chargé de choisir le remplaçant de Jovovic. Quelques heures après, ce dernier a nié toutes les informations concernant sa démission en insistant qu’il était encore l’entraîneur de l’équipe et qu’il n’avait aucune intention de démissionner.

Un scénario habituel à Zamalek qui ne cesse de changer d'entraîneurs de sorte que l’équipe a changé 11 entraîneurs dans 4 saisons. « La performance de l’équipe et ses résultats sont inacceptables. Je ne trouve aucune raison pour cette débâcle », indique le président du club.

« Je suis déçu par la performance des joueurs. Le problème c’est que la préparation de l’équipe pour la saison n’était pas satisfaisante et l’on ne possède pas le temps nécessaire pour remédier aux faiblesses de l’équipe vu la succession des matchs », explique Jovovic. Sous le commandement de Jovovic, Zamalek a récolté 19 points (5 victoires, 4 nuls et trois défaites) et il occupe la 4e place au classement, 11 points derrière Ismaïli qui s’installe à la tête du classement avec 30 points. En effet, ce bilan décevant ne fut pas une grande surprise. L’entraîneur monténégrin a pris l’équipe en charge une semaine avant le coup d’envoi du championnat. Et c’est évident qu’il n’a pas eu l’occasion de bien connaître les capacités de ses joueurs. L’arrivée de 20 nouveaux joueurs a augmenté la difficulté de sa mission et il a beaucoup critiqué la présence d’un grand nombre de joueurs dans les entraînements qui s’élève à 30 joueurs. « L’équipe de football de Zamalek est la proie du disfonctionnement au sein du club. Je suis très déçu de voir l’équipe dans cette mauvaise forme », indique Hazem Imam, membre de la Fédération égyptienne de football et icône de Zamalek.

« Jovovic n’a pas réussi à s’exprimer jusqu’à présent, mais à mon avis, le problème de l’équipe dépasse les capacités techniques de l’entraîneur ; c’est un problème de base », ajoute-t-il. Il est clair que le départ de Jovovic est une question de temps, surtout que l’administration du club a commencé des négociations avec de nombreux entraîneurs pour lui succéder. Le nom du fabuleux Hassan Chéhata, ancien sélectionneur des Pharaons, et celui du Belge Hugo Broos, vainqueur de la dernière Coupe d’Afrique des nations avec le Cameroun, figurent parmi les candidats pour le poste attendu au club. Il est clair que la semaine prochaine sera très chaude à Zamalek.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique